Archipel du Micromonde Francophone

Le micromonde est un monde imaginaire, peuplé de populations tout aussi imaginaires.


    L'origine des fêtes de Noël

    Partagez
    avatar
    Krassland

    Messages : 141
    Date d'inscription : 27/08/2017

    L'origine des fêtes de Noël

    Message par Krassland le Mar 19 Déc 2017 - 14:48

    Komme le savent tous les Krasslandais, Noël est la grande fête des kommerçants et les jours ki précèdent cette fête nous sommes tous pris d'une ferveur de konsommation ki nous fait acheter des choses ke l'on n'aurait jamais eu l'idée d'akerir en temps normal. Il faut rendre hommage aux spécialistes krasslandais du marketing ki ont inventé le koncept du "kadeau de Noël" et ki sont parvenus a exporter cette "koutume" à travers le mikromonde et à l'intégrer aux diverses kultures, a tel point ke la plupart des gens ignorent aujourd'hui ke Noël est à la base une fête purement krasslandaise.

    Kar Noël célèbre la naissance du fils de St Krassimir !

    Il faut en effet remonter au Moyen-Age, sous le règne d'Ernst-Anton Ier. A l'époke vivait sur les flancs du Krassberg, un vieux bûcheron ki avait une très belle fille prénomée Marie-Noëlle. La séduisante jeune femme ne mankait pas de nombreux prétendants mais elle refusait toutes les avances kar elle voulait rester auprès de son père pour l'aider dans son travail. Néanmoins sa beauté était si grande ke le roi Ernst-Anton entendit parler de cette ravissante jeune femme et il eut envie de la ramener à la kour de Krassburg pour des raisons ke l'on peut facilement deviner. Il konfia diskretement cette mission à son ami Krassimir ki s'était rendu célèbre en inventant l'inkisition mais ki ignorait enkore k'il allait devenir un jour le saint patron du Krassland. Pretextant officiellement un stage de ressourçage auprès d'un hermite du Krassberg, Saint Krassimir s'en alla rechercher la belle à la montagne. Il finit par trouver la séduisante Marie-Noëlle mais le saint homme en tomba sous le charme et ce qui devait arriver finit par arriver au kours d'une nuit torride au fond d'une grotte. Prenant alors konscience ke s'il la ramenait à Krassburg elle tomberait entre les mains perverses du roi Ernst-Anton, Saint Krassimir décida de rentrer à Krassburg sans elle en espérant pouvoir la revoir régulièrement lors de ses eskapades en montagne. Il faut dire aussi ke les relations hors mariage étaient très lourdement kondamnées par l'inkisition et ke si le roi avait eu vent de ce k'avait fait le Grand Inkisiteur Krassimir en personne, cela aurait pu kompromettre la karrière et la réputation du saint homme. De retour à la kour de Krassburg, Krassimir alla trouver le roi et lui dit ke les rumeurs sur la beautée de Marie-Noëlle étaient fausses et ke cette fille était en fait un laideron. Mais au kours des mois ki suivirent Krassimir fut trop okkupé par les séances de kestionnement d'hérétikes pour retourner voir la belle, d'autant plus k'il ignorait ke Marie-Noëlle était tombée enceinte de ses oeuvres.

    Lorsk'il devint évident ke la kroissance du ventre de Marie-Noëlle n'était pas le fait d'une konsommation excessive de krasservoise, son vieux père se rendit kompte k'elle ne pourrait plus l'aider dans ses travaux de bûcheronnage. Sa fille lui ayant avoué ki était le responsable de son état, le vieil homme décida de descendre a Krassburg pour lui réklamer un bon paket de gulbors (gulbars d'or) en guise de dédommagement. Komme on était en hiver et k'une bonne kouche de neige rekouvrait tout le Krassland, le vieil homme mit son grand manteau rouge et son bonnet assorti, il monta sur son traineau tiré par des dahus et komme il n'avait aukun objet de valeur a offrir au roi, il emporta plusieurs petits sapins dékoratifs ke sa fille avait orné de rubans de kouleur et de bougies.

    Mais pendant ke le père de Marie-Noëlle était en route vers la kapitale, sa fille kommença a ressentir les premières kontraktions. Elle décida alors de se rendre chez son beau frère ki habitait non loin de là. Ce dernier n'eut pas l'air très enchanté de voir débarker la soeur de sa défunte épouse mais il accepta de la loger dans l'ékurie de son dahu. Et c'est là, entre le beauf et le dahu ke nakit l'enfant Kresus, le fils de Saint Krassimir.

    Au même moment à Krassburg, le père de Marie-Noëlle avait réussi a soudoyer suffisament de personnes en offrant ses sapins dékorés pour pouvoir obtenir une audience auprès du roi. Il lui rakonta toute l'histoire. Le roi, fou furieux de s'être fait doubler par Saint Krassimir, fit enfermer le saint homme dans les oubliettes et le père de Marie-Noëlle subit le même sort pour ne pas l'avoir prévenu plus tôt. Mais le soir même, le roi Ernst-Anton mourrut d'une indigestion après s'être empifré de dinde lors d'un banket.

    Le nouveau roi proklama une amnistie dont profitèrent Saint Krassimir et le père de Marie-Noëlle pour sortir des kachots royaux. Et il envoya au Krassberg les trois mages de la kour, Melkior, Garpar et Baltazar, pour apporter des présents à Marie-Noëlle et a son bébé. On inventa ensuite une histoire d'immakulée konception pour éviter des ennuis à Saint Krassimir avek sa propre inkisition.

    Par la suite cette histoire a été passablement déformée par les auteurs successifs ki l'ont rakontée ou pour les besoins du marketing : "Père Noël" c'est plus kourt et perkutant ke "père de Marie-Noëlle". On notera tout partikulièrement ke les historiens yssois ont tenté d'effacer l'origine krasslandaise de ces koutumes en remplaçant les dahus par des rennes ou des ânes et en modifiant certains noms (Kresus et devenu Yesus, Melkior le mage du roi est devenu le roi-mage Melchior et le beauf bûcheron est devenu Yoseph le charpentier dans la version yssoise ki situe les événement au proche Orion).

    Voilà, vous savez désormais ke Noël est une fête krasslandaise et lorske vous irez dépenser vos gulbars dans les kommerces vous saurez désormais d'ou viennent toutes ces koutumes et à kels événements historikes elles font référence.
    avatar
    Ligue Eburnéenne Décanale

    Messages : 348
    Date d'inscription : 11/10/2017
    Age : 38
    Localisation : Ebur

    Re: L'origine des fêtes de Noël

    Message par Ligue Eburnéenne Décanale le Mar 19 Déc 2017 - 15:20

    Merci pour ces explications sur cette fête de "Noël", nous savons vaguement qu'elle approche. Nous avons quelque chose de comparable vers la même date.

    Fête de Yulon

    Le solstice d'hiver, est une fête de paix et une célébration de la remontée de la lumière solaire. Nous honorons le nouvel enfant solaire resplendissant, en brûlant les bûches de Yulon dans un feu sacré. Nous honorons la Grande Déesse sous ses nombreux aspects.
    La roue est le symbole de l'année chez les lédoniens qui voient le temps comme un cercle sans fin et non comme quelque chose de linéaire. La roue de l'année continue et émerge à Yulon par la naissance du Soleil, fils de la Déesse Mère.
    La Déesse donne naissance à un fils, le Soleil, qui correspond à la vie qui va se développer au sein de la nature Terre Mère en apparence morte à cette époque de l'année. On célèbre la naissance du Soleil, qui favorisera croissance et développement de la vie.
    Les prêtresses allumeront un feu sacré dans tout les temples et les lédoniens y lanceront une petite branche de houxon une plante indigène de l"île qu'ils auront fait sécher. Ce rituel donne chance et santé pour la nouvelle année à venir.

    Pour rappel la fête de Yulon aura lieu le 21 décembre.




      La date/heure actuelle est Mar 21 Aoû 2018 - 9:42