Archipel du Micromonde Francophone

Le micromonde est un monde imaginaire, peuplé de populations tout aussi imaginaires.


    16 ans de Müllerisation du Micromonde : L'exorcisme d'Hermann Müller

    Partagez
    avatar
    Arthur Duvalon

    Messages : 354
    Date d'inscription : 25/07/2017

    16 ans de Müllerisation du Micromonde : L'exorcisme d'Hermann Müller

    Message par Arthur Duvalon le Mar 23 Jan 2018 - 15:54

    Source : http://steel.btp.free.fr/creations/stelle_eglise_du_grand_temple/#tech

    En juillet 2002, le fantôme de Hermann Müller vint hanter les plaines Fiturio. Face à ce dramatique évènement, une seule mesure était possible: l'exorcisme. Le diacre Pina Collada fut assez aimable de se charger de cette opération, à titre gracieux et désintéressé. Le récit de cet exorcisme peut être consulté ci-dessous :

    En remerciement, le professeur Diafoirus décida de financer sur ses deniers une plaque commémorative de cet acte généreux et efficace.

    avatar
    Arthur Duvalon

    Messages : 354
    Date d'inscription : 25/07/2017

    Re: 16 ans de Müllerisation du Micromonde : L'exorcisme d'Hermann Müller

    Message par Arthur Duvalon le Mar 23 Jan 2018 - 15:55


    L'Exorcisme de Müller.

    Réalisé avec grande célérité et efficience par Pina Collada, Diacre de l'Eglise du Grand Temple.

    Au centre de Taulle, à quelques pas de la Prison de Sarbakan, on peut observer un curieux monument. Il a son histoire, qui mérite d'être raconté: il a été édifié à la suite de l'exorcisme de Müller par le Diacre Pina Collada. Cette page rapporte l'exorcisme.

    Le vent froid balayait les plaines Fiturio. L'herbe verte et drue ondulait sous les bourrasques formant de longues et magnifiques vagues d'Emeraude. Malheureusement, c'était la nuit, et on ne le voyait pas bien. Dommage hein ? C'est sur les chemins boueux de la Province dirigée par la célèbre Dolly Prâne qu'on avait aperçu pour la dernière fois l'immonde, l'infâme, l'ignoble, le pendard, le vil marot, le pleutre, le terrible Spectre ... (silence pour marquer le coup) LE TERRIBLE SPECTRE D'HERMANN MULLER !!


    -- TATATANNN !!!! ---
    ...
    Le Diacre Collada marchait lentement, aidé d'une patibulaire canne en bois des îles Confédérées. Le Manche sculpté représentait la gueule d'un Leviathan ouverte, tous crocs dehors, prête à saisir sa proie et à la déchiqueter. Pour un religieux, c'est peu habituel. Mais le Diacre au passé trouble n'avait pas toujours été sur le droit chemin, et la Violence des combats de Quais, entre marins et dockers, dans les Ports Confédérés et de par le Micromonde où il avait voyagé, a souvent traversé sa route.

    Et aujourd'hui sa route le menait à la rencontre du Militaire le plus méprisé du Micromonde, et néanmoins l'un des citoyens les plus connus, et ce, dû à une sextuple-nationalité. Oui, au comble de sa forme, Hermann Muller avait sous son aile pas moins de 6 Nationalités différentes. Et, par conséquent, 6 fois plus d'ennemis que la moyenne. Désormais, un immonde usurpateur l'avait envoyé Ad Patres brouter les herbes bordant le Styx (un fleuve traversant les enfers selon une ancienne mythologie furtive d'îles lointaines, et non pas le complexe Minier du cher Sir Mountbatten.). En toute impunité, l'âme en peine de Muller avait décidé de sévir et de répandre la Malédiction, le malheur, la mauvaise orthographe, et accessoirement une immonde odeur d'Oxyde de Souffre II, à Orion.

    Le Diacre croise alors une charette munie de deux mulets sur lequel un brave paysan, à l'air soucieux et préoccupé, faisait route.

    - Hey, mon brave, Le Grand Tout te protège, puisses-tu me donner un renseignement ?
    - Je suis un brave paysan à l'air soucieux et préoccupé faisant route sur une charette munie de deux mulets, et ..
    - Oui oui, j'ai vu, n'aie crainte je ne suis qu'un pauvre vieux garçon, je n'ai besoin d'aucune sympathie, car je suis facilement arrivé, et facilement reparti ...
    - Bon c'est fini de réciter les paroles de Quouiiine.
    - Vous connaissez Quouiine ?
    - Ma Fille s'est mariée avec un marin Pryan, alors vous pensez que je connais cette traditionnelle chanson folklorique de vieux loup d'mer.
    - Ah. Vous êtes bien bon. Donc, je disais, je suis à la recherche .... DU TERRIBLE SPECTRE D'HERMANN MULLER !!

    --- TATATATANNN !!! ---

    - AHhhhAhhhhhhHHHH !! Malheureux ! Ne prononce pas trop fort son nom, il pourrait t'entendre .. glaglaglagla ...claclaclaclac
    - Arrête de claquer des dents, c'est insupportable.
    - Hum, pardon.
    - Alors, tu l'as vu ?
    - Oui ! Juste un peu plus haut sur la route, il y a une demie heure de cela, il était au bord de la route, en uniforme, il s'est mis en travers de ma route et a commencé à dire des inepties, des choses ... des choses dans une langue incompréhensible ! des choses terribles !
    - Allons bon c'est le printemps. Du genre ?
    - "Ouuhouuhhhh Je suis le fantôme d'Hermann Muller et je viens me veeeennnnnger ! OUuuuhouhhhhhouuu
    MULLER "
    - En effet, c'est une langue très ancienne que seuls les anciens connaissent (logique, hein ?) et que les démons parlent couramment en bas, enfin, ceux qui font "langue ancienne" première langue. les autres ils prennt l'hispano-gaélique en général.

    [ Soudain, un cri atroce foudroie les airs !! AHHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUHHHHHHHH ]

    - Oh, très intéressant. Bon et bien la peur me pétrifie, l'angoisse me transperce le coeur, ce cri me déchire d'horreur. Je ne vais pas traîner. Au plaisir mon cher ?
    - Collada. Pina Collada. Diacre du Grand Temple à votre Service 24/24 7/7. Actuellement pour dux exorcisationnellements, on vous offre le troisième. Et bientot les soldes, n'hésitez pas si vous avez un aïeul récalcitrant qui vient régulièrement vous hanter.
    - Bien bien. Bonne soirée.

    Le Diacre se remis en route, et le paysan aussi, mais dans le sens inverse, car le Diacre a décidé d'aller à la rencontre ... DU TERRIBLE SPECTRE D'HERMANN MULLER !!

    ---- TATATANNN !!! ----

    La Lune illuminait de son pâle regard lugubre les routes et les collines alentours, et le halo brumeux éclairé par l'astre nocturne y était pour beaucoup dans l'ambiance glauque de la chose. Par contre, les cailloux sur la route n'y étaient pour rien, eux.

    Le Diacre s'arrêta après un quart d'heure de marche dans un cabanon au bord de la route, refuge construit du temps de l'Empire, rustique mais on ne va pas rechigner, il fait froid dehors. Il n'y avait personne à l'intérieur. Le Diacre alluma une bougie, s'assit donc à la table, et souffla un moment. Il resta silencieux, puis, saisit son sac, fouilla dedans et en sortit ... ses outils de travail.

    - Un clef de 12 (l'emblème des Exorcistes du Grand Temple, en général, on ne sait pas pourquoi, les spectres récidivistes n'aiment pas trop)
    - Un recueil des "chansons paillardes et autres friandises verbales de bas-étage" de Pihaire Dépre-Auges, un célèbre capitaine Ydéen qui savait motiver ses matelots, même dans les pires moments, et à peu de frais.
    - Un manuel, "L'Exorcisme, pour les nuls" édition spéciale ex-militaires, avec les invocations les plus pacifiques et anti-militaristes qui soient.
    - Une malette avec divers outils : Une scie à métaux, une massue avec des Lames de Rasoir incrustées au sommet, un cric, une pince pneumatique (oui oui, ça rentre dans une petite malette), un tournevis orange cruciforme, une sorte de croix à quatre branches avec des clous fixés sur les trois branches les plus courtes, et une mini-enclume portative avec inscrit "Peace and Love the Hammer's Head" dessus.
    - et enfin, son appât : Un prospectus merksiste dédicacé par Renatus Kayser, sur les différentes façon de se débarasser des fûts toxiques.

    - Ah ah ah, avec ça, il ne résistera pas à la tentation.

    Le Diacre attendit. Le temps de refaire son lacet, une ambiance étrange s'installa dans la pièce. Une odeur d'Oxyde de Souffre II planait doucement dans les airs. Soudain ... !

    TOC TOC TOC

    Le Diacre sursauta. Il venait de voir une horrible araignée sous la table. Mais vraiment horrible, avec des rayurse blanches et des pattes velues. L'horreur totale quoi. Enfin bon.

    TOC TOC TOC

    TATATANN !! On venait de frapper à la porte ! Le Diacre se leva, saisit sa clef de 12, et s'approcha doucement de la porte. Arrivée face à elle, il saisit la poignée de sa main libre, et l'ouvrit brusquement ...

    Et Face à lui se tenait, l'immonde, l'infâme, l'ignoble, le pendard, le vil marot, le pleutre, le terrible ....

    SPECTRE D'HERMANN MULLER !!!!

    ----TATATATANNN !!! ---

    Fidèle à lui même, c'est à dire en utilisant une seul et longue phrase sans la moindre ponctuation et munie de quelques menues fautes, le Spectre se mit à parler :

    - "Bonjour je suis le spectre d'hermman muller je viens tous vous hanter et me venger le procès contre moi n'a aucun sens a bas le merksisme.
    MULLER
    - Hello.
    - Vous navet pas peur de moi pourtant je suis terrifiant je suis tout de meme un fantome.
    MULLER
    - Hum, c'est que nous n'avons pas la journée. Enfin la nuit. Enfin, on s'est compris.
    - Oui mais que vois je sur cette table un prospectus merksiste en plus dedicace Kayser je ne resiste pas je n'en peux plus il faut que je le déchicte arf !
    MULLER

    Le Spectre se jette alors sur la table, et se met à déchiqueter consciencieusement chaque millimètre carré de chaque feuille du prospectus. Le Diacre en profite, et lance d'une voix de ténor :

    - "Haltum ! Errarum humanum est ! Cogito Ergo Sum ! Dura lex sed lex ! Pax Romana ! Deus ex Machina !*
    - Ah je suis immobilise ces incantations sont horribles je ne peux plus bouger
    MULLER
    - Ah ah ah, prends ça dans ta gueule !!! HIRONDELLA NE FACTO PRINTEMPUS ! Senatus populusque romani ! AVE CAESAR ! MORITURI TE SALUTANT !!
    - je n'ai pas dit mon dernier mot attends tu vas voir ma puissance depuis que j'ai pactisé avec le diable j'ai deux trois tours dans mon sac pour les sales curés vendus au merksisme tu vas voir
    MULLER

    La Bougie fut alors brusquement soufflé par un relent de Souffre. Pffffouhhff !! Le Noir total. Puis, une obscure lumière rouge, infernale, se mit à danser sur les murs de pierre brute du refuge. Les ombres se mêlait aux atroces lueurs sanglantes éclairant la pièce, dans eune valse macabre. Les vitres des fenêtres volèrent en éclats. Le TERRIBLE SPECTRE D'HERMANN MULLER se mit à parler d'une voix d'outre-tombe

    - Grrrr je suis énerve là tu vas gouter à ma colère vraiment tu vas en prendre pour ton grade mais une lavette intellectuelle comme toi ça peut pas etre dans l'armée c'est sur y'a que des vrais hommes pour s'engager et faire la guerre
    MULLER
    - Rah, le bougre, puisque c'est comme ça ... ALEA JECTA EST !! SI VIS PACEM, PARA BELLUM (9mm) !! OMNES VULENRANT, ULTIMA NECAT !! Malfendard, ventripon, MORTECLUZE !! LUX FIAT !! SINE QUA NON ! ALTER EGO !! STRICTO SENSU ! MANU MILITARI !! A FORTIORI !! AD HOC (comme le capitaine, AHAHAH)
    - Ahhhhhrghl, tu l'auras voulu !

    Soudain, le toit du refuge s'enflamma, sauta, et s'autopropulsa à des kilomètres de haut, dans un vacarme époustouflant, telle une comète apocalyptique venue annoncer la Fin ! Les Murs se mirent à trembler, et se renversèrent vers l'extérieur de la maison ! La Terre se fendit sous les pieds du Diacre ! Une énorme faille de 200 Mètres de long et profonde jusqu'aux enfers sépara le sol. La brume nauséabonde embaumait l'air frais du soir. Un clocher au loin sonna les douze coups de minuit. il était à des dizaines de kilomètres mais le Diacre a une très bonne ouïe. La Lumières des flammes infernales filtrait au travers de la brume, l'illuminant, et créant un immense mur de lumière brumeuse au dessus de la faille, muraille de lueurs fantomatiques, oranges, pourpres, et noires (seuls les Enfers sont capables de générer de la lumière noire. Non je ne parle pas des UV des années 70.). La Terre trembla sous la voix d'Hermann Muller, en train de muer hélas, mais terrifiante tout de même (je vous laisse imaginer, c'est digne des Machines à Sion, des aléas entre des aigues digne des Eunuques les plus châtrés aux graves les plus sourds.)

    - AHAHAHAH SALE CURE ON FAIT MOINS LE MALIN MAINTENANT TU PEUX RANGER TES ACCESSOIRES DE PACOT TILLES J'EN AI MATE DE PLUS DURS QUE TOI
    MULLER

    - VENI VIDI VICI !! DEGUEULASSUM EST !! Carpe Diem !! Ad libitum ! Jarnicoton, le bougre résiste. AH Ah ah ,attends tu vas voir !

    Le Diacre Collada fait un salto avant, une roulade, un saut ciseau, un 360° et chope au passage le manuel "L'Exorcisme, pour les nuls" et l'ouvre à la page " Chapitre I - Vous voulez vous débarrasser d'un ex-militaire très encombrant qui a ouvert une faille de 200 mètres de long". Le temps de lire la cinquantaine de page du Chapitre, le voilà face au TERRIBLE SPECTRE D'HERMANN MULLER et -

    --- TATATANNN !! ---
    (mais non ne coupe pas l'action pour jouer ton '"tatatann!!", tu casses l'effet là)
    (rah désolé, on fait ce qu'on peut, hein, en plus avec ces #+/&éç de restrictions budgétaires)
    (ouais bon, ferme la, j'ai un exorcisme à terminer)

    DU TERRIBLE SPECTRE D'HERMANN MULLER, la clef de 12 à la main, avec le manuel d'exorcisme pour les nuls. Et ils se mit à Psalmodier d'une voix presque infrasonique

    ( je tiens d'abord présenter toutes mes excuses pour les propos que je vais tenir par la suite. Je prie d'ailleurs les parents consciencieux d'éloigner leurs enfants du poste. Mais bon, quand faut y aller, faut y aller.)

    - CAMARADE MULLER !!! Puisque le Latin ne prend pas, prends ça dans les dents, infâme ! suppôt de Satan
    Debout les damnés de la terre
    Debout les forçats de la faim
    La raison tonne en son cratère
    C'est l'éruption de la fin !!

    - AHHHH NON PAS CA, PITIE ! !! TOUT MAIS PAS CA !! PAS CAAAAAAAAA !!!
    MULLER

    - Ah Si ! Ah si si si si !!

    Du passé faisons table rase
    Foule, esclaves, debout, debout
    La monde va changer de base
    Nous ne sommes rien, soyons tout!!!!

    Les Enfers se déchainent, la faille se met à cracher de hautes flammes dorées qui rugissent de rage et de douleur.

    -AHHHHHHHRGLLL !!
    MULLER

    - Héhé. Ca marche.
    Les rois nous soûlaient de fumées
    Paix entre nous, guerre aux tyrans
    Appliquons la grève aux armées
    Crosse (Tehla, ahahaha) en l'air et rompons les rangs
    S'ils s'obstinent ces cannibales (comme l'école du même nom, ahaha)
    A faire de nous des héros
    Ils sauront bientôt que nos balles
    SONT POUR NOS PROPRES GENERAUX !!!

    Le Spectre de Muller se mit à étinceler, les paroles de cette antique incantation le transperçaient, il râlait, il hurlait et grondait, la Terre tremblait. BROUMBROUMMBADABROUMMM !!

    - AHRRHGHHHHHHHHHLLL ARGHL GARBLE JE SOUFFRE AU SECOURS JE MEURS ENCORE C'EST PIRE QUE TOUT JE NE SUPPORTE PAS CA PITIIIIIIEEEEE
    MULLER

    - Ah ah ah. Il est malin l'auteur de ce bouquin, faudra que je me prenne "La Cuisine Orionnaise, pour les nuls". Bon, le Prof Diafoirus a dit de le faire souffrir le martyr et ce de façon prolongée, mais je ne me souviens que de ces deux couplets. Allez, le Refrain, ça devrait l'achever.

    - NOOOOOOOOOOOOOOONNNN PAS LE REFRAIN SURTOUT PAS NOOONNN
    MULLER

    -Ah si ! C'est le meilleur passage !
    C'EST LA LUUUUUUUTTTEUHHH FINALLLLEUHHHHH
    GRRROUPONNNS NOUUUUS, ET DEMAAINN !!
    L'INTEEEEEEEERNATIONAAAALLEUH
    SEEERAAAA LE GEEEEEEENNNNR'HUUUMAINNNNNN !!!!

    Ce fut la fin. Le Spectre d'Hermann Muller, déjà en piteux état il faut le dire, se mit à brûler et à se consommer, de sinistres flammes bleues se mirent à lécher son visage, et son corps décharné se carbonisa. Soudain son âme damnée, lugubre halo de sang et d'airain, s'envola dans les airs, avant de plonger dans la faille de 200 mètres de long, qui se referma dans un vacarme assourdissant, crachant ses dernières voluptes de feu dans la brume sulfureuse.

    ...

    L'oppressant calme de la nuit retomba sur les plaines Fiturio. C'en était fini. Le Diacre contempla les dommages collatéraux de son spectaculaire exploit. Un refuge détruit, de la terre brûlée dans un rayon de 300 mètres tout autour de l'ancienne cabane, une lourde cicatrice le long du sol là où les Enfers se sont ouverts, et, aussi, un massacre impuni du Latin.

    - Bon et ben. J'ai faim.





    Diacre Pina Collada.
    avatar
    Joseph Kirov

    Messages : 750
    Date d'inscription : 24/07/2017

    Re: 16 ans de Müllerisation du Micromonde : L'exorcisme d'Hermann Müller

    Message par Joseph Kirov le Mar 23 Jan 2018 - 16:31

    Un chef d'oeuvre !

    Contenu sponsorisé

    Re: 16 ans de Müllerisation du Micromonde : L'exorcisme d'Hermann Müller

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 26 Mai 2018 - 6:07