Archipel du Micromonde Francophone

Le micromonde est un monde imaginaire, peuplé de populations tout aussi imaginaires.

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : la prochaine extension Pokémon sera EV6.5 Fable ...
Voir le deal

5 participants

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Diplomatie édoranaise
    Diplomatie édoranaise


    Messages : 543
    Date d'inscription : 26/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Diplomatie édoranaise Lun 4 Juin 2018 - 0:30

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Kabala


    La ville de Lédao avait bien changé depuis la fameuse Convention internationale. Et aujourd'hui elle accueillait un nouvel événement d'envergure, le sommet de refondation de la Grande Alliance.

    Autrefois Alliance militaire de vieilles monarchies nordiques qui avait poussé les démocraties du sud à créer la LEM en réaction, la GA était aujourd'hui une organisation internationale moderne avec des projets de coopération multiples tout en plaçant en tête de ses préoccupations la défense de la Paix et le respect des souverainetés nationales.

    Là où l'ONA et la LEM semblait vouloir ne suivre que le diktat respectivement du Krassland et d'Ecomicro, la Grande Alliance offrait aux nations de l'Archipel la seule alternative où les aspirations nationales et l'indépendance étaient respectées.

    La Grande Alliance, indépendante, souhaitait donc parachevé sa mutation, sa modernisation. Et, à l'initiative d'Archimède Parmentier, dignitaire francovar, il est apparu que la Grande Alliance avait la possibilité non seulement de garder son identité, ses missions multiples, en se modernisant, mais aussi de se refonder totalement pour devenir l'organisation de sécurité qu'il était convenu de créer entre la Francovie, le Kolozistan et le Saint-Empire.

    Avec l'accord de la Francovie, du Kolozistan et du Zollernberg, et bien sûr de la secrétaire générale de l'ONA, le Chancelier du Saint-Empire proposa l'organisation d'un sommet à Lédao pour opérer cette refondation.

    Les 4 souverains, ainsi que la secrétaire générale de l'ONA, étaient donc attendu au "Palais de la Convention" nom donné au bâtiment qui avait accueilli la convention internationale.

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao 228787495


    La délégation édoranaise fut la première à arriver. Elle étaient menée par l'Empereur, et était composé du chancelier de Hauteville et du ministre des affaires étrangères de Klausbourg.
    Picaban
    Picaban


    Messages : 1970
    Date d'inscription : 24/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Picaban Lun 4 Juin 2018 - 1:10

    La délégation francovare arriva également sous la présidence du Roi Paul II couronné il y a peu.
    C'était son premier déplacement diplomatique de grande ampleur. Il était particulièrement satisfait de la création (ou de la rénovation) d'une telle organisation qu'il appréciait particulièrement en tant que militaire.
    Il était accompagné d'Archimède Parmentier, le désormais "simple" premier gouverneur de Francovie qui allait pouvoir le conseiller.


    La délégation félicita avant tout Edoran pour avoir organisé le sommet. 
    Ils attendaient les autres délégations. 
    Kolozistan
    Kolozistan


    Messages : 562
    Date d'inscription : 26/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Kolozistan Lun 4 Juin 2018 - 8:55

    La délégation kolozistanaise arriva. C'était la première fois que l'on voyait le Roi du Kolozistan, Alexandre Ier, accompagné de la Première Ministre Svetlana Sokolova. Le monarque, ne gouvernant pas, avait été invité et soutenait le projet comme le Gouvernement.

    Après avoir salué les autres délégations, ils entrèrent dans le Palais, en attendant les autres.
    Prince Zabrücksi
    Prince Zabrücksi


    Messages : 116
    Date d'inscription : 01/11/2017
    Localisation : Zollernberg

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Prince Zabrücksi Lun 4 Juin 2018 - 15:20

    La Grande-Duchesse étant indisposée - les rumeurs d'une grossesse se faisant de plus en plus pressante au sein du Palais - c'est son Premier Ministre, le Prince Zabrücksi qui représentait le pays au Sommet de refondation de la Grande Alliance. Ce nom n'était pas inconnu des chancelleries du micromonde, c'est que cette famille avait déjà donné trois premiers ministres lors des trois dernières générations.

    C'est donc dans ce beau cadre de Lédao que la délégation zollernoise arriva. La ville était splendide et son nom avait été soufflé par le Premier Ministre en personne au comité d'organisation de la Grande Alliance. Plutôt que de faire cette conférence dans un pays membre, le choix de Lédao imposerait à la nouvelle Grande Alliance une image universaliste plutôt que cette image surannée d'un club fermé des monarchies du Nord.

    Et puis ainsi, on s'insérait dans l'image de l'ONA, organisation dans laquelle le Zollernberg faisait son retour. Assurément, le Zplendide Izolement était bien terminé.

    Le Prince fit son entrée et salua comme il se doit les prestigieux dignitaires présents, en excusant l'absence de sa souveraine.
    Diplomatie édoranaise
    Diplomatie édoranaise


    Messages : 543
    Date d'inscription : 26/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Diplomatie édoranaise Lun 4 Juin 2018 - 23:58

    Les 4 délégations étaient arrivées et purent se saluer et échanger quelques temps avant le début du sommet. Il ne restait que la secrétaire générale de l'ONA pour être au complet.

    Mais les délégations prirent place dans la salle des conférences.

    Charles IV pris la parole


    - Vos Majestés, Vos Excellences, je vous souhaite la bienvenue à Lédao pour ce sommet historique. Nous nous sommes réunis pour concrétiser le projet d'une modernisation de la Grande Alliance.

    Suivant l'idée d'Archimède Parmentier, la Grande Alliance peut devenir une organisation de sécurité internationale de premier plan. Je vois la Grande Alliance poursuivre sa mission de préservation de la Paix mais aussi devenir le bras sécuritaire de l'ONA et de la LEM. La Grande Alliance gardera son indépendance, elle ne se soumettra pas au Krassland, ni à aucune autre nation, elle collaborera avec les Etats de bonne intention, les Etats qui n'auront pas la guerre, la vengeance comme objectif.

    Mais la Grande Alliance développera d'autre collaboration, comme la science et les technologies...

    Aussi je vais maintenant laisser la parole au Chancelier de Hauteville pour qu'il présente l'ordre du jour du sommet.

    - Merci Votre Majesté.

    Je vous propose de débattre dans un premier temps d'une nouvelle charte en se basant sur la charte actuelle mais en y insérant les modifications dont nous avions déjà parlé à Rémipolis.

    Puis nous parlerons d'une éventuelle extension de la Grande Alliance, au delà de nos quatre nations.

    Avez-vous d'autres suggestions ?
    Diplomatie édoranaise
    Diplomatie édoranaise


    Messages : 543
    Date d'inscription : 26/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Diplomatie édoranaise Mar 5 Juin 2018 - 0:51

    Je vous propose tout de suite de débattre de la Charte.

    Je vous propose cette version de travail que je vous invite à commenter ou amender.

    L'article 2 a été modifié de façon a permettre à une nation de ne pas être obligé de reconnaitre un territoire contesté, mais lui imposant en échange de ne pas envenimer la situation et donc à préserver la Paix avant tout. Je pense que cela peut satisfaire nos amis du Kolozistan qui ne reconnaissent pour l'instant pas le Wasserland occidental. Cette article permet donc au Kolozistan de collaborer avec le Zollernberg dans la GA malgré le litige, en échange le Kolozistan doit penser à la Paix en premier lieu et donc ne doit pas suivre les véhélité guerrières des nations qui souhaiterait attaqué le Zollernberg. On ne demande pas au Kolozistan de s'engager militairement pour le Zollernberg, mais l'on demande de ne pas intervenir militairement contre lui. C'est un juste compromis qui place la Paix au dessus des idéologie guerrière, en particulier du Krassland.

    J'ai également indiqué que les votes du Conseil se faisaient à l'unanimité, respectant ainsi le projet de Monsieur Parmentier. Cela résoudra également les problèmes de divergence entre les membres. Les divergence sont respecté et ne nuisent pas au travail commun, puisse que c'est le consensus qui est cherché !

    Je n'ai pas intégrer les réunions régulières des chef d'Etat comme le proposait Monsieur Parmentier car je pense que le système actuel de la Grande Alliance d'avoir un Conseil permanent et séance perpétuelle est un gage de réactivité et de souplesse.

    Je n'ai pas intégrer le Centre de Coordination des Polices. Celui-ci, à l'image de l'Institut de la Grande Alliance, pourra faire l'objet d'une résolution.

    Qu'en dites-vous ?


    Charte de la Grande Alliance

    Nous,

    Pour la Monarchie de Francovie :

    Sa Majesté Paul II, Roi de Francovie
    Son Excellence Archimède Parmentier, Premier Gouverneur de Francovie

    Pour le Royaume de Kolozistan :

    Sa Majesté Alexandre Ier, Roi du Kolozistan
    Son Excellence Svetlana Sokolova, Premier Ministre du Kolozistan

    Pour le Grand-Duché de Zollernberg :

    Son Altesse Philip Molenkopv von Zabrücksi, Premier Ministre de Son Altesse Royale

    Pour le Saint-Empire d’Edoran :

    Sa Majesté Impériale Charles IV, Empereur d’Edoran
    Son Altesse Charles de Hauteville, Chancelier du Saint-Empire

    Dont nos Etats sont désignés ci-après par "les parties contractantes",

    Réunis au Palais de la Convention, sis à Lédao, sur l’île de Nautia.  


    Considérant les bénéfices réciproquement profitables d'une alliance,
    Considérant la nécessité de s'unir pour la défense de nos intérêts,
    Considérant notre souci de maintenir la paix dans l'Archipel,


    Convenons ensemble des dispositions suivantes :



    Titre I – De la création et des principes solennels de la Grande Alliance


    Article Un

    Il est créé entre les parties contractantes, une alliance, nommée Grande Alliance, ayant pour but la collaboration dans les domaines diplomatique, économique, culturel, scientifique, humanitaire et militaire entre ses membres.

    La présente Charte annule et remplace les précédents traités de la Grande Alliance ou de la Triple Alliance.

    Article Deux

    Les parties contractantes s’efforceront de se reconnaissent mutuellement leurs territoires métropolitains et leurs dépendances, leurs eaux territoriales et leurs espaces aériens. En cas de litige territoriale et contestation de frontière, les parties contractantes bénéficient d’un droit de neutralité sur cette question. Ce droit permet de poursuivre la coopération entre les parties contractantes concernées sans aborder la question territoriale, mais impose de préserver la Paix avant toute chose et de pas intervenir diplomatiquement ou militairement dans le conflit.  

    Chacune des parties contractantes s'engagent à ne pas pénétrer les territoires métropolitains et leurs dépendances, leurs eaux territoriales et espaces aériens des autres parties, et à ne pas agir de manière menaçante envers elles. Elles s'engagent également à ne pas entrer en conflit armé les unes contre les autres parties contractantes pour quelques raisons que ce soit, ni par l'intermédiaire de leurs alliés respectifs.

    Article Trois

    Les parties contractantes reconnaissent la nécessité de promouvoir la paix dans le Micromonde. Elles reconnaissent également la nécessité de s'efforcer à établir des positions communes lors des débats et votes des éventuelles instances diplomatiques internationales afin de faire valoir leurs intérêts communs.  

    Titre II – De la coopération militaire, policière et judiciaire

    Article Quatre

    Les parties contractantes s'engagent à se défendre l'un et l'autre en cas d'agression injustifiée contre leurs territoires et/ou leurs intérêts à travers le Micromonde. Elles s'engagent par ailleurs à mettre en œuvre un soutien humanitaire mutuellement organisé au sein de la Grande Alliance en cas de nécessité et si l'une des parties signataires en fait formellement la demande.

    Article Cinq

    Les parties contractantes s'engagent à pouvoir mobiliser une force de dissuasion militaire, équivalent à un minimum de 10% des effectifs de leurs armées, très rapidement sur n'importe quel point du Micromonde.

    Article Six

    Les parties contractantes s'engagent à donner accès à leurs ports militaires et leurs bases aériennes respectifs aux flottes militaires et aux aviations militaires des autres parties contractantes.

    De même les hôpitaux militaires et les unités médicales des forces armées des parties contractantes sont ouverts à tous les soldats de la Grande Alliance blessés au combat ou en exercice.

    Article Sept

    Il est créé sur le territoire de chaque Etat membre un base militaire multipartite d'accueil, de soutien et de transit pour des troupes, avions ou navires des membres de l'Alliance, appelée Base Militaire de la Grande Alliance. Elles sont gérées par la nation accueillante et doivent être mis en service dans un délai de 2 mois après la signature de la présente Charte.

    Article Huit

    Les parties contractantes s'engagent à favoriser la coopération militaire en temps de paix, par des exercices communs de leurs forces armées et par des échanges ponctuels et limités dans le temps et dans les effectifs entre leurs unités militaires respectives.

    Article Neuf

    Les parties contractantes s'engagent à favoriser la coopération de leurs forces de l'ordre, de leurs institutions judiciaires et de leurs services de renseignement dans le but de lutter conjointement contre le terrorisme, le grand banditisme et le crime organisé.  

    Titre III – Des organes internes de la Grandes Alliance

    Article Dix

    Il est créé le Conseil de la Grande Alliance, dit aussi simplement le Conseil, qui siège en séance perpétuelle au Siège de la Grande Alliance. Il est composé d'un représentant plénipotentiaire de chaque partie contractante nommé discrétionnairement par chacune d'elle. En cas d'indisponibilité d'un représentant, les autres représentants doivent informer la partie contractante du représentant absent qui nommera si possible un remplaçant.

    Le Conseil a comme prérogative l'animation de la Grande Alliance, la définition et l'exécution des politiques communes de collaboration dans l'ensemble des domaines définis dans la présente Charte, l'instigation et supervision des actions militaires ou humanitaires communes, la modification de la présente Charte sans préjugé des ratifications souveraines des parties contractantes, la définition de positions communes dans les instances internationales, l'élaboration et l'adoption à l’unanimité de résolution ou de convention permettant l'accomplissement des objectifs de la Grande Alliance.

    Article Onze

    La Présidence de la Grande Alliance est attribuée par rotation à chacune des parties contractantes pour une période de 4 mois. La première Présidence et l'ordre des rotations est défini par une résolution prise lors du Sommet de Lédao établissant la présente Charte.

    La Présidence est exercée dans les faits par le représentant de la partie contractantes qui l'a détient au Conseil. Celui-ci est appelé Président du Conseil de la Grande Alliance pendant la durée de la Présidence de son pays. Son rôle est l'animation des débats au sein du Conseil et de porter la voix de la Grande Alliance si besoin. Il peut déléguer tout ou partie de son rôle. En cas d'indisponibilité, les autres représentants reprennent son rôle.

    Article Douze

    Il est créé un Etat-major de la Grande Alliance se réunissant à la demande du Conseil au siège de la Grande Alliance, sur les Bases Militaires de la Grande Alliance, ou encore sur tout territoire proche du front requérant sa présence. L'Etat-major de la Grande Alliance est composé d'un ou deux représentants des Etat-major suprême de chaque partie contractante désigné discrétionnairement par chacune d'elle. Il collecte les informations stratégiques de terrain, planifie les actions martiales alliées conjointes, et organise les troupes en unités spécifiques. Il peut segmenter l’Archipel en régions militaires d'intervention.

    Le Conseil peut élire un Chef de l'Etat-major de la Grande-Alliance au sein de ce dernier afin d'en coordonner l'action.


    Titre IV– Des autres coopérations et des dispositions finales de cet accord

    Article Treize

    La Grande Alliance bénéficie d'un siège géographique où les représentants permanents des parties contractantes, bénéficiant des privilèges et immunités du corps diplomatique, travailleront à la réalisation des missions de l'Alliance. Le siège de la Grande Alliance bénéficie du privilège de l'extraterritorialité et se situe à Lédao, sur l’île de Nautia.

    Article Quatorze

    Les parties contractantes s'engagent à favoriser les échanges culturels, scientifiques et économiques entre-elles.

    Article Quinze

    La Grande Alliance peut voir son nom ou son objet modifié par résolution adoptée à l'unanimité par le Conseil

    Article Seize

    L'adhésion d'un nouvel Etat à la Grande Alliance est soumise à la signature et à la ratification de la présente Charte et à l'admission de l'Etat-candidat dans l'alliance par le vote d'une résolution admise à l'unanimité des membres de la Grande Alliance.

    Article Dix-sept

    Si une des parties contractantes ne remplit pas les obligations qui lui incombent par la présente Charte ou par les résolutions de la Grande Alliance, elle peut faire l'objet d'une procédure d'exclusion de la Grande Alliance. Celle-ci prendra la forme d'une résolution d'expulsion votée à l'unanimité. Pour le vote de cette résolution, le pays concerné par la procédure d'expulsion ne peut prendre part au vote.

    En cas d'adoption d'une résolution d'exclusion, le pays exclu sera progressivement retiré du dispositif militaire, diplomatique et économique de la Grande Alliance suivant un calendrier déterminé par la résolution d'exclusion.

    Le départ volontaire de la Grande Alliance est possible et sera effectif sur simple déclaration.

    [right]Signée par les chefs d’Etat et/ou représentant plénipotentiaires des parties contractantes le XX juin 2018 à Lédao, île de Nautia.

    Picaban
    Picaban


    Messages : 1970
    Date d'inscription : 24/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Picaban Mar 5 Juin 2018 - 3:09

    Le nouveau Roi de Francovie, Paul II se leva pour exposer ses premieres paroles en tant que chef de la diplomatie francovare :

    - "Je remercie Edoran d'organiser ce sommet. La Francovie est très heureuse de pouvoir participer à la refondation de l'organisation. Heu ..."

    Le Roi n'était pas très à l'aise sur tous les sujets diplomatiques préférant parler des affaires militaires.

    - "Voila. Donc je vais laisser la parole au Premier Gouverneur Parmentier pour aborder les points de la Charte."

    Parmentier pu prendre la parole à son tour :

    - "Oui en effet merci à Edoran pour l'organisation de ce sommet, j'espère que la Secrétaire Générale de l'ONA nous rejoindra sous peu. Je dois d'ailleurs saluer le fait que la Grande Alliance s'inscrit dans la continuité de l'ONA sur les sujets pacifiques ce qui est en adéquation avec les désirs de la Francovie.


    Sur les points plus précis exposés par monsieur le Chancelier Hauteville, nous avons quelques remarques.


    Tout d'abord nous apprécions l'article 2 qui inclus ce que l'on appelait dans nos négociations la clause de Rémipolis et qui à mon sens permettra une pacification extrêmement intense et peut etre historique du Micromonde, c'est donc une très bonne chose. 


    Sur le fonctionnement du Conseil de la GA en séance perpétuelle nous ne nous opposerons pas à la proposition du Chancelier Hauteville mais nous devons nous interroger si c'est le meilleur fonctionnement possible pour l'organisation. Le fait d'organiser des sommets de façon régulière mais non permanente a permis à la LEM par exemple d'etre plus active que l'ONA qui a le fonctionnement de séance perpétuelle et d'ailleurs la LEM est actuellement en crise d'activité car elle s'est transformée peu à peu en organisation qui justement fonctionnait de façon permanente (ParLEMent, conseil de la Ligue etc...) peut etre devrions nous éviter cette erreur mais encore une fois nous rejoindrons l'idée de son excellence par consensus. 


    Enfin sur la création des autres organes, nous rejoignons l'initiative de son excellence puisqu'en effet il est préférable de décider de ce genre de chose via des résolutions plutôt que directement dans la Charte car si nous souhaitons un jour changer le fonctionnement de ces organes nous serions obligés de nous relancer dans le processus des ratifications parlementaires ce qui serait très long.


    Nous soutenons donc la Charte proposée par monsieur de Hauteville avec uniquement les réserves sur le Conseil de la GA mais nous rejoindrons la majorité qui se dégage par consensus."
    Diplomatie édoranaise
    Diplomatie édoranaise


    Messages : 543
    Date d'inscription : 26/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Diplomatie édoranaise Mar 5 Juin 2018 - 7:29

    Je vous remercie Excellence. Je ne suis pas fermé à la discussion sur le fonctionnement de la GA. Qu'en penses les autres délégations ?
    Kolozistan
    Kolozistan


    Messages : 562
    Date d'inscription : 26/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Kolozistan Mar 5 Juin 2018 - 8:48

    Le Roi Alexandre Ier prenait des notes, et laissa Svetlana Sokolova, chef du Gouvernement, prendre la parole.

    - Nous sommes tout à fait d'accord avec la Charte proposée. Si le Kolozistan ne lâchera jamais son allié du Krassland, nous sommes disposés à la paix entre eux et le Zollernberg, ainsi nous remercions Edoran pour avoir inclus à la Charte ce point auquel nous sommes attachés.

    Concernant les Sommets, nous sommes pour une réunion mensuelle, voir plus en cas exceptionnel (guerre, conflit etc). Ne tombons pas dans le piège de la LED, victime de flemingite.
    Véran
    Véran


    Messages : 117
    Date d'inscription : 24/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Véran Mar 5 Juin 2018 - 16:13

    Le Secrétaire-Général de l'ONA fit son entrée, un brin tardive. On pardonna facilement à la jeune mère son retard sachant qu'elle avait un nourrisson à charge.

    Agathe de Pont-Callec salua toutes ses têtes couronnées aux rameaux généalogiques chargées d'histoire et attendit que l'on rentra dans le vif du sujet avant de donner son avis.
    Diplomatie édoranaise
    Diplomatie édoranaise


    Messages : 543
    Date d'inscription : 26/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Diplomatie édoranaise Mer 6 Juin 2018 - 0:06

    Le Chancelier salua la délicieuse secrétaire générale de l'ONA avant de reprendre la discussion.

    J'aimerai avoir l'avis du Prince Zabrücksi sur la question avant de modifier le projet de charte, mais je pense que l'on peut s'orienter sur ce genre de fonctionnement :
    - Pas de conseil permanent
    - Un sommet de représentant (chef d'Etat, de gouv, ou MAE) tous les 3 mois
    - Présidence tournante tous les 3 mois
    - Sommet extraordinaire en cas de besoin, à la demande d'un membre.
    Picaban
    Picaban


    Messages : 1970
    Date d'inscription : 24/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Picaban Jeu 7 Juin 2018 - 1:55

    Archimède Parmentier :

    - "Quelque soit la proposition nous la suivrons. Attendons l'avis du coté zollernois en effet."
    Prince Zabrücksi
    Prince Zabrücksi


    Messages : 116
    Date d'inscription : 01/11/2017
    Localisation : Zollernberg

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Prince Zabrücksi Jeu 7 Juin 2018 - 10:00

    Le Prince Zabrücksi avait pris le temps d'étudier le dossier. La clause de Rémipolis n'emportait sa franche adhésion ... Ce qu'il avait aimé dans la Grande Alliance c'était la force des liens qui reliaient ses membres. Quand un membre était agressé, tous les autres membres se dressaient comme un seul homme derrière lui.

    Pour autant, il espérait qu'avec le temps la nouvelle Grande Alliance créerait un lien fort entre les nations et que cette puissante et belle solidarité émergerait à nouveau.

    - Nous adhérons à cette refonte de l'alliance. L'absence de conseil permanent n'est pas un problème. Toutefois, peut-être devrions nous nous poser la question de la survie de certains comités, M. de Hauteville, quel avenir réservez-vous à l’État-major de la Grande Alliance ? Sans doute faut-il inviter nos amis francovars et kolozistanais à l'intégrer.

    Rien à signaler pour le reste, veillons toutefois à répartir les agences entre nos territoires. Le Zollernberg est prêt à conserver l’État-major à la villa Caesar, ancien siège de la Grande-Alliance.

    Par ailleurs, c'est une simple question, mais pourquoi préférez-vous une présidence tournante plutôt qu'une élection en bonne et due forme pour un temps d'un Président du Conseil de la Grande Alliance ?
    Diplomatie édoranaise
    Diplomatie édoranaise


    Messages : 543
    Date d'inscription : 26/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Diplomatie édoranaise Jeu 7 Juin 2018 - 23:57

    Le Chancelier ressentait une pointe de déception de la part du Prince zollernois de voir la Grande Alliance accepter la soumission du Kolozistan à son maître à penser Krasslandais, pourtant moribond. Mais le Chancelier rassurerait probablement le Prince, lors d'une invitation privée en Edoran à l'issue de ce sommet, afin de parlait de toute autres type de coopérations.

    Prince Zabrücksi a écrit:

    - Nous adhérons à cette refonte de l'alliance. L'absence de conseil permanent n'est pas un problème. Toutefois, peut-être devrions nous nous poser la question de la survie de certains comités, M. de Hauteville, quel avenir réservez-vous à l’État-major de la Grande Alliance ? Sans doute faut-il inviter nos amis francovars et kolozistanais à l'intégrer.

    L'Etat-major est parfaitement inscrit dans la Charte, Altesse. Je vous invite à relire.

    Pour ce qui est des autres instances, l'Institut de la Grande Alliance (déjà existant) et le Centre de Coordination des Polices, nous passerons par des résolutions, que nous signerons d'ailleurs pendant ce sommet.

    Il semble donc ne pas avoir d'opposition à ne pas avoir de conseil permanent, nous nous en passerons donc. Je modifierais donc ma proposition de Charte.

    Prince Zabrücksi a écrit:
    Rien à signaler pour le reste, veillons toutefois à répartir les agences entre nos territoires. Le Zollernberg est prêt à conserver l’État-major à la villa Caesar, ancien siège de la Grande-Alliance.

    Je pensais que l'Etat-major, organe sensible et principale de la GA, pourrait siéger à Lédao. Sinon, en l'absence de conseil permanent, il n'y pas besoin de siège de la GA.

    Mon idée serait que le Zollernberg conserve l'Institut, que nous devrons développer, et que le Centre de Coordination des Polices aille au Kolozistan. J'ai une idée d'un autre "comité" que l'on pourra attribué à la Francovie, mais je vous ferai patienter encore un peu avant de vous en dire plus.

    Prince Zabrücksi a écrit:Par ailleurs, c'est une simple question, mais pourquoi préférez-vous une présidence tournante plutôt qu'une élection en bonne et due forme pour un temps d'un Président du Conseil de la Grande Alliance ?

    Dans la mesure où il n'y a pas de Conseil permanent, donc pas de représentant permanent, mais seulement des ministres ou chef d'Etat ou de gouvernement qui se réunisse chaque trimestre, il parait peu logique qu'un personne physique incarne la Présidence. Celle-ci pouvant perdre son poste nationale au gré d'une élection ce qui impliquerai un changement de président en cours de mandat. L'idée de dire que c'est l'Etat-membre qui assure la présidence, ce implique que le trio Chef d'Etat, de gouvernement ou le MAE peuvent indifféremment s'exprimer comme représentant du pays assurant la Présidence.
    Picaban
    Picaban


    Messages : 1970
    Date d'inscription : 24/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Picaban Ven 8 Juin 2018 - 1:32

    - "En ce qui concerne les institutions annexes à l'Alliance, la Francovie pense qu'il serait à la fois symbolique et original de les confier respectivement comme suit :

    • L'Etat-Major à Edoran compte tenu de son investissement historique dans le domaine

    • L'Institut de la Grande Alliance au Zollernberg étant donné que le pays dispose d'une Université assez connue dans le Micromonde en cette période de collaboration entre les universités micromondiales. Par ailleurs le Zollernberg devrait également accueillir une copie des archives de la Grande Alliance afin d'éviter tout incident en cas de nouvelle attaque sur Nautia (EL : faut toujours avoir une copie sur un forum de micronation maintenant)

    • Le Centre de Coordination des Polices aux Kolozistan là aussi parce que ces dernières années le Kolozistan s'est démarqué sur le sujet.




    Nous comptions vous proposer quelque chose pour la Francovie après y avoir réfléchis mais nous devons admettre que nous voulons d'abord attendre la proposition du Chancelier avant tout."

    Rire du coté de la délégation francovare

    Edit Admin ... si tu pouvais écrire un peu moins gros ...
    Diplomatie édoranaise
    Diplomatie édoranaise


    Messages : 543
    Date d'inscription : 26/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Diplomatie édoranaise Dim 10 Juin 2018 - 19:17

    Je souscris, si vous insistez, aux propositions de la Francovie. Aussi, si le Saint-Empire accueille l'état-major de la GA, nous l'installerons à Baradhnaith.

    Mais encore une fois. Si nous installons l'état-major en Edoran et que la GA n'a pas de conseil permanent, l'organisation n'installera ni siège ni archive à Lédao.

    Mon idée pour la Francovie est qu'elle reçoive officiellement, comme le Kolozistan, un territoire en Micrarctique. Mais pas seulement... La GA assurerai la sécurité et la protection du Micrarctique via un Office de Conservation du Micrarctique dont le siège pourrait être dans la partie francovare du Micrarctique. Ce qui serait amusant pour un État du Sud.
    Picaban
    Picaban


    Messages : 1970
    Date d'inscription : 24/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Picaban Lun 11 Juin 2018 - 1:49

    Parmentier n'était pas convaincu par obtenir des territoires au Micrarctique contrairement au Roi bien plus intéressé.
    Après en avoir discuté avec le Roi, Parmentier déclara :

    - "Nous ne connaissons pas vraiment le Micrartique et nous ne savons pas si nous serons légitime à disposer d'un territoire mais nous restons ouvert à la proposition et si cela est soutenu par la communauté micromondiale nous accepterons volontiers. 

    Par ailleurs la Francovie se propose pour accueillir une institution interne à la GA permettant de trouver un système économique pour développer nos relations commerciales. C'est un sujet d'actualité et si la Francovie compte développer un système qui puisse toucher le Micromonde entier, nous pourrions ensemble, membre de la GA, essayer d'aller plus loin dans nos relations avec un système qui reste à trouver."
    Diplomatie édoranaise
    Diplomatie édoranaise


    Messages : 543
    Date d'inscription : 26/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Diplomatie édoranaise Mar 12 Juin 2018 - 23:58

    Nous trouvons excellente l'idée que la Francovie accueille une institution économique de la Grande Alliance. Faites-nous une proposition.

    Je voudrais pour ma part vous présenter la dernière version de la Charte et les premières résolutions.

    Qu'en dites-vous ?



    Charte de la Grande Alliance

    Nous,

    Pour la Monarchie de Francovie :

    Sa Majesté Paul II, Roi de Francovie
    Son Excellence Archimède Parmentier, Premier Gouverneur de Francovie

    Pour le Royaume de Kolozistan :

    Sa Majesté Alexandre Ier, Roi du Kolozistan
    Son Excellence Svetlana Sokolova, Premier Ministre du Kolozistan

    Pour le Grand-Duché de Zollernberg :

    Son Altesse Philip Molenkopv von Zabrücksi, Premier Ministre de Son Altesse Royale

    Pour le Saint-Empire d’Edoran :

    Sa Majesté Impériale Charles IV, Empereur d’Edoran
    Son Altesse Charles de Hauteville, Chancelier du Saint-Empire

    Dont nos Etats sont désignés ci-après par "les parties contractantes",

    Réunis au Palais de la Convention, sis à Lédao, sur l’île de Nautia.  


    Considérant les bénéfices réciproquement profitables d'une alliance,
    Considérant la nécessité de s'unir pour la défense de nos intérêts,
    Considérant notre souci de maintenir la paix dans l'Archipel,


    Convenons ensemble des dispositions suivantes :
    [justify]


    Titre I – De la création et des principes solennels de la Grande Alliance


    Article Un

    Il est créé entre les parties contractantes, une alliance, nommée Grande Alliance, ayant pour but la collaboration dans les domaines diplomatique, économique, culturel, scientifique, humanitaire et militaire entre ses membres.

    La présente Charte annule et remplace les précédents traités de la Grande Alliance ou de la Triple Alliance.

    Article Deux

    Les parties contractantes s’efforceront de se reconnaissent mutuellement leurs territoires métropolitains et leurs dépendances, leurs eaux territoriales et leurs espaces aériens. En cas de litige territoriale et contestation de frontière, les parties contractantes bénéficient d’un droit de neutralité sur cette question. Ce droit permet de poursuivre la coopération entre les parties contractantes concernées sans aborder la question territoriale, mais impose de préserver la Paix avant toute chose et de pas intervenir diplomatiquement ou militairement dans le conflit.  

    Chacune des parties contractantes s'engagent à ne pas pénétrer les territoires métropolitains et leurs dépendances, leurs eaux territoriales et espaces aériens des autres parties, et à ne pas agir de manière menaçante envers elles. Elles s'engagent également à ne pas entrer en conflit armé les unes contre les autres parties contractantes pour quelques raisons que ce soit, ni par l'intermédiaire de leurs alliés respectifs.

    Article Trois

    Les parties contractantes reconnaissent la nécessité de promouvoir la paix dans le Micromonde. Elles reconnaissent également la nécessité de s'efforcer à établir des positions communes lors des débats et votes des éventuelles instances diplomatiques internationales afin de faire valoir leurs intérêts communs.  

    Titre II – De la coopération militaire, policière et judiciaire

    Article Quatre

    Les parties contractantes s'engagent à se défendre l'un et l'autre en cas d'agression injustifiée contre leurs territoires et/ou leurs intérêts à travers le Micromonde. Elles s'engagent par ailleurs à mettre en œuvre un soutien humanitaire mutuellement organisé au sein de la Grande Alliance en cas de nécessité et si l'une des parties signataires en fait formellement la demande.

    Article Cinq

    Les parties contractantes s'engagent à pouvoir mobiliser une force de dissuasion militaire, équivalent à un minimum de 10% des effectifs de leurs armées, très rapidement sur n'importe quel point du Micromonde.

    Article Six

    Les parties contractantes s'engagent à donner accès à leurs ports militaires et leurs bases aériennes respectifs aux flottes militaires et aux aviations militaires des autres parties contractantes.

    De même les hôpitaux militaires et les unités médicales des forces armées des parties contractantes sont ouverts à tous les soldats de la Grande Alliance blessés au combat ou en exercice.

    Article Sept

    Il est créé sur le territoire de chaque Etat membre un base militaire multipartite d'accueil, de soutien et de transit pour des troupes, avions ou navires des membres de l'Alliance, appelée Base Militaire de la Grande Alliance. Elles sont gérées par la nation accueillante et doivent être mis en service dans un délai de 2 mois après la signature de la présente Charte.

    Article Huit

    Les parties contractantes s'engagent à favoriser la coopération militaire en temps de paix, par des exercices communs de leurs forces armées et par des échanges ponctuels et limités dans le temps et dans les effectifs entre leurs unités militaires respectives.

    Article Neuf

    Les parties contractantes s'engagent à favoriser la coopération de leurs forces de l'ordre, de leurs institutions judiciaires et de leurs services de renseignement dans le but de lutter conjointement contre le terrorisme, le grand banditisme et le crime organisé.  

    Titre III – Des organes internes de la Grandes Alliance

    Article Dix

    La Grande Alliance est dirigé par le Haut-Comité de la Grande Alliance. Celui-ci regroupe les chefs d'Etat, les chefs de gouvernement et les ministres en charge des affaires étrangères de chaque partie contractante. Ce Haut-Comité se réunit au minimum tous les trois mois lors d'un Sommet de la Grande Alliance.

    Lors de ces Sommets, les parties contractantes peuvent être représenté par un, deux ou leurs trois représentant au Haut-Comité, chaque partie contractante ne dispose que d'une voix.

    Lors de ces Sommets, le Haut-Comité définit la politique de la Grande Alliance, ses missions, ses prises de positions communes, ses projets, son agenda et vote si nécessaire des résolutions.

    Article Onze

    La Présidence de la Grande Alliance est attribuée par rotation à chacune des parties contractantes pour une période de 3 mois. La première Présidence et l'ordre des rotations est défini par une résolution prise lors du Sommet de Lédao établissant la présente Charte. Cet ordre sera modifié par résolution à chaque nouvelle adhésion.

    Article Douze

    Il est créé un Etat-major de la Grande Alliance se réunissant à la demande du Haut-Comité ou d'une partie contractante, à son siège, sur les Bases Militaires de la Grande Alliance, ou encore sur tout territoire proche du front requérant sa présence. L'Etat-major de la Grande Alliance est composé d'un ou deux représentants des Etat-major suprême de chaque partie contractante désigné discrétionnairement par chacune d'elle. Il collecte les informations stratégiques de terrain, planifie les actions martiales alliées conjointes, et organise les troupes en unités spécifiques. Il peut segmenter l’Archipel en régions militaires d'intervention.

    Le Haut-Comité peut élire un Chef de l'Etat-major de la Grande-Alliance au sein de ce dernier afin d'en coordonner l'action.

    Son siège est établit à Baradhnaith, Edoran.

    Titre IV– Des autres coopérations et des dispositions finales de cet accord

    Article Treize

    Les parties contractantes s'engagent à favoriser les échanges culturels, scientifiques et économiques entre-elles.

    Article Quatorze

    La Grande Alliance peut voir son nom ou son objet modifié par résolution adoptée à l'unanimité par le Conseil

    Article Quinze

    L'adhésion d'un nouvel Etat à la Grande Alliance est soumise à la signature et à la ratification de la présente Charte et à l'admission de l'Etat-candidat dans l'alliance par le vote d'une résolution admise à l'unanimité des membres de la Grande Alliance.

    Article Seize

    Si une des parties contractantes ne remplit pas les obligations qui lui incombent par la présente Charte ou par les résolutions de la Grande Alliance, elle peut faire l'objet d'une procédure d'exclusion de la Grande Alliance. Celle-ci prendra la forme d'une résolution d'expulsion votée à l'unanimité. Pour le vote de cette résolution, le pays concerné par la procédure d'expulsion ne peut prendre part au vote.

    En cas d'adoption d'une résolution d'exclusion, le pays exclu sera progressivement retiré du dispositif militaire, diplomatique et économique de la Grande Alliance suivant un calendrier déterminé par la résolution d'exclusion.

    Le départ volontaire de la Grande Alliance est possible et sera effectif sur simple déclaration.

    Signée par les chefs d’Etat et/ou représentants plénipotentiaires des parties contractantes le XX juin 2018 à Lédao, île de Nautia.



    Résolution de la Grande Alliance
    Portant établissement de l’ordre des Présidence

    Les membres de la Grande Alliance,

    Vu le Traité instituant la Grande Alliance,

    Conviennent ensemble des dispositions suivantes :

    La présidence tournante de la Grande Alliance est attribué comme suit :
    Juillet/aout/septembre 2018 : Francovie
    Octobre/novembre/décembre 2018 : Kolozistan
    Janvier/février/mars 2019 : Zollernberg
    Avril/mai/juin 2019 : Edoran

    Dès que la nécessité se fera sentir, la présente résolution sera modifié.

    Signé le X juin 2018 par les représentants des Etats-membres, à Lédao


    Résolution de la Grande Alliance
    Portant création du Centre de Coopération des Polices

    Les membres de la Grande Alliance,

    Vu le Traité instituant la Grande Alliance,
    Considérant la nécessité de lutter conjointement contre le crime organisé et le terrorisme,

    Conviennent ensemble des dispositions suivantes :

    Art. I.
    Il est créé le Centre de Coordination de Polices de la Grande Alliance (CCP). Il est situé à Travnà, Kolozistan.
    Le CCP est dirigé par un Surintendant élu par le Haut-Comité de la Grande Alliance.

    Art. II.
    Le CCP a pour but de favoriser la coopération entre les polices, gendarmeries, services de renseignements et services judiciaires des Etats-membres, afin de lutter conjointement contre le crime organisé et le terrorisme.

    Art. III.
    Le CCP peut coordonner des opérations communes entre plusieurs équipes de plusieurs Etats-membres.
                                                                                                         
    Signé le X juin 2018 par les représentants des Etats-membres, à Lédao


    Résolution de la Grande Alliance
    Portant réforme de l’Institut de la Grande Alliance

    Les membres de la Grande Alliance,

    Vu le Traité instituant la Grande Alliance,
    Considérant la nécessité de partager les connaissances académiques dans leur intérêt commun,

    Conviennent ensemble des dispositions suivantes :

    La Convention portant création de l'Institut de la Grande Alliance du juin 2015 est maintenu en vigueur et complété par les éléments suivants :
    Le siège de l’Institut est fixé à Zozolulu, Zollernberg.
    La Bibliothèque de l’Institut accueillera également les archives de la Grande Alliance.

    Signé le X juin 2018 par les représentants des Etats-membres, à Lédao


    Résolution de la Grande Alliance
    Portant réglementation du Micrarctique

    Les membres de la Grande Alliance,

    Considérant la nécessité de s’accorder sur l’administration et la protection du Micrarctique

    Conviennent ensemble des dispositions suivantes :

    Art. I.
    Le continent Micrarctique est placé sous la protection de la Grande Alliance. L’Etat-major de la Grande Alliance est chargé de coordonner les opérations de surveillance et de sécurisation mené par les Etats-membres.

    Les territoires libres, le territoire russlave et le Witland sont également concerné par la protection de la Grande Alliance.

    Art. II.
    Le Kolozistan et la Francovie se voient attribuer un territoire en Micrarctique, à l’image d’Edoran et du Zollernberg, selon la carte en annexe.  
    Les Etats-membres reconnaissent entre eux leur souveraineté respective sur leurs territoires micrarctiques et le caractère immuable de cette souveraineté.

    Art. III.
    Toute nouvelle attribution de territoire en Micrarctique devra être approuvé par le Haut-Comité de la Grande Alliance. L’Etat-major de la Grande Alliance s’assurera de la non installation d’une puissance étrangère non autorisée en Micrarctique.

    Art IV.
    Le territoire du Witland, ancien Empire du Witland dépendant de Noordzeeland, est la première terre colonisée du Micrarctique. Il est maintenant sur la protection de la Grande Alliance. Il ne peut pas être attribuer à un Etat-membre ou non.
    Le Witland est une réserve pour la faune, la flore et les peuples autochtones. Son sous-sol ne peut être exploité.  

    Annexe :
    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao 1806131206436391415760315



    Signé le X juin 2018 par les représentants des Etats-membres, à Lédao
    Kolozistan
    Kolozistan


    Messages : 562
    Date d'inscription : 26/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Kolozistan Mer 13 Juin 2018 - 8:42

    Le Kolozistan approuve les propositions, et est prêt à signer.
    Prince Zabrücksi
    Prince Zabrücksi


    Messages : 116
    Date d'inscription : 01/11/2017
    Localisation : Zollernberg

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Prince Zabrücksi Mer 13 Juin 2018 - 21:15

    Le Prince Zabrücksi dont la vue baissait avait pris le temps d'étudier les documents. Tout ne correspondait parfaitement à ses vœux, mais le principal était sauf.

    - Le Grand-Duché est prêt à signer. Nous présenterons le texte à notre Parlement sitôt que tous les membres auront ratifié le document.
    Picaban
    Picaban


    Messages : 1970
    Date d'inscription : 24/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Picaban Jeu 14 Juin 2018 - 2:57

    Paul II :

    - "Nous soutiendrons le texte et esperons sa ratification rapide au Parlement francovar."

    Archimède Parmentier :

    - "Les seules remarques seraient sur le fait de ne peut pas désigner le siège de l'Etat-Major dans la Charte mais dans une résolution. Ceci afin de nous permettre de nous adapter plus facilement si Edoran tombe dans les pays inactifs (ce que je ne souhaite pas bien entendu). Mais cela est un détail.

    Pour ce qui concerne initiative économique, je pense que la GA pourrait nous permettre d'augmenter nos relations commerciales, à l'image de la Foire de Rémipolis, sur un système qu'il nous viendrait à définir. Je vous propose donc que la Francovie accueille symboliquement le Comité Economique de l'Alliance afin que nous en discutions, celui-ci pourrait faire l'objet de la résolution suivante."


     Résolution de la Grande Alliance
    Portant création du Comité Economique de l'Alliance (CEA)

    Les membres de la Grande Alliance,

    Vu le Traité instituant la Grande Alliance,
    Considérant la nécessité de mettre en place un système économique et commercial commun,

    Conviennent ensemble des dispositions suivantes :

    Le Comité Economique de l'Alliance (CEA) est crée et son siège est à Picabie (Francovie).
    Il est dirigé par un surintendant désigné par le Haut-Conseil de l'Alliance.


    Le Comité doit facilier les échanges commerciaux tout en respectant les spécificités des différents systèmes économiques des états membres.


    Signé le X juin 2018 par les représentants des Etats-membres, à Lédao

    - "Sinon je pense que tout est bon de notre coté."
    Véran
    Véran


    Messages : 117
    Date d'inscription : 24/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Véran Jeu 14 Juin 2018 - 10:29

    Agathe de Pont-Callec s'était montrée silencieuse au premier abord. D'abord parce qu'elle n'était pas concernée au premier chef, ensuite parce que sa réélection n'était pas acquise. C'était désormais chose faite. Elle put féliciter les membres de l'organisation. Cette nouvelle alliance avait de beaux projets de coopération avec l'ONA, ce souci de la paix et du bien commun et cela lui plaisait.

    Aussi, après avoir émis un avis favorable à tout ce qui se passait, elle attendait l'issue du sommet missionnée qu'elle était par le Chef de l'Etat de la République de Véran pour émettre une ultime proposition.
    Diplomatie édoranaise
    Diplomatie édoranaise


    Messages : 543
    Date d'inscription : 26/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Diplomatie édoranaise Sam 16 Juin 2018 - 0:35

    Je remercie les honorables participants pour leur soutien aux propositions faites et je soutiens pour ma part la résolution de Monsieur Parmentier. Aussi ai-je modifié en surface la dite-proposition...



    Résolution de la Grande Alliance
    Portant création du Comité Economique de la Grande Alliance (CEGA)

    Les membres de la Grande Alliance,

    Vu le Traité instituant la Grande Alliance,
    Considérant la nécessité de mettre en place un système économique et commercial commun,

    Conviennent ensemble des dispositions suivantes :

    Le Comité Economique de la Grande Alliance (CEGA) est crée et son siège est à Picabie (Francovie).
    Il est composé d'un représentant de chaque Etat-membre. Il est dirigé par un surintendant désigné par le Haut-Comité de la Grande Alliance.


    Le Comité doit facilier les échanges commerciaux tout en respectant les spécificités des différents systèmes économiques des états membres.


    Signé le X juin 2018 par les représentants des Etats-membres, à Lédao



    Pour ce qui est de l'Etat-major, il s'agit de l'organe "primordiale" de la Grande Alliance, c'est pourquoi il est depuis toujours intégré à la Charte. Si les représentants ici présents y tiennent, on peut le retirer. Mais sinon, si le Saint-Empire venait à sombrer, les Etat-membres voteraient un déplacement du siège de l'Etat-major.


    Hauteville avait remarqué que Pont-Callec s’apprêtait à annoncer quelque chose.
    Picaban
    Picaban


    Messages : 1970
    Date d'inscription : 24/07/2017

    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Picaban Lun 18 Juin 2018 - 1:52

    Parmentier remercia Hauteville et attendit l'intervention de la vérannaise. 

    Contenu sponsorisé


    Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao Empty Re: Sommet de refondation de la Grande Alliance, à Lédao

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 27 Mai 2024 - 12:33