Archipel du Micromonde Francophone

Le micromonde est un monde imaginaire, peuplé de populations tout aussi imaginaires.


    Nouvelles de Véran

    Partagez

    Véran

    Messages : 4
    Date d'inscription : 24/07/2017

    Nouvelles de Véran

    Message par Véran le Mer 2 Aoû 2017 - 18:43


    Journal télévisé du 2 août 2017

    Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs, bonsoir,

    Le Conseil de l’île vient de proclamer il y a quelques heures le résultat des XXIV élections nationales. Jonas de Pont-Callec a été triomphalement réélu Chef de l’État avec 39.8 % des suffrages exprimées. Il rempile pour un second mandat au détriment de son concurrent Thomas de Wulfran qui n'a réuni que 7.9 % des voix. Pour commenter ces résultats, nous accueillons sur le plateau Mademoiselle Amélie de Carbalanche, éditorialiste, à l'Indépendant, bonsoir.

    Amélie de Carbalanche : Bonsoir.

    Hélène Lusaccys : Mademoiselle de Carbalanche, merci d'avoir répondu à notre invitation, quelle est votre première analyse à l'issue de ce résultat.

    Amélie de Carbalanche : Vous l'avez rappelé très justement. Cette réélection n'est pas une surprise. Le mandat de Pont-Callec ayant été couronné de succès. A l'intérieur, les résultats économiques sont bons, et le vieux serpent de mer des voitures électriques a été mené à terme. L'ouverture au monde s'est faite de manière raisonnable, sans anicroche. Le Chef de l’État sortant pouvait s'appuyer sur un excellent bilan, mentionnons les TRM signés, et sa bonne gestion de la crise diplomatique yssoise.

    Hélène Lussacys : Une défaite pour le camp traditionaliste donc ?

    Amélie de Carbalanche :
    Assurément, même si elle est à nuancer. Thomas de Carbalanche n'a pas fait mystère qu'il n'espérait guère être élu, et qu'il n'était pas un adversaire de Pont-Callec. Il souhaitait faire entendre la voix des vérannais sceptiques face à l'ouverture.

    Hélène Lussacys : Un mot sur l'abstention et les votes blancs ?

    Amélie de Carbalanche : C'est l'élément le plus intéressant de ce scrutin. Si la victoire de Pont-Callec est nette, il doit compter avec près de 30% de votes blancs. A la sortie des urnes, certains entrepreneurs ou artisans avouaient ne pas savoir sur quel pied danser face à l'ouverture économique de l'île. En somme, on approuve l'arrivée de touristes et d'investissement étrangers, mais on craint une satellisation ou un rachat de l'île par les fortunes scanthéloises ou pryannes. Le chef de l’État devra prendre compte cette inquiétude alors qu'il s'apprête à donner les clefs du transport aérien à un consortium scanthélois.

    Hélène Lussacys : C'est la fin de notre journal télévisée. Mademoiselle de Carbalanche, nous vous remercions. A présent, votre programme du soir ; Müller, moche et méchant. Très bonne soirée à tous.

      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct 2017 - 16:12