Archipel du Micromonde Francophone

Le micromonde est un monde imaginaire, peuplé de populations tout aussi imaginaires.


    Actualités du Saint-Empire

    Partagez
    avatar
    Yves-Marie de Barnenez

    Messages : 21
    Date d'inscription : 07/04/2018
    Localisation : Port-Philippe

    Re: Actualités du Saint-Empire

    Message par Yves-Marie de Barnenez le Jeu 19 Avr 2018 - 16:39

    PROGRAMME OCEAN-ESPACE


    Le lieutenant de Vaisseau Joseph Dolariant de l'Office Scientifique de l'Armée du Saint-Empire (OSASE) a commencé par identifier deux populations majoritaires de bactéries dans l'échantillon 1 par des méthodes de microbiologie classiques (Étalement sur boite, repiquage ...) Ces deux populations ont été arbitrairement nommées population A et population B.
    La première déduction de cet examen préanalytique est que ces deux populations de bactéries provenant d'une profondeur de 5000 mètres survivent et se multiplient en apesanteur et dans des conditions atmosphériques "respirables" ce qui est en soit un bon début pour le Programme OCEAN-SPACE.

    Nous avons donc du matériels biologique sur lequel travailler.



    Population A au microscope (gram-)


    Le lieutenant de Vaisseau Joseph Dolariant a ensuite cherché à déterminer quel était le "stress" de ces populations bactériennes en apesanteur. Il a donc préparé une suspension de chaque population et les a analysées au cytomètre de flux après les avoir marquées avec des fluorochromes déterminant la viabilité de la population.



    Résultat de l'analyse par le cytomètre de flux

    On peut observer que la population A est composée de bacilles de plus grande taille que la population B ce qui confirme l'examen microscopique. Ce qui est intéressant c'est que la population B a plus souffert des conditions atmosphériques et d'apesanteur que la population A. On voit clairement une population fluorescent en rouge (cellules morte) plus importantes et des débris de bactéries en dessous de la population principale (en bas du graphique).

    La question est, d’où vient cette différence ? La simple taille, c'est peu probable. Des particularités de la paroi bactérienne ? Joseph Dolariant a décidé d'explorer cette piste.


    Yves-Marie de Barnenez
    Directeur du Centre Spatial de Baradhnaith
    avatar
    Yves-Marie de Barnenez

    Messages : 21
    Date d'inscription : 07/04/2018
    Localisation : Port-Philippe

    Re: Actualités du Saint-Empire

    Message par Yves-Marie de Barnenez le Jeu 19 Avr 2018 - 16:40

    Le lieutenant de Vaisseau Joseph Dolariant de l'Office Scientifique de l'Armée du Saint-Empire (OSASE) a avancé dans ses travaux de microbiologie. Il a identifié un plasmide dans la population bactérienne A qui pourrait bien être à l'origine de la meilleure résistance de cette population aux conditions en apesanteur.

    Par des méthodes de génie biologique il a réussi à isoler ce plasmide (A) et par électroporation il l'a intégré dans une solution de population bactérienne B.





    Ainsi il a obtenu une population de bactérie B contenant des plasmides de la population A :



    Joseph Dolariant a remis cette population de bactérie B modifiée en culture dans des flasques. Nous saurons bientôt si cette modification a un effet sur la résistance en apesanteur des bactéries B ou si il s'agit d'une mauvaise piste. En cas de succès le lieutenant de Vaisseau Joseph Dolariant pourrait bien avoir identifié un plasmide favorisant la survie de bactéries en apesanteur, ce qui serait très étonnant pour des bactéries provenant des profondeurs de l'Archipel. Un argument qui pourrait étayer l'hypothèse extramicromondiale de la vie...


    Yves-Marie de Barnenez
    Directeur du Centre Spatial de Baradhnaith
    avatar
    Yves-Marie de Barnenez

    Messages : 21
    Date d'inscription : 07/04/2018
    Localisation : Port-Philippe

    Re: Actualités du Saint-Empire

    Message par Yves-Marie de Barnenez le Jeu 19 Avr 2018 - 16:40

    Le lieutenant de Vaisseau Joseph Dolariant a pu observer une croissance spectaculaire des bactérie de la population B modifiée dans la flasque. A l'observation c'était flagrant. Pour se faire une idée de la vitesse de croissance, il a inoculer des bactéries de la population B dans une boite P. sur un milieux très pauvre en nutriments.





    La vitesse de croissance est spectaculaire par rapport à une bactérie banale au sol. Certaines bactéries poussent plus vite que d'autres. L'hypothèse est qu'elles ont intégrées plus de plasmides de la population A. Pour avoir une comparaison avec le premier test de viabilité, Joseph Dolariant a passé au cytomètre de flux la population A et la population B modifiée dans les mêmes conditions. Rappelons que les marqueurs de viabilité fluorescent en vert quand les bactéries sont vivantes et en rouge quand elles sont mortes.




    19/04/2018





    11/04/2018


    Le résultat est flagrant. Cette bactérie B modifiée provenant des abysses de l'Archipel a développé une capacité de croissance en apesanteur spectaculaire. Il n'y a presque plus de bactéries mortes (rouges) de la population B modifiée et celles qui sont vivantes ont considérablement augmenté (vert). Cela ne peu pas être due simplement au plasmide provenant de la population A, il a très certainement intégré le génome lui même et probablement activé des gènes "endormis". Des gènes qui auraient pu servir à survivre dans un astéroïde ou une comète percutant le Micromonde et y apporter la vie...Des perspectives de recherche passionnantes...



    Yves-Marie de Barnenez
    Directeur du Centre Spatial de Baradhnaith
    avatar
    Yves-Marie de Barnenez

    Messages : 21
    Date d'inscription : 07/04/2018
    Localisation : Port-Philippe

    Re: Actualités du Saint-Empire

    Message par Yves-Marie de Barnenez le Mar 24 Avr 2018 - 1:38

    Pendant ces quelques jours le lieutenant de Vaisseau Joseph Dolariant a remis en culture la population de bactéries A et B dans leur section du caisson hyperbare. Il a augmenté progressivement la pression pour les remettre dans leurs conditions originelles à 5000 mètres de profondeur. Puis a procédé comme à la première ouverture pour analyser par cytométrie de flux leur viabilité.




    24/09/1927


    La culture de bactéries A qui sert ici de population témoin a bien réagit à la décompression comme à la première expérience. Par contre la population B est quasiment totalement morte (marquée en rouge). Ceci étaye l'hypothèse que le plasmide a modifié le génome de la bactérie en s'y intégrant. Si le plasmide était resté en dehors du génome, les gènes propres au génome des bactéries de la population B auraient pris le relais et assuré la survie de ces bactéries.

    Au contraire la population B a été incapable de s'adapter, son génome a donc été modifié par le plasmide activant des gènes "endormis" lui permettant de proliférer en apesanteur. Capacité qui pourrait permettre à des bactéries de survivre dans des comètes ou des astéroïdes et donc d'avoir apporté la vie sur le Micromonde.

    L’existence de ces gènes est donc prouvée, reste à identifier quelles portions de l'ADN des bactéries B ont été activées. Bactérie B modifiées que le lieutenant de Vaisseau Joseph Dolariant a baptisé, non sans un certain narcissisme, "Dolariannes".


    Yves-Marie de Barnenez
    Directeur du Centre Spatial de Baradhnaith
    avatar
    Yves-Marie de Barnenez

    Messages : 21
    Date d'inscription : 07/04/2018
    Localisation : Port-Philippe

    Re: Actualités du Saint-Empire

    Message par Yves-Marie de Barnenez le Ven 4 Mai 2018 - 23:17

    EDORA-2

    Le général Zachary Josserand était bien entendu à la manœuvre pour le tir de cette nouvelle fusée. En tant que Directeur de l'Office Scientifique de l'Armée du Saint-Empire, il était théoriquement responsable d'un possible échec. Mais la conception des plans de la fusée étant du fait du Directeur du Centre Spatial de Baradhnaith, il n'aurait aucun mal à lui faire porter le chapeau. C'était donc avec l'esprit serein qu'il prit place à bonne distance du pas de tir avec tout les officiels réunis pour l’occasion.

    Général Josserand : Messieurs c'est un cap important pour le Programme Spatial Edoranais, ce nouveau lanceur va augmenter considérablement la charge utile que nous pouvons mettre en orbite. Nous passons dans une nouvelle ère de la conquête spatiale. J'ai expressément donner l'ordre que ce premier vol ne soit pas habité, il s'agit donc de modules que nous allons mettre en orbite.

    Le général Zachary Josserand donna l'ordre du compte à rebours.

    H -30 secondes

    Le moteur principal s'alluma et fit trembler les 500 tonnes d'EDORA-2

    H -10 secondes

    Les propulseurs d'appoint commencèrent à bruler leur Baragol et la fusée s'éleva lentement







    Parmi les officiels on salua ce lancement réussi, des applaudissement fournis accompagnèrent la trajectoire d'EDORA-2 qui devint bientôt un simple point lumineux dans le ciel édoranais avant de disparaitre complétement. A côté du général Zachary Josserand, un homme était particulièrement soulagé, le Directeur du Centre Spatial de Baradhnaith avait joué sa carrière sur ce projet. Il espérait que la suite de la mission se déroule aussi bien que le lancement.



    Le temps que les orbites des modules et de la station Spatiale "Charles le Grand" se synchronisent il se passa de longues heures pendant lesquels les ingénieurs du Centre Spatial de Baradhnaith restèrent rivés sur leurs écrans de télémesure. Tout se passait comme prévu. Les modules étaient programmés pour s'arrimer à la station automatiquement, mais le commandant Isidore Baldérion gardait la possibilité d'ajuster les jonctions. Il ne fit que des corrections mineures qui n'auraient pas empêché les sas de se rejoindre. La mission est donc un succès.
    Nous venons de recevoir les premières images de la station "Charles le Grand" par d'EDOSAT-1 :



    La station "Charles le Grand" par d'EDOSAT-1

    Comme vous pouvez le voir, en plus du module de retour, la station a doublé sa capacité en un seul lancement grâce à l'importante charge utile qu'est capable de mettre en orbite EDORA-2. Nous vous en dirons plus sur les fonctionnalités nouvelles de la station.

    Yves-Marie de Barnenez
    Directeur du Centre Spatial de Baradhnaith
    avatar
    Edoran

    Messages : 34
    Date d'inscription : 27/07/2017

    Re: Actualités du Saint-Empire

    Message par Edoran le Jeu 17 Mai 2018 - 11:54



    SAINT-EMPIRE D'EDORAN
    Ministère des Affaires étrangères

    Communiqué


    Allancia, le 17 mai 1928


    Le gouvernement du Saint-Empire adresse ses plus sincères félicitations à Madame Sokolova pour sa nomination au poste de Premier Ministre du Royaume de Kolozistan.

    Il formule néanmoins des réserves quant à la position du gouvernement kolozistanais sur le conflit zollerno-krasslandais, ses prises de position à l'ONA et son implication armée.

    En effet, le Saint-Empire d'Edoran est un allié indéfectible du Grand-Duché de Zollernberg. L'hostilité du Kolozistan à l'égard de cette nation-soeur et la non-reconnaissance du Wasserland occidental comme territoire sous souveraineté zollernoise est de nature à compromettre durablement la coopération édorano-kolozistanaise et la poursuite de la reconnaissance des possessions kolozistanaises en Micrarctique.
    S.A.I. le Prince Louis, Duc de Port-Royal
    Vice-Chancelier, Ministre des Affaires étrangères
    avatar
    Yves-Marie de Barnenez

    Messages : 21
    Date d'inscription : 07/04/2018
    Localisation : Port-Philippe

    Re: Actualités du Saint-Empire

    Message par Yves-Marie de Barnenez le Sam 26 Mai 2018 - 12:47


    EDORA-2

    La convergence des orbites s'est déroulée tout à fait comme prévu. Les Dr Joachim Bonaventure, Dr Kléber de Montelukast, et le Capitaine Grégoire de Hauteville, présent dans un des modules de transit, se sont amarrés cette nuit. Le Capitaine Grégoire de Hauteville réalisât les petits correctifs de trajectoire pour venir s'arrimer à un des sas de la station "Charles le Grand". Il prix dé lors officiellement le Commandement de la station.
    Pour des raisons de sécurité les deux autres modules inhabités avaient pris des orbites différentes pour arriver proche de la station après que tout l'équipage soit réuni à bord. Le deuxième module de transit et un autres module portant le nom provisoire de M-02 vinrent tout à tour s’aligner avec leur sas. Là encore le Commandant Grégoire de Hauteville ajusta manuellement les trajectoires. Le M-02 était particulièrement délicat à positionner du fait de ses panneaux solaires déjà déployés.

    La Station "Charles Le Grand" était désormais dans des conditions optimales de sécurité. Avec deux modules de rentré atmosphériques disponibles en cas d'urgence et deux grand habitacles pouvant être isolés et contenir tout l'équipage.

    L'équipage était désormais composé ainsi par ordre hiérarchique :

    Commandant Grégoire de Hauteville
    Capitaine Guillaume Haulier
    Lieutenant de Vaisseau Joseph Dolariant
    Dr Joachim Bonaventure
    Dr Kléber de Montelukast

    Les expériences scientifiques et diverses activités plus confidentielles allaient pouvoir se dérouler dans les meilleures conditions. La Deuxième mission d'EDORA-2 était un plein succès. On le fêta comme il se doit au Centre Spatial de de Baradhnaith.

    Voici une vue de la station dans sa configuration actuelle prise par EDOSAT-1 :



    Station "Charles le Grand" le 26 Mai 1928




    Yves-Marie de Barnenez
    Directeur du Centre Spatial de Baradhnaith
    avatar
    Yves-Marie de Barnenez

    Messages : 21
    Date d'inscription : 07/04/2018
    Localisation : Port-Philippe

    Re: Actualités du Saint-Empire

    Message par Yves-Marie de Barnenez le Lun 11 Juin 2018 - 12:46

    PROGRAMME OCEAN-ESPACE



    Le lieutenant de Vaisseau Joseph Dolariant de l'Office Scientifique de l'Armée du Saint-Empire (OSASE) continue sa mission de recherche en microbiologie dans le module "Saint-Ange". Le très imposant compartiment pressurisé qu'il possède a été rempli d'échantillons prélevés par Le Décan lors d'une plongée à 5 000 mètres. Le but de ces et d'observer comment réagissent les organismes prélevés par l'Organisation Micromondiale d'Océanographie en apesanteur.

    Pour l'instant ils sont conservés à une pression et une température proche de leur zone de prélèvement dans le container pressurisé. Une somme importante d'échantillons de sédiments, nématodes, foraminifères, pennatules, éponges, oursins et euryalina sont conservé dans de petit compartiments interne. Il est possible de les extraire un à un sans faire chuter la pression interne du container principal. Joseph Dolariant est bien évidemment équipé pour ne pas contaminer les échantillons.



    Le lieutenant de Vaisseau Joseph Dolariant extrait un compartiment

    Le deuxième compartiment extrait contient des protozoaires, on passe donc de l'étude d'organismes procaryotes à des eucaryotes. Joseph Dolariant va faire doucement descendre la pression et augmenter la température de l'échantillon tout en le mettant en contact avec de l'eau de mer dans une flasque. Il pourra ensuite faire une observation préliminaire au microscope avant d'effectuer des analyses. Il pourra ainsi déterminer si ces organisme survivent en apesanteur, si ils ne sont que légèrement détériorés,si ils meurent, si ils se multiplient ou si ils se comportent comme dans leur milieux d'origine.


    Parmi les dizaines d'espèces de protozoaires que contient l'échantillon, le lieutenant de Vaisseau Joseph Dolariant de l'Office Scientifique de l'Armée du Saint-Empire a décidé de commencer par s'intéresser à une amibe en particulier. Celle-ci avait visiblement bien supporté la décompression, on pouvait observer ces pseudopodes bouger. Ce sera son sujet d'études pour probablement quelques semaines.


    L'amibe en question au microscope x400



    Yves-Marie de Barnenez
    Directeur du Centre Spatial de Baradhnaith
    avatar
    Yves-Marie de Barnenez

    Messages : 21
    Date d'inscription : 07/04/2018
    Localisation : Port-Philippe

    Re: Actualités du Saint-Empire

    Message par Yves-Marie de Barnenez le Mar 26 Juin 2018 - 0:01

    EDORA-2


    En accord avec le docteur Brown de la Société d'Armement Sabrevoix-Burgond ce lancement ne sera pas habité. En effet les propulseurs d'appoint sont à leur troisième réutilisation. Nous considérons tout deux qu'il s'agit de la limite à ne pas dépasser. Pour ne pas risquer de vie humaine , il n'y aura pas d'édoranautes mis en orbite

    Ce troisième tir de la Fusée EDORA-2 n'a donc pas attiré les foules. Il était inhabité, tout le monde le savait et c'était beaucoup moins attrayant. Initialement prévu dans l'après-midi, un orage tropical a rendu impossible le lancement pendant des heures. Seul le Docteur Brown de la Société d'Armement Sabrevoix-Burgond était présent et quelques officiels et curieux passionnés.







    Parmi les officiels, le Colonel Barnenez et le Docteur Brown observaient la montée de la fusée. Ils connaissaient, eux, les risques en cas de défaillance d'un booster. Ils savaient que rien n'était encore gagné, les risques augmentaient avec la vitesse d'EDORA-2. Ils furent satisfait quand on leur annonça que les booster s'étaient détachés normalement. Ils ne seront plus réutilisés, mais pour roder la procédure de récupération et ne pas laisser dériver des tonnes de métal en pleine Mer du Nord ils suivront la procédure habituelle. Une inspection poussé sera réalisée. Mais surtout c'était peut-être l'assurance vie du Saint-Empire qui venait de quitter le sol, si ils savaient les risques pris...


    Aujourd'hui, les premières images du module "M-02 modifié" ont été transmises par EDOSAT-1. Les panneaux solaires se sont bien déployés, c'était la principale crainte car il n'y a personne à bord pour faire une sortie extravéhiculaire. Les systèmes vont êtres activés par étapes. Il ne s'agit pas simplement d'appuyer sur un bouton.
    Nos premiers relevés indiquent qu'il est bien en orbite édostationnaire.



    "M-02 modifié" en orbite édocentrique par EDOSAT-1

    Le MIE Espadon I basé à Port-Chiron et Le MIE Hippocampe I basé à Lucéra ont quitté leurs ports pour récupérer les boosters pour inspection. Ils ne seront plus réutilisés, mais nous voulons en savoir plus sur leur état pour d'éventuelle améliorations futures.


    Yves-Marie de Barnenez
    Directeur du Centre Spatial de Baradhnaith



    avatar
    Yves-Marie de Barnenez

    Messages : 21
    Date d'inscription : 07/04/2018
    Localisation : Port-Philippe

    Re: Actualités du Saint-Empire

    Message par Yves-Marie de Barnenez le Jeu 16 Aoû 2018 - 15:47

    EDORA-2


    Le MIE Espadon I basé à Port-Chiron et Le MIE Hippocampe I basé à Lucéra ont bien récupéré les propulseurs d'appoint d'EDORA-2. Ils ont été ramenés à Port-Philippe et ont été inspecté par les ingénieurs du Centre Spatial de Baradhnaith.
    L'enjeu étant d'évaluer une possible utilisation plus prolongé des booster ce qui entrainerait d'énormes économies pour le Programme Spatial. Chaque soudure a été radiographié, chaque rivet inspecté, les moteurs totalement démontés pour diagnostic de chaque pièce. Les moteurs ont ensuite étaient réassemblés et testés sur des bancs d'essais.
    Il en résulte que les futurs propulseurs d'appoint pourront supporter un troisième lancement habité en toute sécurité et un quatrième lancement pour une mission de ravitaillement de la station "Charles le Grand" ou de mise en orbite de satellites.


    Yves-Marie de Barnenez
    Directeur du Centre Spatial de Baradhnaith

    Contenu sponsorisé

    Re: Actualités du Saint-Empire

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 20 Sep 2018 - 18:19