Archipel du Micromonde Francophone

Le micromonde est un monde imaginaire, peuplé de populations tout aussi imaginaires.


    Crise d'Ostaria

    Partagez
    avatar
    Joseph Kirov

    Messages : 750
    Date d'inscription : 24/07/2017

    Crise d'Ostaria

    Message par Joseph Kirov le Jeu 27 Juil 2017 - 23:09

    Résumé de la situation : ce mois de juillet, le République d'Ostaria brûle. Renversé par des monarchistes et Merksistes, l'Ostaria stable et prospère que le Micromonde connaissait à laisser sa place à une Ostaria ensanglantée, en centre et en guerre civile.

    Désireux de garder son seul allié à l'ONA en vie, Ys court à son secours ouvrant la boîte de pandore de l'ingérence internationale dans les affaires d'Ostaria.

    Avaricum voyant la monarchie d'abord victorieuse face à la république, voit ensuite cette dernière repoussé par les hordes Yssoise. Préférant la monarchie à la république, c'est dernier entre en guerre au service de la monarchie d'Ostaria.

    De son côté, la République Populaire gagne le soutien du Liberistant et surtout du Kolozistan trop heureux de gêner son ennemi Yssois.

    Seirguei Kopanov, SG de l'ONA sent alors que la guerre d'Ostaria peut se transformer en guerre généralisée à vocation micromondiale et convoque le conseil permanent. À cause de la flémingite et du mépris d'Ys envers les institutions qu'elle défendait vigoureusement lorsqu'elle était aux commandes, le conseil permanent n'aura pas le temps de statuer avant la fin de la guerre avec le sommet surprise de Tasasque convoqué par les Yssois.

    Ce sommet dirigé par Ys et auquel le Kolozistan et la République Populaire se verront interdire l'accès se révélera finalement comme un fiasco et un camouflet diplomatique avec le Sérényssime Empire et son splendide isolement.

    Devant un mépris direct du conseil permanent et le fiasco du sommet de Tasasque non reconnu par deux des trois Ostaria et la quasi-totalité du micromonde, l'ambassadeur Pryan et secrétaire général adjoint, son excellence Arthur Duvalon, se retrouve ulcéré par le positionnement Yssois et dépose une motion d'exclusion envers Ys et Ostaria.

    L'ambassadeur Yssois, son excellence Juventys, l'ex SG Julius Muller débarque au conseil permanent et sème désordre et chaos dans la salle de réunion.

    De leur côté, des ambassadeurs nouveaux arrivent semer le trouble au conseil permanent à savoir l'ambassadeur Russlave (considéré comme élément Yssois par les renseignements Kolozistanais) et l'ambassadeur de la Monarchie d'Ostaria.

    Devant ce qu'il considère comme tactique d'encerclement en vue de la prochaine élection du SG, Kopanov commence alors l'épreuve de force avec les dissidents Yssois. Il exclut de la salle du conseil permanent Julius Muller qui tenta sauvagement de résister en menaçant le conseil permanent de la menace que pouvait représenter la flotte Yssoise. Le SG inflexible vira le triste individu sous le regard médusé des Yssois qui venait de perdre l'épreuve de force.

    Se tournant alors vers les monarchistes, il leur donna le statut d'observateur considérant qu'actuellement l'ONA considérait la République comme souveraine dans ces terres...

    La suite, c'est à vous de l'écrire...
    avatar
    Max Morton

    Messages : 101
    Date d'inscription : 24/07/2017
    Localisation : Tindali, Prya

    Re: Crise d'Ostaria

    Message par Max Morton le Ven 28 Juil 2017 - 11:28

    Je mettrais en forme plus tard avec le nom des comptes à la place du a en auteur par exemple, je ne fais qu'un lot de copier coller pour le moment.
    Page 1 (il y en a Cool


    Picaban a écrit:Hermes Pattington l'ambassadeur francovar à l'ONA avait recu un appel du 3e gouverneur Archimède Parmentier qui dirigeait la Francovie pendant quelques jours le temps que le Roi notamment se remette d'une flémingite estivale.
    Parmentier souhaitait une pacification aux frontières de la Francovie, le pays ne pouvait pas se permettre de voir une guerre violente (elle l'était déja) chez un voisin direct.


    Hermes Pattingon :


    Monsieur le Secrétaire Général,
    Madame et Monsieur les Secrétaires Généraux Adjoints,
    Mesdames et Messieurs les ambassadeurs,


    La Monarchie de Francovie souhaiterait une pacification de la situation en Ostaria et des discussions franches mais constructives pour résoudre ce litige qui est proche d'une guerre micromondiale.
    On nous signale des explosions de bombes atomiques de faible intensité ainsi que des massacres de civils en total non respect de la Convention de Lédao.


    Pouvons nous avoir des informations sur cette situation ainsi qu'une armistice provisoire entre tous les belligérants membres de l'ONA et notamment de mettre fin aux communiqués enflammés entre Ys et le Kolozistan ?


    Joseph Kirov a écrit:
    Une réunion avait déjà été lancé par le SG mais personne n'avait fait attention...


    Ambassade avaroise a écrit:En attendant l’intervention officielle d’Ostaria – s’il devait y en avoir une – le baron demanda la parole pour quelques instants. 


    - " Excellences, Avaricum souhaiterait rassurer le conseil et l’informer qu’elle propose la tenue d'une rencontre diplomatique à Tasasque, dans la province ostarienne d’Orbône, entre l’ensemble des belligérants. Sont ainsi conviés les représentants du gouvernement merksiste d’Illonlieu, du gouvernement républicain de Condail, et du gouvernement royaliste de Lunont, ainsi que des puissances étrangères impliquées, c’est-à-dire Ys et Avaricum. 

    Pour sa part, Avaricum s’engage à ne pas poursuivre ses actions militaires tant que cette phase de discussions ne se sera achevée. Nous invitons en outre les pays n’étant pas appelés au sommet de Tasasque à modérer leurs mouvements de troupes dans la région et leurs déclarations sulfureuses sur la scène archipélagique. 

    Le conseil sera naturellement tenu au courant, en temps et en heure, de l’issue de ces premiers, et espérons-le ultimes, pourparlers. Je vous remercie. "
    ......................................


    Son Excellence Arban, Baron de Tassier,
    Représentant Permanent du Saint-Empire d’Avaricum.

    Picaban a écrit:Hermes Pattington :


    Excellence Arban,


    Je salue votre initiative mais nous devons avoir des informations sur ce qui se passe.
    On nous dit qu'il y a eu des tirs nucléaires. Est-ce vrai ? 


    Joseph kirov a écrit:Vakich : Nous nous opposons à la proposition Avaroise ! En tant que soutien de la RPO, le Kolozistan demande à rejoindre le sommet en compagnie s'il le souhaite du Liberistant.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA


    Diplomatie Krasslandaise a écrit:Pour ses débuts comme représentante du Krassland à l'ONA, Notburga Krasswalder, avait espéré bénéficier d'un été tranquille pour prendre ses marques et se familiariser avec les dossiers onasiens. La crise ostarienne en avait décidé autrement. Même si le Krassland cherchait à éviter de se retrouver impliqué dans un nouveau conflit quelques semaines à peine après la fin du conflit francovar, les derniers développements de la crise ostarienne étaient suffisamment préoccupants pour que le gouvernement de Neu Krassburg lui demande de faire une intervention officielle à la tribune de l'ONA. La nouvelle représentante krasslandaise, qui avait acquis une certaine notoriété dans les milieux diplomatiques suite a sa résistance aux jallanistes lors de sa précédente mission comme ambassadrice en Francovie, monta à la tribune.



    Notburga Krasswalder
    : - Mesdames et Messieurs, chers kollègues, il semble hélas ke les leçons du konflit en Francovie n'ont pas été retenues. Renverser par les armes un gouvernement légitimement et démokratikement élu ne peut konduire k'a la violence à la déstruktion et à la souffrance des populations civiles prises en étau entre les belligérants. Trop de vies innocentes ont été anéanties hier en Francovie et trop de vie innocentes sont anéanties aujourd'hui en Ostaria. Au vu des événements survenues ces derniers jours, la Semi-Républik du Krassland a décidé ceci :

    - La Semi-Républik du Krassland kondamne le rekours à l'aktion armée pour renverser un gouvernement démokratikement élu et toutes les violences perpétrées kontre des civils et tout partikulièrement celles kommises en violation des Akkords de Lédao.

    - La Semi-Républik du Krassland konsidère ke le rekours a des armes nukléaires konstitue un krime de guerre et s'il se konfirme ke de telles armes ont été utilisées, la Semi-Républik du Krassland prendra les mesures nécessaires pour ke les personnes ayant décidé de rekourir à de telles armes soient traduites en justice.

    - La Semi-Républik du Krassland kondamne la violation des frontières de la Républik d''Ostaria par les forces armées de l'Empire Avarois.

    - La Semi-Républik du Krassland s'inkiète des atteintes portées à la libre cirkulation des navires par l'Empire Yssois ki a déklaré vouloir fermer le détroit de Sorlop et les détroits orionnais  à tout navire ou aéronef y cirkulant sans autorisation préalable de l'Empire yssois. La Semi-Républik du Krassland konsidére ke l'Empire Yssois n'a aukune légitimité pour instaurer une telle fermeture sur ces détroits et prévient ke les navires et aéronefs civils et militaires krasslandaisne kontinueront a franchir librement ces détroits. La Semi-Républik du Krassland konsidérera toute tentative d'arraisonnement de navires krasslandais komme un akte de piraterie et y répondra en konsékence.

    - La Semi-Républik souhaite l'instauration d'une trêve militaire entre tous les belligérants implikés dans le konflit ostarien et l'ouverture de négociations en vue de trouver une solution à la krise permettant le retour à la paix et à l'ordre konstitutionnel en Ostaria.


    Véran a écrit:
    Georges Averlant : La République de Véran se refuse à envisager une scission définitive de la nation ostarienne, entre une République Populaire et un Royaume. Nous n'aurons de cesse de réclamer un État Ostarien uni dirigé par un gouvernement d'union nationale chargé de convoquer une assemblée constituante.

    La République invite la communauté internationale à s'associer à cette seule solution viable pour la sécurité de la région et à tout mettre en œuvre pour éviter une guerre froide kolozistano-yssoise sur les débris de la nation ostarienne.
    ......................................
    Représentation diplomatique de la République de Véran

    Svetlana Sokolova a écrit:
    La République du Kolozistan condamne avec force le traité de paix signé entre le Royaume d'Ostaria et le Sérénissyme Empire, signé sur un coin de table entre copains, au mépris de la demande de l'ONA ici présente, et de l'avis des autres Etats comme celui de la Francovie et du Krassland. Vénys préfère interdire l'accès aux discussions à ceux qui ne sont pas de leur avis, ce qui leur permet de négocier en position de force, et mépriser les opinions des autres Etats de l'Archipel. 
     

    Le Kolozistan reconnaît donc la République Populaire d'Ostaria comme seul Etat Ostarien, mais s'associe à la République de Véran dans la mise en place de discussions et de négociations afin d'aboutir à une réunification rapide, pacifique et respectant le pluralisme. 
    ......................................
    Fondateur de la République du Kolozistan
    EL : Benoit

    Présidente de la République du Kolozistan (08/07/2017 - )

    Arthur Duvalon a écrit:Arthur Duvalon demanda la parole.



    - La République de Prya remercie la bienveillance du gouvernement de la Semi-Républik du Krassland qui assure actuellement une mission de protection de notre littoral en mer Nélée. En tant que pryan, nous regrettons toujours la présence d'armes et de forces militaires sur notre sol, dans nos air et nos mers. Et ces manoeuvres de protection ne seraient pas nécessaires si le SE d'Ys avait fait usage des moyens diplomatiques mis à sa disposition dans le règlement de ce conflit avant de dépêcher son troupeau de va-t-en guerre dans le sud Micromonde. Dès lors, la République de Prya considère le SE d'Ys comme une menace pour la paix de l'Archipel, ainsi que pour les ecosystèmes qu'il abrite. Que le Krassland soit à nouveau remercié pour respecter cette tradition protectrice qui l'honore.

    La République de Prya observe avec dépit les événements ostariens et appelle à l'arrêt des opérations militaires, au retrait des troupes avaroises et pysseuses, et à la tenue de pourparlers de paix entre les trois entités ostariennes que sont les républicains, les attardés monarchistes, et les rouges. La République de Prya soutient la tenue d'élections législatives afin de maintenir et garantir la démocratie pour et par le peuple.

    J'aimerais rappeler que la République d'Ostaria est membre de notre assemblée. Dès les premières heures du conflit, le SG de l'ONA a appelé les partis investis dans ce conflit à exposer leurs informations à cette tribune. Sa demande est restée sans réponse. La République de Prya considère, dès lors, que la République d'Ostaria, telle que nous la connaissions avant ce conflit, c'est à dire insipide, silencieuse et inexistante, n'est plus. Aussi, la République de Prya dépose la motion suivante :


    Quote:

    Eu égard à la guerre civile ostarienne débuté le 11 juillet 2017 et à l'absence de communication avec la République d'Ostaria, cette dernière est suspendue du Conseil Permanent conformément aux articles 9 et 10 de la charte de l'ONA.


    Cette motion n'est pas à considérer comme une représaille envers les ostariens. Elle vise surtout à éviter l'arrivée d'autant de délégations que de partis. En son temps, ce crétin de Julius Müller avait arbitré lui même une situation similaire avec la Francovie, prenant une décision arbitraire motivée par des intérêts certainement très personnels. Fort heureusement, cette période est révolue et notre assemblée sait agir avec plus de discernement.

    Arthur marqua un temps d'arrêt, une cesure, afin de compartimenter son discours.

    - La République de Prya dénonce les maneuvres dangereuse perpétrées par le SE d'Ys. La chronologie du conflit démontre qu'Ys à mobilisé son armée au premier jour du conflit et à commis une agression armée sur sol ostarien deux jours après le début de ce même conflit. Dans l'intervalle, le SE d'Ys n'a jamais pris contact avec l'ONA dont elle est pourtant membre...Et dieu sait à quel point ils nous ont pêté les noyaux pour siéger...Il est donc clair que le SE d'Ys n'a pas voulu s'encombrer d'une discussion avec l'ONA alors même que la charte à laquelle Ys a souscrit indique que ses membres se doivent d'user de moyens diplomatiques pour garantir la paix dans l'Archipel.

    L'article 2 de notre charte stipule que l'ONA cherche à favoriser la résolution des différends et des conflits internationaux, par la négociation et la coopération entre ses Membres. L'ONA à inviter ses membres à coopérer sur la question. Mais le SE d'Ys n'a pas souhaité honoré cette invitation et a mené une opération militaire des les premiers jours du conflit.

    L'article 3 de notre charte stipule que l'ONA est fondée sur le principe du respect de la souveraineté et de l’indépendance de tous ses membres. Si l'ONA reconnait l'indépendance et la liberté d'actions de ses membres, il apparait évident que le SE d'Ys n'a, en rien, respecté la souverainté d'Ostaria en s'accordant un droit d'intervention militaire, mais aussi le droit de bloquer la circulation de navires internationaux en plusieurs endroits de l'Archipel.

    L'article 4 de notre charte stipule que les membres de l'ONA doivent remplir les obligations qu'ils ont assumées aux termes de la présente charte. Soyons clair, les pysseux se torchent le fion de ces obligations. Nul besoin de démonstation pour le comprendre.

    L'article 5 indiquent que les membres de l'ONA doivent, dans la mesure absolue du possible, régler leurs différents internationaux par des moyens pacifiques, de telle manière à ce que la paix et la sécurité internationale ne soient pas mises en danger. Si bloquer des détroits et débarquer avec une armée sans prévenir représentent des moyens pacifiques, alors je veux bien sauter à poil dans le cratère du mont Palatar...

    La République de Prya considère donc que le SE d'Ys contrevient à la charte de l'ONA en de nombreux points et dépose la motion suivante :


    Quote:

    Eu égard à l'intervention militaire menée par le SE d'Ys en dehors de ses frontières et sans conscentement de l'ONA, à la menace que le SE d'Ys fait peser sur la sécurité internationale, à l'absence volontaire d'usage de moyens diplomatiques visant à régler ce conflit, le SE d'Ys est suspendu conformément aux articles 1, 2, 3, 4, 9 et 10 de la charte de l'ONA.


    Arthur coupa son micro et s'assit.
    ......................................
    Trente centimètres, c'est petit pour un nain, mais grand pour une bite.
    N'éveillez pas le con qui dort, c'est toujours ça de pris.
    La culture, c'est de connaître cent mots de plus que les autres.

    Véran a écrit:
    Georges Averlant : Monsieur Duvalon, la République de Véran approuve vos dires et soutient votre résolution devant les multiples transgressions à la charte de l'ONA par Venys et sa politique agressive et militariste.

    Ironiquement, il ajouta :

    Après, peut-être devrions-nous simplement atomiser Ys, cela permettrait une nouvelle amourette entre Venys et l'ONA, il semblerait que la dame aime copiner avec ceux qui la nucléarisaient l'avant-veille ...

    ......................................
    Représentation diplomatique de la République de Véran

    Svetlana Sokolova a écrit:Le Kolozistan soutiendra bien évidemment cette motion, qui va dans le bon sens : celui de la justice et du respect des institutions micromondiales. Mais peut-être que Monsieur Müller pense que depuis son départ l'ONA n'existe plus et qu'il peut se passer de l'avis de l'organisation... 
    ......................................
    Fondateur de la République du Kolozistan
    EL : Benoit

    Présidente de la République du Kolozistan (08/07/2017 - )

    Arthur Duvalon a écrit:- Puis-je demander au SG de l'ONA d'ouvrir les débats de ces deux motions sans plus tarder?
    ......................................
    Trente centimètres, c'est petit pour un nain, mais grand pour une bite.
    N'éveillez pas le con qui dort, c'est toujours ça de pris.
    La culture, c'est de connaître cent mots de plus que les autres.

    Joseph Kirov a écrit:Souriant le SG était heureux, il avait personnellement une rancune forte contre Ys et c'était l'occasion de faire revenir les Pysseux à la réalité, ils ne sont pas supérieur aux autres états. Le SG avait compris depuis peu que les Pysseux qui avait créé en Russlavie un gouvernement fantoche espérait rediriger l'ONA. Il fallait empêcher ça



    Bien sûr monsieur Duvalon, les motions seront votés séparément. Les débats commencent de maintenant jusqu'au 23 juillet 2017. Les périodes de votes auront lieu du 23 au 28 juillet 2017.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA

    Diplomatie Krasslandaise a écrit:Notburga Krasswalder : La réunion de Tasasque n'est k'une sinistre maskarade entre une bande de vautours venus se repaître des restes de la République d'Ostaria. Nous ne rekonnaitrons aukun des gouvernements issus de ce koup de force perpetré avec la komplicité des Empires d'Ys et d'Avaricum ki ne sortent pas grandis de ce lamentable épisode. La Semi-Républik du Krassland invite les Etats membres de l'ONA à ne rekonnaitre aukun des gouvernements putschistes et a konsidérer le président Plassel komme le seul chef d'Etat légitime d'Ostaria.

    Plutôt ke de suspendre Ostaria de son siège à l'ONA, nous proposons ke le siège ostarien à l'ONA reste détenu par le gouvernement légitime du président Plassel dans l'éventualité où celui-ci mettrait en place un gouvernement en exil.
    avatar
    Max Morton

    Messages : 101
    Date d'inscription : 24/07/2017
    Localisation : Tindali, Prya

    Re: Crise d'Ostaria

    Message par Max Morton le Ven 28 Juil 2017 - 11:38

    Page 2 :


    République Ostarienne a écrit:La délégation ostarienne prit la parole.

    Merci beaucoup, Mme Krasswalder. Notre gouvernement a dû, en urgence, décoller pour Facilitae, au Skotinos, et nous ne nous soumettrons pas aux rebelles royalistes et merksistes. Nous vous remercions de votre soutien.
    À ceux qui disent que des élections législatives devaient être organisées, je leur réponds qu'il n'était pas en notre pouvoir de le faire. Le peuple aurait cependant pu, via un référendum d'initiative populaire, en organiser.

    Alors, simplement parce que des révolutionnaires disant vouloir des élections - ce qu'ils auraient pu organiser par eux-mêmes, avec la législation ostarienne (la Constitution a d'ailleurs été rédigée par Jérôme Plassel et adoptée à plus de 90 % des suffrages exprimés il y a 3 mois, jour pour jour) - ont tenté de prendre possession sans scrupules du pays, en tuant des milliers de gens, vous souhaitez nous priver de siège ? Mais êtes-vous pour la démocratie ou l'ochlocratie ?

    En ce qui concerne Ys, ce pays a, avec l'autorisation du gouvernement, aidé les forces armées et de nombreux civils ostariens se battant pour la liberté. Est-ce mal d'aider un pays dans le besoin, menacé par des terroristes, qui auraient pu arriver au pouvoir par la voie des urnes quand ils l'auraient voulu, s'ils l'avaient voulu, s'ils étaient pour la démocratie - tant que le peuple aurait été d'accord, bien sûr ? Le Président de la République a toujours bénéficié d'une forte popularité : 67 % quelques jours avant les troubles causés par les monarchistes. Les autres membres du gouvernement sont entre 60 % et 63 % de popularité.
    Bref, on ne peut pas punir un pays parce qu'il aide son armée à combattre des terroristes. Oui, des terroristes. Qui ont fait des milliers et des milliers de morts, énormément de disparus et de personnes en fuite.

    Je vous remercie.


    Picaban a écrit:Hermes Pattington, l'ambassadeur francovar ne savait pas trop quoi penser de ce qui se passait dans ce pays.
    Il avait cependant une envie d'y rétablir une paix, la Francovie ayant connue une situation similaire il y a peu et ce conflit étant aux frontières de Micropolia :


    Monsieur le representant d'Ostaria je vous remercie pour vos éclaircissement.


    Je pense qu'il faut à tout prix essayer d’apaiser la situation à l'ONA. Je pense que le Gouvernement républicain de Jerome Plassel garde toute sa légitimité pour representer Ostaria à l'ONA. Je sais que ce gouvernement est accusé de dictature par la "République Populaire" à cause des manifestations sociales je crois et que de meme l'actuel Roi autoproclamé Jacques II accuse le gouvernement d'avoir organisé un procès avec des preuves falsifiées contre lui mais objectivement meme en supposant que cela soit vrai -ce qui reste à démontrer- cela ne justifie pas les réactions diproportionnées qu'il y a pu avoir de la part d'une partie des ostariens et de la part d'une partie aussi des micromondiens.


    Pattington se tourna vers la délégation yssoise. Leur silence était visiblement coupable. Beaucoup accusait Ys d'avoir été agressif pour des raisons "onasiennes". En effet le gouvernement de Plassel était un des derniers soutiens aux yssois à l'ONA et dans le Micromonde. L'intervention yssoise aurait donc uniquement eu pour role de préserver cet allié. Cependant l'intervention d'Avaricum lui aussi allié de longue date des dirigeants yssois a changé la donne et il semblerait qu'il y a eu un accord entre Ys et les monarchistes afin de régler ce soucis mettant en place un gouvernement toujours pro-yssois ce qui en effet était assez ubuesque quand on pense que les yssois avaient subi des crimes de guerre de la part des monarchistes de leur propre aveux d'ailleurs.
    Pattington essaya de ne pas entrer dans ces jeux diplomatiques et préféra se concentrer sur un autre problème :


    Ces réactions disproportionnées comme notamment la fermeture d'une partie des détroits de l'archipel n'ont aucune justification et ne font que monter la pression d'une guerre micromondiale. Je demande donc à Ys de renoncer à cette décision officiellement. De la meme manière que mes éminents collègues ici présent je confirme que les navires civils et militaires francovars continuent de passer par les détroits controlés par des pays alliés et amis. Par soucis de faire baisser la pression diplomatique, les navires ne passent cependant pas près des cotes et des eaux territoriales yssoises. 


    Il serait d'ailleurs opportun de discuter à l'avenir du droit des mers et des océans comme l'avait évoqué en son temps l'ancien Secrétaire Général Archimède Parmentier.


    Cela faisait toujours plaisir pour Pattington, très proche de Parmentier, de rappeler que l'ancien SG avait là encore eu raison.


    La Francovie ne soutiendra pas de sanction contre Ys sauf si cette nation ne rétabli pas rapidement la circulation sur les détroits.
    Des sanctions pourront etre prises éventuellement en cas de crime de guerre mais il faudra avant tout une enquete de l'ONA, nous ne pouvons pas nous fier uniquement à des accusations des belligérants.
    ......................................
    Archimède Parmentier, Patriarche du Clan Picaban, Premier Ministre de Francovie,
    Ancien SG ONA et Ancien President de Francovie
    Hermes Pattington, Ambassadeur de la Francovie à l'ONA

    Prénom IRL : Vincent

    Ambassade avaroise a écrit:Arban secoua la tête devant ce cirque consternant qu’était devenu la séance. D’un côté, des représentants permanents demandaient la tenue de pourparlers suivis de nouvelles élections, et de l’autre ces mêmes représentants accusaient le processus de mascarade alors que celui-ci commençait précisément à remplir leur demande première. Tout cela n’était pas bien sérieux et ressemblait à un indigne règlement de compte entre vieilles rivalités. Or, ce n’était ni le lieu, ni le moment. 


    - " Monsieur le secrétaire général, nous demandons à ce que la présentation de motions – et qui plus est leur débat – soit reportée pour la fin du sommet de Tasasque, si celui-ci devait se conclure sur un échec. 


    Il nous a toujours semblé, et je suis certain que mes collègues abonderont en ce sens, que l’ONA n’agissait qu’en dernier recours, lorsque les négociations se révèlent absentes ou infructueuses. Il serait donc bien malvenu que l’ONA débâte et acte déjà sur une situation dont le dénouement ne lui est pas encore connu. 


    Je n’oserais croire que cette ONA, avec son administration actuelle, se fasse le chantre de l’ingérence d’institutions supranationales dans les processus internes de résolution de crise de ses membres. C’est là précisément ce que vous reprochiez au précèdent perchoir et est contraire aux promesses de campagne du sieur Kopanov. 


    Nous souhaitons que l’ONA respecte les ostariens dans leur volonté de trouver par eux-mêmes une issue favorable à cette crise nationale. Ne mettons pas les charrues avant les bœufs et, par Saint Sevan, ne jetons pas de l’huile sur le feu. Attendons la conclusion du sommet avant de soulever l’éventualité d’une intrusion de l’organisation. "
    ......................................


    Son Excellence Arban, Baron de Tassier,
    Représentant Permanent du Saint-Empire d’Avaricum.

    Joseph Kirov a écrit:Le SG répondit à l'ambassadeur Avaroise

    Kopanov : Monsieur l'ambassadeur, si j'en crois nos information ce sommet malgré ce que l'on en dit, ne se passe pas aussi bien que les Yssois veulent le faire croire. Si j'en crois nos sources toutes les parties du conflit ne sont pas présente à cause d'ailleurs d'un blocus Yssois contre l'une des parties.

    Le SG faisait par là référence au Kolozistan et à la RPO, pour lui c'était clair, si les Yssois voulaient empêcher les alliés de la RPO et donc la RPO de siéger elle même c'était parce que c'était la seule Ostaria qui n'était pas Pro Ys, chose inqualifiable pour le SG dans un sommet censé instaurer une paix durable en Ostaria.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA

    République ostarienne a écrit:Ce sommet est de toute évidence un scandale. Un avertissement de la République d'Ostaria a été donné aux représentants diplomatiques d'Avaricum, leur demandant de se retirer de son territoire. Les Avarois n'en ont pas tenu compte. Nulle autorisation de tenir ce sommet sur le sol de la République d'Ostaria n'a été donnée.

    Nous dénonçons la négociation avec des terroristes.


    Joseph Kirov a écrit:L'ambassadrice Kolozistanais observait la scène. Discutant régulièrement avec la présidente du Kolozistan, elle voyait en la déclaration du gouvernement Plassel, le coup de grâce de crédibilité du sommet de Tasasque, à elle de l'exploiter.

    Ce que vous dites est très intéressant monsieur l'ambassadeur. Alors que les Yssois et Avaricum se revendique comme sauveur du peuple Ostarien, le sommet si vanté par Venys ne serait pas reconnu par 2 des 3 Ostaria ?

    Le gouvernement Yssois aurait il sciemment menti au concert des nations ? Aurait il menti en affirmant que dans ce sommet tous les Ostarien était représenté. Est cela que vous êtes en train de dire.

    Si c'est vrai,ceci est extrêmement grave et est une preuve irréfutable de l'ingérence Yssoise dans le processus de paix Ostarien.

    Il est inadmissible que Venys se fasse passer pour plus Ostarien que les Ostarien eux même.

    Le Kolozistan dénonce une fois de plus ce sommet fantoche qui n'es rien de plus qu'une vil manipulation de Ys qui se permet de discuter de la paix à Ostaria au nom des républicains et sans son accord.

    Dès lors que la république et Ys sont en désaccord je pense que l'on peut désormais parler d'intrusion militaire de la part d'Ys sur le territoire Ostarien.

    Dès lors le Kolozistan soutien totalement la motion contre Ys déposé par Prya.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA

    Picaban a écrit:Hermes Pattington :


    Excellence Arban, malheureusement le sommet de Tasasque est d'hors et déja un echec. Seul "le royaume d'Ostaria" que vous soutenez a été invité. Je ne vois donc pas tellement où il y a des discussions. Si la "République Poupulaire" et ses soutiens le Kolozistan et le Liberistant et la République d'Ostaria ne sont pas là ce sommet n'a aucun interet, je pense que vous le savez.


    Vous donnez l'impression d'utiliser ce sommet pour installer le gouvernement monarchique et cela l'ONA ne peut pas vraiment l'accepter cela entre totalement dans ses prérogatives puisque cela touche à la fois à la souveraineté des nations et puis surtout à la paix du Micromonde.


    Pourquoi ne pas organiser un véritable sommet en dehors d'Ostaria à la demande du gouvernement républicain ?  
    ......................................
    Archimède Parmentier, Patriarche du Clan Picaban, Premier Ministre de Francovie,
    Ancien SG ONA et Ancien President de Francovie
    Hermes Pattington, Ambassadeur de la Francovie à l'ONA

    Ambassade avaroise a écrit:- " C’est inexact, Excellence, tous les partis ont été invités au sommet en question. Tous sans exception, comme nous l’avons indiqué dans notre première allocution. L’on vient d’ailleurs de me communiquer un développement qui devrait vous satisfaire. Le sommet se déroulera désormais en deux phases. 


    La première règlera l’état de guerre entre Ys et Ostaria. La seconde abordera la crise en elle-même et comptera comme participants la République Populaire d’Ostaria, la République du Kolozistan, le Royaume d’Ostaria et le Saint-Empire d’Avaricum ; le Sérénissime Empire d’Ys ne souhaitant pas y prendre part. Comme annoncé précédemment, le Conseil sera tenu au courant des avancées de la rencontre multiparti. 


    Nous réitérons par conséquent notre demande de décaler l’introduction de motions dès lors que le régime merksiste et le Kolozistan ont vu leur invitation renouvelée. "
    ......................................


    Son Excellence Arban, Baron de Tassier,
    Représentant Permanent du Saint-Empire d’Avaricum.

    République ostarienne a écrit:Ys n'a jamais prétendu être le sauveur des Ostariens. Ce pays a uniquement, comme je l'ai dit précédemment, soutenu Ostaria dans sa lutte contre les terroristes royalistes.

    Ce sommet a pour objectif de mettre fin à l'état de guerre entre l'autoproclamé "Royaume d'Ostaria", Avaricum et Ys. Ostaria a renoncé à y venir, de son plein gré.

    Les représentants yssois étaient, comme je l'avais dit, autorisés par le gouvernement à se trouver sur le territoire ostarien. Les avarois, non.

    La République d'Ostaria n'a pas d'ailleurs à dire à un autre État de continuer à le soutenir militairement s'il ne le souhaite plus, car nous pensons que les différents pays du micromonde sont indépendants, et leur armée également. Ainsi, le Sérényssime Empire d'Ys a retiré ses troupes d'Ostaria.

    Si je peux me permettre, Mme l'ambassadrice ... arrêtez de saisir toutes les opportunités possibles pour dénoncer Ys. Jusqu'à maintenant, vous souhaitiez y participer. Maintenant, vous dites que l'État yssois se fasse passer pour "plus ostarien que les Ostariens eux-mêmes", ce qui est complètement faux.

    M. Pattington, notre demande n'a pas été de tenir ce sommet en-dehors du territoire ostarien. Simplement, la République d'Ostaria n'est pas déterminée à négocier avec des terroristes, qu'ils soient merksistes ou royalistes.

    Je vous remercie.


    Arthur Duvalon a écrit:Arthur Duvalon demanda à nouveau la parole.

    - Excellences. S'il est un point commun entre les nations impliquées dans ce conflit, c'est qu'elles sont toutes membres de l'ONA. Par conséquent, et conformément à la charte que vous avez tous signés, faut il le rappeler, je propose qu'un sommet pour la paix à Ostaria se tienne ici même, à Talamanca. Ainsi, chaque nation membre pourra témoigner de la régularité de sa tenue et de l'acceptation de ces conséquences. Par suite, je propose que les 3 "partis" ostariens sont invités, les républicaines, les monarchistes et les cocos.

    Comprenez moi bien, monsieur l'Ambassadeur d'Ostaria, je suis très sensible à votre discours et, personnellement, j'aurais tendance à vous accorder mon soutien. Mais les règles de la démocratie veulent que ce soit la souveraineté du peuple qui soit reconnue. Et actuellement, le peuple ne s'est pas exprimé.

    Aussi, en plus de ce sommet pour la paix, je propose l'organisation d'un référendum populaire sous le contrôle de l'ONA afin de décider de l'avenir d'Ostaria.

    Par ailleurs, je maintiens les deux propostions de résolution. Pour la République de Prya, c'est l'unité d'Ostaria qui conditionne sa position à l'ONA. Nous ne donnerons pas priotié à un bloc plus qu'à l'autre.

    Pour ce qui est du cas de Ys, le SE contrevient complètement à la charte de l'ONA. Ceci n'est pas acceptable. Ys a signé cette charte. Ys siège ici même. Cela implique des obligations et des devoirs. Si Ys souhaite s'affranchir du fonctionnement de l'ONA, Ys est libre de quitter l'ONA. Je maintiens donc la proposition de suspension du SE d'Ys...Et encore, je suis gentil. Ces pysseux n'ont rien à foutre ici et Prya saura se souvenir de ses soutiens en temps voulu.
    ......................................
    Trente centimètres, c'est petit pour un nain, mais grand pour une bite.
    N'éveillez pas le con qui dort, c'est toujours ça de pris.
    La culture, c'est de connaître cent mots de plus que les autres.

    république ostarienne a écrit:Si les royalistes ou les merksistes avaient voulu faire appel au peuple directement à ce sujet, ils n'avaient qu'à organiser un référendum d'initiative populaire. Damien Carmel, chef de l'autoproclamée "République Populaire d'Ostaria", a lui-même obtenu l'organisation d'un référendum concernant l'autorisation de la double-nationalité, qui aurait eu lieu ... sans les troubles qu'il a contribué à créer.
    S'ils pensaient avoir l'appui du peuple, un référendum ne pouvait qu'accroître leur légitimité, et dissoudre la République. Alors soit Albert Delfrous et Damien Carmel sont complètement idiots, soit ils savent que le peuple est encore hanté par la monarchie ostarienne qui dirigeait le pays il y a deux ans encore à peine, et soutient la ... démocratie.


    Picaban a écrit:Hermes Pattington :


    Excellence Arban, je vous remercie de votre réponse. Je ne peux que rappeler que non l'ensemble des parties n'ont pas été invité à ce sommet justement notamment du coté des soutiens de la République Populaire.
    Cependant, je peux soutenir votre calendrier notamment sur le fait d'organiser un second sommet pour essayer de régler ce conflit. Si Ys ne souhaite pas y participer alors cela devra etre à l'unique condition qu'elle ne soit plus belligérante dans le conflit et qu'elle libère la totalité des détroits.
    Si je salue l'effort yssois dans ce domaine il reste encore la mer d'Ylésia a libérer.


    Cependant excellence Arban, pour le bien de la paix, il faudrait absolument respecter la demande des républicains ostariens et de ne pas organiser de sommet à Ostaria mais plutot venir ici à l'ONA ou alors dans un état satisfaisant pour la totalité des parties. 


    Se tournant vers la diplomatie ostarienne.


    Je comprends votre position en ne souhaitant pas négocier avec selon vous des terroristes mais le fait est qu'il est je pense nécessaire d'au moins permettre des négociations entre vous pour le bien de votre peuple. 
    Accepteriez vous un sommet pour la paix ici à l'ONA ou dans un état neutre ?


    Se retournant devant l'ambassadeur pryan :


    Je peux comprendre de la meme manière vos demandes de sanction contre Ys mais il faut avoir une attitude équilibrée.
    Je vous propose la résolution (plus puissante qu'une simple motion) suivante, qui prévoit des sanctions contre Ys mais des sanctions conditionnées uniquement.
    Il serait opportun d'avoir une intervention d'ailleurs de la diplomatie yssoise dont l'absence est fautive selon la Francovie.






     
     
     
     
     
    Quote:
    Motion sur la pacification du conflit ostarien 
     
     
     
     
     
     
     
    L'organisation des Nations de l'Archipel souhaitant une pacification du conflit en Ostaria, décide de prendre les décisions suivantes :

    Article 1er 
    Une armistice générale entre tous les belligérants entre en vigueur jusqu'au 15 Aout 2017.


    Article 2e
    Toute livraison d'arme ou participation militaire de quelque sorte de la part d'un état membre envers une partie belligérante est interdite jusqu'à la fin de l'armistice. 

    Article 3e 
    Ys doit mettre fin à tout blocus dans les mers et océans. 


    Article 4e 
    Un commissaire est nommé pour enquêter sur les crimes de guerre et de l'humanité dans ce conflit et pour vérifier si la résolution est appliquée par l'ensemble des belligérants. Le Conseil Permanent confie la nomination du commissaire au Secrétaire Général.


    Article 5e
    En cas de non respect de l'un des 3 premiers articles par un état membre de l'ONA sur rapport du commissaire, le Secrétaire Général est autorisé par le Conseil Permanent à suspendre le droit de vote de l'état fautif pour une durée maximum de 30 jours. 

    Article 6e
    Le Conseil Permanent est seul compétent pour augmenter la durée des sanctions prises à l'encontre d'un état membre et peut lever à tout moment cette sanction par un vote à la majorité simple. 

    Il faut noter que le vote de la résolution prenant du temps, les belligérants auront tout leur temps pour appliquer les points de cette résolution avant son vote et son entrée en application.
    Depuis la réforme du règlement c'est le Conseil Permanent qui doit nommer un commissaire et donc j'ai bien précisé par soucis de simplicité et d'efficacité que le CP déléguait son pouvoir au secrétaire Général.


    Se tourne vers l'ambassadeur pryan et avarois notamment.


    Etes vous d'accord ? Cela laisserait du temps (jusqu'au 15 Aout) pour un sommet réglant le conflit tout en limitant les affrontements militaires. 
    ......................................
    Archimède Parmentier, Patriarche du Clan Picaban, Premier Ministre de Francovie,
    Ancien SG ONA et Ancien President de Francovie
    Hermes Pattington, Ambassadeur de la Francovie à l'ONA

    Joseph Kirov a écrit:Vakich : Bien que je salue votre initiative monsieur Pattington, je me dois de vous dire que le Kolozistan est catégoriquement opposé à votre article second qui interdit la livraison d'arme.

    Ceci rassurez vous n'est pas dans un but belliciste mais sécuritaire.

    La RPO étant une jeune nation avec une armée en développement nous empêchez de l'équiper pour assurer sa propre sécurité contre toute tentative Yssoise ou royaliste sera contre le processus de paix.

    Alors que la RPO possède une armée encore moindre mais en développement, la monarchie elle possède une armée immense et des bombes nucléaires.

    Pour des principes d'équité et de dissuasion pour la RPO nous vous demandons de retirer l'article 2.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA

    Arthur Duvalon a écrit:Prya maintiendra sa motion de suspension d'Ys. Nous avons déjà expliqué pourquoi.

    Julius Muller a écrit:Arrivé discrètement à Talamanca via un petit aérodrome en périphérie de la ville, le même qui lui avait permis d’être évacué de la ville après avoir été blessé il y a deux ans lorsque les éridanais avait attaqué, Julius Müller en personne avait décidé de faire le déplacement dans ce qu’il appelait encore parfois affectueusement « sa » ville pour y mettre un peu d’ordre.

    Il faut dire que depuis qu’il avait passé le témoin a l’obscur ambassadeur kolozistanais, ça n’avait pas vraiment bossé dur à l’ONA. Le Secrétariat Général, peuplé d’incompétents patentés, s’étaient prélassés pendant presque deux mois, n’ayant strictement rien fait si ce n’est réécrire piteusement le Règlement Intérieur qui, sous couvert de rendre l’ONA démocratique, avait surtout donné des outils d’obstruction au Secrétariat Général en lui permettant de ralentir la procédure des textes déposés par les membres sans remettre en cause clairement les prétendus pouvoirs du SG.

    « On va la réveiller cette bande de branleurs ! » avait laissé échappé l’ancien Secrétariat général a son assistant Kageneck en entrant dans le Palais des Nations.

    Arrivant au monumental accueil du bâtiment, Julius se comporta comme un père rentrant de voyage. Les secrétaires de l’accueil vinrent toutes à la rencontre de l’ancien Secrétaire Général qui donnait l’accolade et serraient des mains des membres du personnel, qu’il connaissait (presque) tous.

    Après avoir discuté et laché quelques plaisanteries au gout douteux sur « les nouveaux patrons », il prit congé et se rendit dans la salle du conseil, dans laquelle il put rentrer triomphalement, les huissiers lui ayant ouvert magistralement les deux portes battantes de la Salle.

    Dans la salle du Conseil régnait une atmosphère surréaliste, personne ne semblait être au courant que la guerre civile ostarienne était finie depuis deux jours dans les faits, aujourd’hui par un traité.

    « L’ONA qui fonctionne avec deux jours de décalage avec la réalité… Pour une fois, je serai en avance ! »

    Julius, rejoint par la délégation yssoise qui s’était réunie non loin de la salle du Conseil, le suivi et ensemble ils prirent place au rang de la délégation. Julius fit passer un document à Juventys qui se releva et se rendit à la tribune du Secrétariat Général.

    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan
    avatar
    Max Morton

    Messages : 101
    Date d'inscription : 24/07/2017
    Localisation : Tindali, Prya

    Re: Crise d'Ostaria

    Message par Max Morton le Ven 28 Juil 2017 - 11:43

    Page 3 :

    Catonys Juventys a écrit:
    Juventys avait été prévenu au dernier moment de l’arrivée du métaligore. Ce dernier avait donné pour consigne de réunir la délégation dans les couloirs de la Salle du Conseyl a une heure précise.

    Obéissants, la délégation yssoise, dans leur cafetan des grands jours s’était réunie une trentaine de minutes avant l’arrivée du Métaligore. Enfin, a son arrivée le Légat salua le chef du gouvernement yssois et entra avec lui et la délégation.

    Une fois installé, il reçut un document de la part du Métaligore, qu’il lut rapidement et se rendit rapidement auprès du Secrétaire Général.

    Juventys : Monsyeur le Secrétaire Général, excusez moi de vous déranger durant la période de procédure, je dois cependant vous informer que Son Altesse le Métaligore de Paxatagore est présent icy en qualité de chef du gouvernement et représentant spécyal de Sa Sérényssime Splendeur, je dois par conséquent m’effacer provysoirement, le Métaligore portant seul la voix d’Ys pour cette séance. Je vous laysse icy la confirmatyon écrite de mes dires, un courrier du Chambellan du Palays Ecarlate. Bonne journée monsyeur.

    Déposant une feuille alourdi d’un cachet sur la tribune, il se retira de la Salle du Conseil.
    ......................................
    Catonys Juvenys
    Légat Ympérial du Sérényssime Empire d'Ys auprès de l'O.N.A.


    Jullius Muller a écrit:Julius attendit que Catonys sortit avant de se lever et de prendre la parole.

    Müller : Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames et messieurs les ambassadeurs,

    Il paraitrait que l’on parle ici de la guerre civile ostarienne et plus encore, on en parlerait sans l’ombre d’une information fiable et en donnant crédit aux plus folles rumeurs, essentiellement diffusées par les médias kolozistanais.

    Cela tombe très bien pour vous tous, j’y étais en Ostaria. Il se trouve que j’étais en visite privée au ministre Dickson, l’ancien président qui m’avait invité pour le début de l’été. J’ai donc pu voir cette guerre de près.

    Je remercie le greffe du Secrétariat Général pour m’avoir transmis les transcripts de la séance depuis son début que j’ai pu étudier dans l’avion. Même si franchement… ce conseil fait vraiment peine a voir. Dans l’ordre donc.



    Picaban wrote:
    Hermes Pattington :


    Excellence Arban,


    Je salue votre initiative mais nous devons avoir des informations sur ce qui se passe.
    On nous dit qu'il y a eu des tirs nucléaires. Est-ce vrai ?


    Müller : Monsieur Pattington, je confirme l’information indiquant que les troupes royalistes ostariennes ont utilisé un missile nucléaire tactique contre un cuirassé yssois qui a coulé. Ys admet la perte du VSS Agésylas, un croiseur à propulsion nucléaire qui allait être décommissionné et dont c’était la dernière mission. Le vaisseau comptait 1800 hommes d’équipages dont, malheureusement aucun n’a survécu. Toutefois, étant donné la faible intensité de la charge tactique, il n’y a eu aucun mort civil et les retombées seront faible et dissipées par le vent qui emmène les retombées radioactives vers la Mer du Saraland sans toucher aucune côtes.

    Je pense d’ailleurs que la Francovie proche du lieu du combat devrait pouvoir formuler les mêmes conclusions que vous a ce sujet.
    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan


    Julius Muller a écrit:
    Quote:
    Notburga Krasswalder : - Mesdames et Messieurs, chers kollègues, il semble hélas ke les leçons du konflit en Francovie n'ont pas été retenues. Renverser par les armes un gouvernement légitimement et démokratikement élu ne peut konduire k'a la violence à la déstruktion et à la souffrance des populations civiles prises en étau entre les belligérants. Trop de vies innocentes ont été anéanties hier en Francovie et trop de vie innocentes sont anéanties aujourd'hui en Ostaria. Au vu des événements survenues ces derniers jours, la Semi-Républik du Krassland a décidé ceci :

    1) La Semi-Républik du Krassland kondamne le rekours à l'aktion armée pour renverser un gouvernement démokratikement élu et toutes les violences perpétrées kontre des civils et tout partikulièrement celles kommises en violation des Akkords de Lédao.

    2) La Semi-Républik du Krassland konsidère ke le rekours a des armes nukléaires konstitue un krime de guerre et s'il se konfirme ke de telles armes ont été utilisées, la Semi-Républik du Krassland prendra les mesures nécessaires pour ke les personnes ayant décidé de rekourir à de telles armes soient traduites en justice.

    3) La Semi-Républik du Krassland kondamne la violation des frontières de la Républik d''Ostaria par les forces armées de l'Empire Avarois.

    4) La Semi-Républik du Krassland s'inkiète des atteintes portées à la libre cirkulation des navires par l'Empire Yssois ki a déklaré vouloir fermer le détroit de Sorlop et les détroits orionnais à tout navire ou aéronef y cirkulant sans autorisation préalable de l'Empire yssois. La Semi-Républik du Krassland konsidére ke l'Empire Yssois n'a aukune légitimité pour instaurer une telle fermeture sur ces détroits et prévient ke les navires et aéronefs civils et militaires krasslandaisne kontinueront a franchir librement ces détroits. La Semi-Républik du Krassland konsidérera toute tentative d'arraisonnement de navires krasslandais komme un akte de piraterie et y répondra en konsékence.

    5) La Semi-Républik souhaite l'instauration d'une trêve militaire entre tous les belligérants implikés dans le konflit ostarien et l'ouverture de négociations en vue de trouver une solution à la krise permettant le retour à la paix et à l'ordre konstitutionnel en Ostaria.



    Müller : Madame Krasswalder,

    Je me permets un petit intermède pour vous dire que je suis heureux de vous savoir en pleine forme, l’avant dernière fois ou j’ai entendu parler de vous, vous étiez assiégée dans l’ambassade krasslandaise en Francovie et la dernière fois, j’annonçait que vous étiez distinguée par l’ONA pour votre courage. Félicitations d’ailleurs !

    Pour le reste, je répondrai a votre communiqué uniquement en ce que je peux vous répondre et en ce qui concerne Ys. Toutefois, je me tiens à votre disposition pour toutes les autres questions que vous pourriez avoir.


    Spoiler


    J’ai numéroté les parties du communiqué krasslandais en remplaçant les tirets par des chiffres afin de faciliter la lecture des réponses apportées.


    1) Nous sommes tout a fait d’accord avec vous sur la question de la remise en cause des gouvernements élus démocratiquement. Le Sérényssime Empire d’Ys qui est une démocratie parlementaire depuis la chute de la dictature sommes attachés à la légitimité démocratique des gouvernements. C’est pour cela et en accord avec le président ostarien Plassel, que les forces armées yssoises sont entrées en Ostaria pour y préserver l’ordre légal. Je peux vous assurer que le comportement des armées du Sérényssime Empire a été conforme à l’honneur et aux prescriptions internationales. Je vous annonce par ailleurs que le rapport des activités de l’armée yssoise dans la région est en cours de rédaction, il sera exceptionnellement déclassifié et communiqué au Conseil Permanent pour information.

    2) Nous confirmons le lancement d’au moins un missile nucléaire tactique en mer d’Ylèsia par les troupes monarchistes ostarienne prenant pour cible un cuirassé yssois.

    3) L’implication du Saint-Empire pourra être certifiée par le nouveau gouvernement ostarien comme n’ayant pas été une violation du territoire. Nous tenons toutefois a indiquer que d’après nos informations, le comportement des troupes du Saint-Empire a été exemplaire que ce soit envers les populations civiles et les infrastructures du pays.

    4) Le blocus des détroits orientaux de la mer océane ont été une décision difficile à prendre pour l’Amirauté yssoise et je comprends qu’elle puisse susciter des réactions vives. Nous vous informons que ce blocus est levé depuis cet après midi. Notez que ce blocus a permis de limiter la livraison d’armes et de troupes du Libéristant et du Kolozistan qui ont du employer des voies maritimes plus longues ce qui a rendu impossible le déploiement de troupes de ces pays dans la zone.

    5) L’idée est bonne mais dépassée. Le traité de Tasasque met fin à l’état de guerre entre Ys et la monarchie ostarienne. Le nouveau Royaume d’Ostaria récupèrera l’intégralité du territoire ostarien occupé par l’armée yssoise sous 7 jours. La guerre est finie.
    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan

    Julius Muller a écrit:
    arthurduvalon wrote:

    Quote:

    Eu égard à la guerre civile ostarienne débuté le 11 juillet 2017 et à l'absence de communication avec la République d'Ostaria, cette dernière est suspendue du Conseil Permanent conformément aux articles 9 et 10 de la charte de l'ONA.


    Müller : La Charte ne prévoit absolument rien sur ce sujet. De fait, le gouvernement monarchiste d’Ostaria ayant la pleine disposition de son territoire et ayant fait ratifier sa prise du pouvoir pourrait tout a fait adhérer à l’ONA et ce sans contrôle du Secrétariat Général puisque la procédure qui permettait de le faire a été… abolie par le Secrétaire Général Korpanov. Mais faire siéger la République et le Royaume en même temps est possible.

    De même, votre tentative de renvoyer Ostaria de l’ONA n’est pas conforme puisqu’il n’a pas été prouvé qu’Ostaria avait violé l’article 9 de la Charte que je vous cite :


    Quote:
    9 - Si un Membre de l'Organisation enfreint de manière persistante les principes énoncés dans la présente Charte, il peut être suspendu ou exclu par un vote du Conseil permanent.


    Le misérable torchon de deux lignes que vous appelez une motion ne comporte aucun exposé des motifs. Vous décidez unilatéralement en tant que Secrétaire Général Adjoint de virer un état du Conseil Permanent et ce sans motif !

    Pour cela, je demande au Secrétaire Général de revoir le contrôle de conformité de cette proposition de motion qui ne peut être soumise au vote en l’état et sans justifications claires.


    arthurduvalon wrote:

    - La République de Prya dénonce les maneuvres dangereuse perpétrées par le SE d'Ys. La chronologie du conflit démontre qu'Ys à mobilisé son armée au premier jour du conflit et à commis une agression armée sur sol ostarien deux jours après le début de ce même conflit. Dans l'intervalle, le SE d'Ys n'a jamais pris contact avec l'ONA dont elle est pourtant membre...Et dieu sait à quel point ils nous ont pêté les noyaux pour siéger...Il est donc clair que le SE d'Ys n'a pas voulu s'encombrer d'une discussion avec l'ONA alors même que la charte à laquelle Ys a souscrit indique que ses membres se doivent d'user de moyens diplomatiques pour garantir la paix dans l'Archipel.

    L'article 2 de notre charte stipule que l'ONA cherche à favoriser la résolution des différends et des conflits internationaux, par la négociation et la coopération entre ses Membres. L'ONA à inviter ses membres à coopérer sur la question. Mais le SE d'Ys n'a pas souhaité honoré cette invitation et a mené une opération militaire des les premiers jours du conflit.

    L'article 3 de notre charte stipule que l'ONA est fondée sur le principe du respect de la souveraineté et de l’indépendance de tous ses membres. Si l'ONA reconnait l'indépendance et la liberté d'actions de ses membres, il apparait évident que le SE d'Ys n'a, en rien, respecté la souverainté d'Ostaria en s'accordant un droit d'intervention militaire, mais aussi le droit de bloquer la circulation de navires internationaux en plusieurs endroits de l'Archipel.

    L'article 4 de notre charte stipule que les membres de l'ONA doivent remplir les obligations qu'ils ont assumées aux termes de la présente charte. Soyons clair, les pysseux se torchent le fion de ces obligations. Nul besoin de démonstation pour le comprendre.

    L'article 5 indiquent que les membres de l'ONA doivent, dans la mesure absolue du possible, régler leurs différents internationaux par des moyens pacifiques, de telle manière à ce que la paix et la sécurité internationale ne soient pas mises en danger. Si bloquer des détroits et débarquer avec une armée sans prévenir représentent des moyens pacifiques, alors je veux bien sauter à poil dans le cratère du mont Palatar...

    La République de Prya considère donc que le SE d'Ys contrevient à la charte de l'ONA en de nombreux points et dépose la motion suivante :

    Quote:

    Eu égard à l'intervention militaire menée par le SE d'Ys en dehors de ses frontières et sans conscentement de l'ONA, à la menace que le SE d'Ys fait peser sur la sécurité internationale, à l'absence volontaire d'usage de moyens diplomatiques visant à régler ce conflit, le SE d'Ys est suspendu conformément aux articles 1, 2, 3, 4, 9 et 10 de la charte de l'ONA.


    Müller :

    Et ici… je m’insurge. Non vraiment !

    Alors qu’il est question de traiter la crise ostarienne dans cette réunion, le Kolozistan et Prya parviennent de concert a déplacer le centre d’attention sur Ys en diffusant de fausses informations sur l’action yssoise en Ostaria et en faisant entendre qu’Ys aurait unilatéralement envahi Ostaria !

    Des médias kolozistanais, des hommes d’état comme vous diffusez et relayez des informations non sourcées sur ce qui se passe à Ostaria. Et vous, monsieur Duvalon, vous donnez foi a des rumeur et exigez que des sanctions soient prises contre mon pays sur des allégations que vous n’avez même pas vérifiées ?

    Je demande l’annulation immédiate de l’ouverture de la période de débat et je demande a Monsieur Duvalon de prouver précisément et point par point chacune de ses accusations, accusations suite auxquelles Ys sera autorisée a se défendre.

    Mais mettre au vote cette résolution scandaleuse en l’état est une preuve évidente de la collusion du Secrétariat Général avec des intérêts politiques partisans.

    Etant donné qu’il a été prouvé a maintes reprises qu’Ys n’a pas envahi Ostaria, y compris par la représentation ostarienne à l’ONA, étant donné qu’aucune des allégations faisant montre d’une guerre d’agression n’a pu être prouvée. Aucun des attendus de cette résolution ne tiennent la route et cette résolution ne peut être mise au vote. Et je trouve cela d'autant plus impressionnant qu'aucun état ici présent n'ait réagit quand le Secrétaire Général Adjoint de l'ONA qui plus est ambassadeur à l'ONA, tout cela dans un dégoutant mélange des genres, vous dicte une résolution pareille !

    Il faut tout de même que les membres de ce conseil se rendent un peu compte de ce qu'on leur fait faire ! A qui profitera cette exclusion ? Ou comment deux pays s'approprient l'appareil de l'ONA pour servir des impératifs politique particulier !
    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan

    Joseph Kirov a écrit:Vakich se retrouvait au pays,,le conseil général de l'ONA ressemblait presque à la Rada Kolozistanaise avec quelques insultes implicites...
    Tant mieux pensait elle, c'était ennuyeux jusqu'à présent. Elle voulait répondre mais elle laissa la parole au Pryan.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA

    Jullius Muller a écrit:Müller : Ah, et pendant que j'y suis, je rappelle a tout le monde les menaces du Secrétaire Général Adjoint Duvalon a l'encontre du Conseil Permanent. Cet homme est censé représenter le renouveau de l'ONA, en tout cas on me l'a présenté comme ça. Chacun se fera son avis sur les méthodes employées.


    arthurduvalon wrote:
    Ces pysseux n'ont rien à foutre ici et Prya saura se souvenir de ses soutiens en temps voulu.

    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan


    Edo a écrit:Tel une anguille il s'était faufilé à Talamanca sans que personne ne le remarque, au Palais des Nations il s'était glissé tel un serpent. Il ne voulait pas contrairement à Julius être reconnu tout de suite. Edorel Gatline s'était infiltré dans l'hémicycle du conseil permanent pendant que Muller remettait les choses à leur places, invitant le représentant yssois à lui céder sa place et aller au bureau de la délégation et à suivre tranquillement ce qui allait se passer à la télé en sirotant son absynthe les doigts de pied en éventail. Pas question de lui faire subir des dégâts collatéraux.

    Il remarqua en s'asseyant la mou du Secrétaire-Général kolozistanais (à Ys, on commençait à les surnommer affectueusement les "kokos"), jetant un regard de chien battu vers l'adjoint pryan. Ce qui voulait tout dire.


    "Eh bien, ça m'avait manqué." Ajouta t-il pour lui-même.

    Picaban a écrit:La soirée était tardive mais Pattington était satisfait de voir qu'Ys dédaignait enfin répondre.
    L'homme très agé décida de quitter le Conseil Permanent le temps de la soirée.
    Il répondra demain aux yssois et aux kolozistanais certainement après d'autres réactions, il attendait notamment celle de l'avarois à sa proposition. 
    ......................................
    Archimède Parmentier, Patriarche du Clan Picaban, Premier Ministre de Francovie,
    Ancien SG ONA et Ancien President de Francovie
    Hermes Pattington, Ambassadeur de la Francovie à l'ONA

    Ambassade avaroise a écrit:
    - " Les informations de la représentation yssoise sont exactes. La signature d’un traité de paix vient de conclure la première journée du sommet et met ainsi fin aux hostilités ; les troupes mobilisées de chaque participant débuteront bientôt leur retrait progressif d’Ostaria. Nous certifions en outre qu’Ys et Avaricum ont scrupuleusement respecté la Convention Internationale de Lédao pour toute la durée de cet épisode. Les motions proposées sont par conséquent obsolètes et hors de propos. 


    Le Kolozistan et les merksistes d’Ostaria ont confirmé leur présence pour la deuxième séquence des pourparlers et devraient atterrir à Tasasque dans les heures à venir. "
    ......................................


    Son Excellence Arban, Baron de Tassier,
    Représentant Permanent du Saint-Empire d’Avaricum.

    Joseph Kirov a écrit:L'ambassadrice ne pouvait nier les propos Avarois. Du moins par courtoisie, elle alla prévenir leur délégation que ce ne serait pas aussi simple qu'avec Ys, la présidente lui ayant fait part de son désir de ne reconnaître que la RPO comme Ostaria légitime.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA

    Svetlana Sokolova a écrit:La République du Kolozistan précise que, si elle ne reconnaît que la RPO comme seule et unique République Ostarienne, est d'accord avec la République de Véran sur la volonté d'organiser un Sommet pour une réunification à terme d'Ostaria.
    ......................................
    Fondateur de la République du Kolozistan
    EL : Benoit

    Présidente de la République du Kolozistan (08/07/2017 - )


    République ostarienne a écrit:L'ambassadeur ostarien avait suivi les débats avec attention.

    Je suis d'accord avec la plupart des points énoncés par la délégation yssoise. Cependant, l'intervention d'Avaricum n'a pas été reconnue par Ostaria, sauf pour ceux qui considèrent les terroristes monarchistes comme Ostaria. Et nous la condamnons donc avec force.

    Je n'ai rien à ajouter.


    Julius Muller a écrit:Müller : La délégatyon yssoise attends toujours la réponse du Secrétariat Général quant à ses demandes relative au recours en annulation des motions et résolutions hors de propos qui ont été déposées dernièrement.
    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan

    Représentant Mézène a écrit:Franz-Ferdinand se réveilla en sursaut sur son siège. Il s'était assoupi lors de la discussion au sujet de la réforme du règlement intérieur de l'ONA et malgré une promenade sur la plage de Talamanca, la flémingite avait rapidement eu raison de lui.

    Il demanda qu'on lui serve immédiatement une dizaine de cafés serrés et deux carafes de jus de pamplemousse (auxquelles il rajouta un cocktail survitaminé).

    On l'informa des derniers événements, y compris concernant l'élection sénatoriale à Mézénas. Puis il se leva pour prendre la parole.



    Franz-Ferdinand de Palandier : Bonjour à tous, je... (il baille) pardonnez-moi, je me remets lentement d'une flémingite (il avale un nouveau café serré et un grand verre de jus de pamplemousse).

    Le gouvernement mézène ne m'a pas encore informé de sa position officielle concernant les événements en Ostaria.

    Bien entendu, je vous tiendrai au courant dès que j'aurai des nouvelles de Kaïtaïn... ce qui ne saurait tarder... enfin, je crois.


    Il bailla de nouveau.
    avatar
    Max Morton

    Messages : 101
    Date d'inscription : 24/07/2017
    Localisation : Tindali, Prya

    Re: Crise d'Ostaria

    Message par Max Morton le Ven 28 Juil 2017 - 11:49

    Page 4 :

    Edo a écrit:Toujours en attente d'une réponse de la part du secrétaire-général ou de l'un de ses sicaires, et malheureusement ne voyant toujours rien venir, Edorel décida de se rappeler à leur bon souvenir en toussotant bruyamment.

    "Aurions nous toucher une corde sensible par le plus grand des hasard ?!" Beugla t-il ensuite.

    julius Muller a écrit:Les assistants de la délégation yssoises esquissèrent un sourire discret lorsque le métaligore de Mytilène y alla de son bon mot.

    Il faut dire que le Conseil Permanent a été particulièrement prolixe ces derniers jours. Et encore plus particulièrement s'agissant d'Ys. Aussitôt un (puis deux !) yssois dans la salle du conseil et plus personne, du courageux mais peu téméraire ambassadeur verannais qui devait espérer que personne n'ait relevé sa plaisanterie de corps de garde aux petits génies du Secrétariat Général qui devaient s'arracher les cheveux a trouver un argumentaire vaguement valable pour justifier des résolutions émises sur la foi d'informations fausses et non vérifiées.

    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan

    Edo a écrit:S'approchant de Muller, Gatline lui demanda à voix basse.

    "Je ramène la chicha à absynthe ? On risque de poiroter un moment je crois."

    Attendant une réponse, il sorti un paquet de carte de sa veste.

    muller a écrit:

    Müller : Vendu.

    Il sortit quant à lui sa flasque de cagé, un alcool de café de Libertas dont il avait réussi a trouver une bouteille lors de leur petite escapade en Ostaria.
    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan




    Julius Muller wrote:
    Müller : La délégatyon yssoise attends toujours la réponse du Secrétariat Général quant à ses demandes relative au recours en annulation des motions et résolutions hors de propos qui ont été déposées dernièrement.



    Marie-Hélène de Palandier : Le Secrétariat Général a le regret d'annoncer à la délégation yssoise qu'il n'existe pas dans la Charte de l'ONA ou dans son règlement intérieur de procédure de recours en annulation des motions et des résolutions qu'il propose au vote du Conseil Permanent.

    Nous aurions compris qu'une pareille demande vienne d'un Ambassadeur nommé depuis peu de temps et qui ne serait pas au fait du fonctionnement de l'ONA. Nous sommes surpris qu'elle vienne de Monsieur Müller et nous serions tout autant surpris d'apprendre qu'il ignore tout des arcanes de cette organisation !

    Cela étant dit, je souhaiterais que nous restions concentrés sur le sujet, à savoir la crise en Ostaria ! Je vous écoute prendre la parole à tour de rôle, chacun y allant de sa petite remarque et les débats sont assez difficiles à suivre ! Ce n'est pas ainsi que nous pourrons mener une discussion sereine !

    Bien ! J'ai cru comprendre qu'un sommet avait lieu en ce moment en Ostaria, ce dont je ne peux bien évidemment que me réjouir. Je souhaiterais savoir si tous les représentants invités sont arrivés et si les discussions se poursuivent.

    Je donne la parole à l'Ambassadeur de la République d'Ostaria et qu'il soit bien noté que c'est à lui seul que je donne la parole !

    Max Morton a écrit:Max Morton avait eu vent des sujets en cours à l'ONA, il décida de laisser le directeur-adjoint de la Croix Verte le remplacer à la tête des opérations de la crise pour assister au débat à l'ONA, membre du gouvernement pryan et ayant du gérer la crise humanitaire ainsi que la protection des navires Tindalites du détroit du Beau Ephore qui avait risqué d'être malmené par la marynissime marine, il prit place dans les rangs de la délégation pryanne (de toute façon tout le monde pouvait entrer à sa guise, il n'y avait donc aucune raison qu'on lui refuse l'accès). 


    La rigolade aiguë avait fait des ravages mais les choses allaient vers le mieux dans le continent sud. Visiblement ce genre de crise allait souvent toucher les voisins pryans. Sans doute la Croix Verte devrait t-elle se doter de nouveaux moyens. Le remède était surtout psychologique et les plages de Siango avaient été salutaire, tout comme les tournois de Beach Volley, sortir le patient de sa réalité et lui faire changer d'air le confronter à la réalité, à un peu de zenitude était la meilleure option pour le moment l'Ydel semblant aussi faire son petit effet.


    Des recherches seraient aussi menées, il semblerait que la rigolade aiguë commence par un symptôme appelé la "sketchitude", un endroit ou une série de petits événements plus ou moins comiques arrivent. Ce qui pourrait donner lieu à des rigolades aiguë. Une série d'intervention récente en lieu et place du conseil permanent pourrait amener au développement d'une nouvelle épidémie à Talamanca. Il décida donc de surveiller ce foyer qui comme le continent sud pourrait bien risquer des crises ravageuses. Il avait pris avec lui quelques bouteilles d'Ydel pour le cas ou et avait aménager des espaces de détentes dans les locaux de la délégation pryanne.


    Des comportements curieux lui avait été rapporté à son arrivé, un type avait par exemple crié : "Aurions nous toucher une corde sensible par le plus grand des hasard ?!", un cri provenant de rangs non visibles des places de la délégation, le plus curieux étant que c'était en pleine nuit. A moins que ce ne soit un moyen pas franchement fin de faire passer un message, mais vu le procédé grossier ce ne pouvait être cela. Et puis tout être humain à bien droit à quelques heures de sommeil pour répondre, même pendant une crise et surtout si celle ci s'étale sur plusieurs jours . le manque de sommeil pouvait faire dire de ses choses pensait Max, la Croix Verte devrait peut-être installer un bureau à Talamanca si les choses continuaient de la sorte. 


    En attendant, il s'ouvrit un paquet de chips aux algues de Tindali ainsi qu'une bouteille de Tind'Alguaz, cette boisson pétillante sans alcool à base d'algues de Tindali qui sont cultivées au large des cotes de la province, tout prêt du détroit du Beau Ephore.


    Il dirigea le paquet vers son voisin :
    -Chips ?
    -pourquoi pas merci, vous êtes le nouveau représentant pryan ?
    -Non non, je suis là un peu en touriste, un peu en observation, tout le monde entre comme il veut aussi et on se marre bien ici, alors je me suis dit pourquoi pas moi, et puis je crains aussi une rigolade aiguê ici aussi.


    Puis il prit sa tablette, il fallait aussi gérer la préparation de expédition prévu par son ministère dans les chaines de Formia sur l'ancien territoire fantispais, actuel province de Tétau, on racontait que des signes d'activités avaient été détecté. De plus des recherches étaient menés en vue d'assainir les zones irradiés. Une révolution qui permettrait de réduire l'impact des armes nucléaires dans le micromonde que beaucoup aime mettre en avant.


    -Ah bon sang, trop de graisses ces chips, y'en a plein sur ma tablette !

    Joseph Kirov a écrit:Alors que tous les ambassadeur somnolaient car c'était la nuit, les Yssois essayait de se donner en spectacle profitant que personne ne les écoutes pour faire des petites blagues foireuse. Seul Vakich, l'ambassadrice Kolozistanaise et un nouveau venu Pryan était éveillé à ce moment là avait eu tout le loisir de voir le ridicule Yssois en oeuvre. Alors qu'il leur avaient fallu trois jours pour décocher un mot, il se plaignait d'une réponse en retard d'une demi journée. Au moins leurs actions sont en logique avec leur déclaration sur Ostaria, Stupide...

    Sokolova : J'ai cru entendre un cochon qui agonise que ce passe t-il ?

    Vakich : Rien Madame la présidente juste les Yssois qui font leur cirque, c'était au départ une technique de Muller pour tenter de détourner l'attention lorsqu'il essayerai de payer ces acteurs mais il aime jouer. Au fait il est venu avec son mari Gatline car Juventys est incapable de défendre seul Ys.

    Mais tous le monde est habitué à leurs mumuse alors ne vous inquiétez pas.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA

    république ostarienne a écrit:Le sommet se déroulant en ce moment-même à Tasasque est, comme le précédent, illégal. Les représentants diplomatiques n'ayant pas de carte diplomatique ont été sommés de quitter immédiatement le territoire ostarien.

    Nous ne pourrions vous donner d'informations car Tasasque est malheureusement sous contrôle des terroristes. La République d'Ostaria ne traite pas avec des terroristes.



    représentant mézène a écrit:Marie-Hélène de Palandier : Excellence, dans ces conditions, je suis très pessimiste quant à la suite des événements !

    Soit toutes les parties, sans exception, se rencontrent afin de trouver une issue pacifique à cette crise, soit la situation pourrait s'enliser, un conflit armé pourrait réapparaitre et avec le jeu des alliances, nous pourrions voir ce conflit se déplacer au-delà des frontières d'Ostaria !

    Les buts de l'ONA sont la préservation de la paix et de la sécurité internationale et en tant que membre de cette organisation, vous avez l'obligation de contribuer à la recherche de ces buts.

    république ostarienne a écrit:Nous ne pouvons pas négocier avec des terroristes. Nous sommes un pays démocratique et non ochlocratique. En tant que tel, nous sommes le seul et unique État ostarien légitime.

    D'ailleurs, notre Président de la République a été déclaré "ennemi de la nation" par l'autoproclamé "Royaume d'Ostaria", et serait jugé - avec une justice qui tient du roi, évidemment, et donc dont on connaît déjà le verdict.



    représentant mézène a écrit:Marie-Hélène de Palandier : Oui, bon, on a compris, vous ne voulez pas négocier avec des terroristes, vous nous l'avez déjà dit à de nombreuses reprises ! Mais vous devez comprendre qu'à l'ONA, on se fiche bien de savoir si Ostaria est gouverné par un Roi, un Président de la République, un merksiste ou un dahu !

    Nous, tout ce que nous voulons, c'est préserver la sécurité et la paix internationale, le reste, la façon dont votre pays est gouverné, ça n'est pas notre problème !

    Bien, ce point étant éclairci, que compte faire votre Président dans les semaines et les mois à venir ?

    julius Muller a écrit:Après plusieurs heures d’un silence presque religieux, les ambassadeurs s’étaient réveillés d’un coup. La séance n’avait absolument ni queue, ni tête, les ambassadeurs prenaient la parole de façon désordonnée, le Secrétariat Général ne gérait plus rien et personne ne s’écoutaient vraiment. Julius avait du mal a croire que cette ambiance de foire était le progrès que certains attendaient. Mais malgré tout, il appréciait de voir que le nouveau Secrétariat Général, essayant de donner le change échouait piteusement.

    Abattant tranquillement ses cartes, il reprit rapidement la parole.


    Müller : Les motions et résolutions admises au débat sont basées sur des informations fausses, je ne vois pas en vertu de quoi elle ne pourrait pas être retirées des procédures dans lesquelles elles ont été mises puisqu’elles n’auraient jamais du être mise au débat sans exposé des motifs. Je réitère donc ma demande et je demande une réponse du Secrétaire Général et non pas de l’un de ses portes flingues visiblement incompétent et ne connaissant absolument rien à la procédure onasienne.

    Ces deux textes ne sont pas conformes à la Charte et au RI. Ils peuvent tout a fait être suspendus par le Secrétariat Général, procédure qui peut arriver a n’importe quel moment, je le sais d’autant plus que cet usage a été inauguré il y a deux ans par votre serviteur.

    Et quand bien même ?! Le bon sens ordonne qu’un vote ne peut avoir lieu sur un motif infondé, cela va de soi !
    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan

    république ostarienne a écrit:Le Président de la République est actuellement installé à l'ambassade ostarienne de Facilitae, au Skotinos. Il continuera le combat contre le terrorisme.

    La paix internationale ne peut pas être assurée si la démocratie ne règne pas dans un pays. Des nations ont d'ailleurs aidé les rebelles ... Avaricum,
    par exemple, alors même que tous les pays du micromonde ou presque reconnaissaient encore notre légitimité. Pourtant, je n'ai vu personne accuser le Saint-Empire avarois de menace contre la paix internationale.

    Quoi qu'il en soit, nous nous éloignons du sujet initial, qui est de priver de siège à l'ONA les délégations yssoise et ostarienne

    kirov a écrit:

    Le Secrétaire général rejoignit la pièce, il avait décidé de faire une pause pipi et avait pendant ce temps confié la réunion aux Mézènes, ce qui visiblement n'avait pas plu aux Pysseux alors que leurs ambassadeurs ne participait même pas. Chuchotant avec Mme de Palandier pour être mis au courant de la situation, il prit la parole.


    Je regrette monsieur Muller, les motions ne seront pas suspendu, un exposé des motifs a été clairement exposé au conseil permanent par monsieur Duvalon. Vous pouvez déclarez que les motifs en question sont diffamatoires mais cet avis ne concerne que vous. Vous n'êtes pas un dieu donc ne veuillez pas faire de votre avis une vérité générale et indiscutable.

    Par ailleurs, je me dois pour préserver l'ordre dans cette réunion de travail, vous interdire de prendre la parole car vous n'êtes pas un Ambassadeur mais simplement un observateur, à ce titre c'est à monsieur Juventys de parler pour vous. Si vous refusez cela, je me verrais dans l'obligation de vous faire sortir de la salle du conseil permanent.

    En ce qui concerne Ostaria, je dirais tout d'abord que la démocratie n'est pas une norme, c'est un régime comme un autre, à ce titre merci de ne pas prendre ce régime pour supérieur aux autres, notamment à l'égard des monarchies absolues.

    Par ailleurs, j'aimerais savoir si l'idée d'une ambassade où l'ambassadeur serait désigné à l'unanimité par les trois Ostaria ne serait pas envisageable.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA


    représentant mézène a écrit:Franz-Ferdinand de Palandier : Pardonnez-moi, Monsieur le Secrétaire Général, mais quand on voit que les républicains, les monarchistes et les merksistes ne sont pas foutus de se mettre autour d'une table pour négocier entre eux les termes d'une sortie de crise, comment imaginez-vous un seul instant qu'ils seraient capables de s'entendre pour désigner à l'unanimité un seul Ambassadeur pour représenter les trois Ostaria ?
    avatar
    Max Morton

    Messages : 101
    Date d'inscription : 24/07/2017
    Localisation : Tindali, Prya

    Re: Crise d'Ostaria

    Message par Max Morton le Ven 28 Juil 2017 - 12:02

    Page 5 :
    Joseh Kirov a écrit:Kopanov : Pas vraiment à ce que je saches Merkistes et Royalistes se parlent, seul les républicains refusent.

    république ostarienne a écrit:Je sais que je vais me répéter, mais ... nous ne traitons pas avec des terroristes.

    Expliquez-moi en quoi l'autorité légitime du gouvernement de Jérôme Plassel ne devrait pas être reconnue, à part dans l'objectif de créer des États satellites, évidemment.


    représentant mézene a écrit:
    République Ostarienne wrote:
    Expliquez-moi en quoi l'autorité légitime du gouvernement de Jérôme Plassel ne devrait pas être reconnue.

    Franz-Ferdinand de Palandier (avec un sourire cynique) : L'article 7 de la Charte de l'ONA, peut-être ? Ok, j'avoue, c'était très nul, pardonnez-moi.

    picaban a écrit:La diplomatie francovare se retrouvait en difficulté.
    Elle voulait soutenir Ostaria mais la situation était totalement bloquée.
    Bien sur il y avait des bonnes nouvelles puisqu'Ys avait mis fin aux combats et avaient libéré les détroits à la demande francovare mais le régime républicain semblait avoir perdu la guerre définitivement.


    Pattington continua de soutenir sa proposition de résolution qui permettrait au moins les ennemis du régime républicain affaibli et permettant une enquete internationale pour connaitre la vérité sur tout ce qu'il se passait dans ce pays. 
    ......................................
    Archimède Parmentier, Patriarche du Clan Picaban, Premier Ministre de Francovie,
    Ancien SG ONA et Ancien President de Francovie
    Hermes Pattington, Ambassadeur de la Francovie à l'ONA

    julius muller a écrit:
    Quote:
    Je regrette monsieur Muller, les motions ne seront pas suspendu, un exposé des motifs a été clairement exposé au conseil permanent par monsieur Duvalon. Vous pouvez déclarez que les motifs en question sont diffamatoires mais cet avis ne concerne que vous. Vous n'êtes pas un dieu donc ne veuillez pas faire de votre avis une vérité générale et indiscutable.


    Je n’ai que faire de vos regrets, votre comportement est inqualifiable ! Je me permets tout de même de citer ce que vous considérez être un exposé des motifs soumis par votre Secrétaire Général Adjoint :


    Quote:
    La République de Prya dénonce les maneuvres dangereuse perpétrées par le SE d'Ys. La chronologie du conflit démontre qu'Ys à mobilisé son armée au premier jour du conflit et à commis une agression armée sur sol ostarien deux jours après le début de ce même conflit. Dans l'intervalle, le SE d'Ys n'a jamais pris contact avec l'ONA dont elle est pourtant membre...Et dieu sait à quel point ils nous ont pêté les noyaux pour siéger...Il est donc clair que le SE d'Ys n'a pas voulu s'encombrer d'une discussion avec l'ONA alors même que la charte à laquelle Ys a souscrit indique que ses membres se doivent d'user de moyens diplomatiques pour garantir la paix dans l'Archipel.


    Je demande que soit expliquée avec précision en quoi consistent ces prétendues manœuvres dangereuses. En sachant que la mobilisation des forces yssoises a été mise en place à la demande des autorités ostariennes. De même, le Sérényssime Empire d’Ys a effectivement ratifié la charte mais en aucun cas elle n’oblige Ys a contacter l’ONA, laquelle n’a pas le monopole des actions menées au niveau international.

    Il apparaît clair ici, que la manœuvre scandaleuse du Secrétaire Général Adjoint Duvalon vise a sanctionner Ys pour avoir participé à la résolution du conflit en Ostaria dans une optique d’ouverture avec les forces en présence, a savoir le Royaume d’Ostaria qui est désormais le gouvernement ostarien légitime suite au départ des républicains.

    Il apparaît clair également que le comportement passif et laxiste du Secrétariat Général de l’ONA vis-à-vis du comportement contraire à l’éthique de Prya et de son ambassadeur/Secrétariat Général n’est en rien objectif. Ce dernier n’a pas précisé la portée de ses propos alors même que le délégué ostarien a assuré qu’Ys a agi sur appel du gouvernement républicain.


    Quote:
    L'article 2 de notre charte stipule que l'ONA cherche à favoriser la résolution des différends et des conflits internationaux, par la négociation et la coopération entre ses Membres. L'ONA à inviter ses membres à coopérer sur la question. Mais le SE d'Ys n'a pas souhaité honoré cette invitation et a mené une opération militaire des les premiers jours du conflit.


    La Charte indique que les états doivent favoriser la résolution des conflits par la négociation. Or, le Sérényssime Empire d’Ys a été l’un des premiers états a accepter le principe d’une conférence à Tasasque pour mettre fin à l’état de guerre. Un traité de paix a été conclu et l’évacuation des troupes yssoises est en cours, non pas sur l’appel de l’ONA mais conformément aux termes du traité ente Ys et Ostaria. Ce retrait peut être certifié par les autorités ostariennes.


    Quote:
    L'article 3 de notre charte stipule que l'ONA est fondée sur le principe du respect de la souveraineté et de l’indépendance de tous ses membres. Si l'ONA reconnait l'indépendance et la liberté d'actions de ses membres, il apparait évident que le SE d'Ys n'a, en rien, respecté la souverainté d'Ostaria en s'accordant un droit d'intervention militaire, mais aussi le droit de bloquer la circulation de navires internationaux en plusieurs endroits de l'Archipel.


    Encore une fois, Ys est intervenue sur la demande des autorités ostariennes, ce que ces dernières ont indiqué clairement ici :


    République Ostarienne wrote:


    En ce qui concerne Ys, ce pays a, avec l'autorisation du gouvernement, aidé les forces armées et de nombreux civils ostariens se battant pour la liberté. Est-ce mal d'aider un pays dans le besoin, menacé par des terroristes, qui auraient pu arriver au pouvoir par la voie des urnes quand ils l'auraient voulu, s'ils l'avaient voulu, s'ils étaient pour la démocratie - tant que le peuple aurait été d'accord, bien sûr ? Le Président de la République a toujours bénéficié d'une forte popularité : 67 % quelques jours avant les troubles causés par les monarchistes. Les autres membres du gouvernement sont entre 60 % et 63 % de popularité.
    Bref, on ne peut pas punir un pays parce qu'il aide son armée à combattre des terroristes. Oui, des terroristes. Qui ont fait des milliers et des milliers de morts, énormément de disparus et de personnes en fuite.

    Je vous remercie.[/b]



    Quote:
    L'article 4 de notre charte stipule que les membres de l'ONA doivent remplir les obligations qu'ils ont assumées aux termes de la présente charte. Soyons clair, les pysseux se torchent le fion de ces obligations. Nul besoin de démonstation pour le comprendre.


    Ici, il apparaît clair que le Secrétaire Général Adjoint Duvalon n’a même pas compris lui-même le sens de l’article qu’il invoque. L’argumentation est inexistante.


    Quote:
    L'article 5 indiquent que les membres de l'ONA doivent, dans la mesure absolue du possible, régler leurs différents internationaux par des moyens pacifiques, de telle manière à ce que la paix et la sécurité internationale ne soient pas mises en danger. Si bloquer des détroits et débarquer avec une armée sans prévenir représentent des moyens pacifiques, alors je veux bien sauter à poil dans le cratère du mont Palatar...


    L’expression « dans la mesure du possible » montre clairement que cet article n’a aucune force obligatoire et impérative.
    De même, nous voyons clairement qu’en invoquant uniquement la question de l’intrusion territoriale présumée, le Secrétaire Général Adjoint Duvalon n’a en réalité qu’un reproche a faire au Serényssime Empire d’Ys, a savoir la mobilisation de ses troupes qui a déjà été justifiée.


    En conséquence, l’exposé des motifs étant faux et basé sur des allégations fausses, l’exposé des motifs est nul, ce qui rend la proposition de motion nulle également.

    Refuser de retirer cette motion injustifiée de l’ordre du jour sera une preuve de la collusion du Secrétariat Général avec Prya et le Kolozistan, ce qui entrainera le dépôt d’une motion de censure contre le Secrétariat Général.
    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan

    représentant mezene a écrit:Franz-Ferdinand de Palandier : Bon, est-ce que quelqu'un peut demander à ce monsieur de partir ? Autant que je sache, il n'est pas le représentant du Sérénissime Empire.

    julius muller a écrit:Müller : J'assure la représentation des intérêts du Sérényssime Empire en ma qualité de co-chef du gouvernement, l'ambassadeur Juventys a d'ailleurs remis un pli en ce sens au Secrétaire Général avant que je ne prenne la parole. J'interviens donc provisoirement en qualité d'ambassadeur yssois auprès du Conseil.

    Catonys Juventys wrote:
    Juventys avait été prévenu au dernier moment de l’arrivée du métaligore. Ce dernier avait donné pour consigne de réunir la délégation dans les couloirs de la Salle du Conseyl a une heure précise.

    Obéissants, la délégation yssoise, dans leur cafetan des grands jours s’était réunie une trentaine de minutes avant l’arrivée du Métaligore. Enfin, a son arrivée le Légat salua le chef du gouvernement yssois et entra avec lui et la délégation.

    Une fois installé, il reçut un document de la part du Métaligore, qu’il lut rapidement et se rendit rapidement auprès du Secrétaire Général.


    Juventys : Monsyeur le Secrétaire Général, excusez moi de vous déranger durant la période de procédure, je dois cependant vous informer que Son Altesse le Métaligore de Paxatagore est présent icy en qualité de chef du gouvernement et représentant spécyal de Sa Sérényssime Splendeur, je dois par conséquent m’effacer provysoirement, le Métaligore portant seul la voix d’Ys pour cette séance. Je vous laysse icy la confirmatyon écrite de mes dires, un courrier du Chambellan du Palays Ecarlate. Bonne journée monsyeur.

    Déposant une feuille alourdi d’un cachet sur la tribune, il se retira de la Salle du Conseil.


    représentant mezene a écrit:Marie-Hélène de Palandier : Monsieur Müller, pouvez-vous nous présenter ici les articles de la Charte de l'ONA ou de son règlement intérieur en vertu desquels vous avez pris la place du représentant permanent d'Ys ?

    julius muller a écrit:Müller : Cette discussion est hors de propos, les Etats membres sont souverains dans la désignation de leur représentant. En ma qualité de chef de gouvernement j'ai le droit de remplacer un ambassadeur sans avoir l'autorisation de l'ONA. Cette question est entendue, revenons a mon argumentaire en nullité sur la proposition de résolution présentée par le Secrétariat Général concernant Ys.

    représentant mezene a écrit:
    Julius Muller wrote:
    Müller : En ma qualité de chef de gouvernement j'ai le droit de remplacer un ambassadeur sans avoir l'autorisation de l'ONA.



    Marie-Hélène de Palandier : Monsieur Müller, l'article 13 de la Charte de l'ONA précise qu'au Conseil Permanent, chaque État-membre est représenté par un représentant permanent ayant rang d'ambassadeur.

    Vous comprenez, je suppose, le sens du mot permanent. Il n'est prévu nulle part dans la Charte de l'ONA ou dans son règlement intérieur que le représentant permanent d'un État-membre puisse être remplacé provisoirement. Le représentant d'un État-membre l'est jusqu'à ce qu'il soit relevé de ses fonctions par son gouvernement.

    Vous imaginez un peu ce que ce serait si le chef de chaque gouvernement avait envie de remplacer le représentant permanent de son État ? Ainsi nous verrions le Premier ministre francovar prendre la place de l'Ambassadeur Pattington ou bien le Chancelier Peyranne remplacer le représentant mézène !

    Je vous demanderais donc de bien vouloir quitter immédiatement cette pièce et de laisser votre place au représentant permanent d'Ys.

    Messieurs, veuillez, je vous prie, montrer la sortie à Monsieur Müller.



    Deux assistants du Secrétariat Général s'approchèrent du siège où était assis Julius Müller et avec un sourire qui se voulait amical, ils indiquèrent la porte du Conseil Permanent qu'un troisième assistant venait d'ouvrir.


    julius muller a écrit:Müller : Je me moque de vos arguments, je représente un Etat-membre de l'Organisation et actuellement une motion d'exclusion infondée est déposée contre l'Etat que je représente, je resterai. Et j'en appelle aux autres états membres afin de dénoncer le putsch institutionnel du Secrétariat Général soutenu par les états qui y participe. L'ONA n'est pas la cour privée de Prya et de ses vassaux !


    representant mezene a écrit:Devant l'obstination imbécile de Müller, Marie-Hélène s'efforça de garder son calme et son sang-froid. C'était l'une des qualités qui faisaient toute la différence entre elle et l'ancien Secrétaire Général qui de nouveau partait dans une sorte de délire où il reprenait l'argument du complot pro-pryan, dont il avait déjà usé et abusé par le passé, auquel il ajoutait celui du putsch institutionnel.


    Marie-Hélène de Palandier : Monsieur Müller, si vous aviez eu deux sous de jugeote, vous vous seriez aperçu que pendant le bref instant où j'ai pris la direction des débats, à aucun moment je n'ai fait allusion à ces propositions de Monsieur Duvalon, qui demandait une exclusion d'Ys et d'Ostaria du Conseil Permanent ! Au contraire, j'ai même donné la parole au représentant d'Ostaria car il a selon moi encore toute légitimité pour s'exprimer ici !

    Ceci est bien la preuve que ces histoires de complot pro-pryan sont totalement délirantes !

    Si je vous demande de laisser la place au représentant d'Ys, c'est uniquement parce que la Charte de l'ONA et son règlement intérieur ne vous autorisent pas à remplacer provisoirement le représentant permanent d'Ys !

    Je suis membre du Secrétariat Général, Monsieur Müller, je suis l'autorité dans cette assemblée et vous avez beau être chef de gouvernement, ce n'est pas vous qui donnez des ordres ici !

    Veuillez quitter cette pièce. Je ne vous le répèterai pas.



    joseph kirov a écrit:Kopanov : Bon monsieur Muller nous n'allons pas tergiverser longtemps, cette porte est ouverte quelqu'un doit partir.

    Vous n'avez pas la légitimé pour représenter Ys, le gouvernement Yssois n'ayant publié aucun décret sur un remplacement de l'ambassadeur Yssois


    Max Morton a écrit:Max Morton assistait à cet échange avec stupéfaction. Quand on sait les difficultés que Muller avait fait à la délégation pryanne pour accepter l’ambassadeur nommé suite à la réélection du président Grayfall en avril. Pire encore quand on sait qu’il avait procédé à l’exclusion d’un ambassadeur.


    Julius Muller n’avait plus rien à envier aux autres membres de sa famille qui déjà au début des années 2000 étaient très isolés du fait de leur impressionnante capacité à foutre le bordel partout ou ils passaient. Cette situation à l’ONA  que Muller avait provoqué était totalement ubuesque et lui rappelait une époque, 2003 ou 2004 peut-être, c’était si loin.
    Elu au parlement fédéral d’Aldden Max se souvint que ses collègues et lui avait été prévenu d’une potentielle attaque des Etats membres d’Aldden. Une attaque nucléaire par des sous marins du clan Muller. A l’époque Max n’avait pas suivi les frasques de cette famille douteuse, de Hermann à Tanya en passant encore par Yvan.


    Aujourd’hui Muller devait se dire qu’il avait eu la revanche de sa famille en annexant Ys et en embrigadant ses dirigeants, d’autant plus quand on connait la réputation sulfureuse que la famille Muller avait à l’époque à Ys.


    Julius Muller avait réussi à faire illusions plusieurs années mais ses dérives autoritaires à l’ONA depuis avril puis sur le micromonde entier en faisant de Ys une dictature militaire bien plus dangereuse que l’URO ne laissait pluis planer de doute. Le voile s’était levé et Julius Muller ne valait pas mieux que les autres membres de sa famille qui avait déclenché de nombreuses crises dans le micromonde et lui avait fait perdre un temps précieux.


    A la vue de ce spectacle sans doute que Muller était touché par la reprise de l’ONA, la nouvelle administration en avait fait une réelle tribune ou l’on pouvait discuter. Ys avait écarté toutes possibilités de faire intervenir l’ONA quand il n’a même pas daigné répondre à la demande d’information du secrétaire général pour après se plaindre de son inaction. L’administration était efficace, avec un réel rôle donné aux secrétaires adjoints, cantonnés à faire de la figuration sous la direction de Julius Muller. La découverte d’une assemblée démocratique devait sans doute être un choc pour Muller.


    Max se disait que si Muller continuait son cirque, il suffirait simplement d’ignorer ses propos et de continuer la discussion. Ce type pouvais bien gesticuler, l’ignorer était la meilleure chose à faire pour le b on fonctionnement de l’institution.


    Parmi ses souvenirs Max se souvint d’un débat qu’ un de ses mentors et président de Prya avait lancé en place publique. Il se le remémora :


    https://fr.groups.yahoo.com/neo/groups/pryalist/conversations/messages/1191…

    Joueur de Morton : deuxième avertissement pour un message volontairement inflammatoire.




    Max se disait que l’histoire se répétait avec un autre membre de la famille Muller. Lars Bohinen sans le savoir avait probablement protégé Prya du fléau que la famille Muller avait provoqué dans de nombreux états du micromonde depuis son apparition


    Il reprit un autre paquet de chips aux algues, le spectacle était saisissant. Kopanov et De Palandier avait un sacré courage pour supporter les débordements de l'individu qui était ingérable.


    julius Muller a écrit:Müller : Ecoutez, vous essayez de faire du battage pour faire passer à la trappe l'argumentaire que j'ai déployé ici même. Je dirige le gouvernement de mon état, je n'ai a rendre de compte que devant l'Ympératryce et le Saunatorium, pas devant vous. Vous n'avez, monsieur le Secrétaire Général, aucun droit, je le répète AUCUN DROIT a décider de la façon avec laquelle est désignée le représentant d'Ys au Conseil Permanent.

    De même, expulser le représentant yssois au moment ou une motion concernant Ys est débattue montre bien la connivence entre le Secrétariat Général et des états qui veulent empêcher Ys de défendre son droit à être à l'ONA. L'attaque contre Ys est injustifiée et le comportement du Secrétariat Général va contre tout ce qui fait l'ONA.

    Je demande, en fait non, j'exige du Secrétariat Général qu'une réponse soit apportée aux éléments apportés par Ys et je demande officiellement des excuses publiques du Secrétariat Général pour le comportement absolument inqualifiable de ses membres.
    avatar
    Max Morton

    Messages : 101
    Date d'inscription : 24/07/2017
    Localisation : Tindali, Prya

    Re: Crise d'Ostaria

    Message par Max Morton le Ven 28 Juil 2017 - 12:10

    Page 6 :

    representant mezene a écrit:Marie-Hélène de Palandier : Monsieur Müller, je suis d'accord avec vous, nous n'avons aucun droit de décider de la façon avec laquelle est désigné le représentant d'Ys au Conseil Permanent.

    Cependant, vous n'êtes pas le représentant d'Ys. Vous avez dit vous-même que vous remplaciez Monsieur Juventys de façon provisoire. Or, cette possibilité de remplacer provisoirement l'Ambassadeur permanent de son État n'est prévue nulle part dans les textes de l'ONA ! Et là, ça n'a strictement rien à voir avec la façon avec laquelle les États-membres désignent leur représentant permanent !

    Je ne souhaite pas demander à ce que l'on ait recours à la violence, le Secrétariat Général ne vous forcera nullement à quitter cette pièce en demandant à ses assistants d'user de la force.

    Mais je crains que votre obstination à désobéir à l'autorité élue de cette organisation ne donne encore plus de raisons aux autres Ambassadeurs de voter l'exclusion d'Ys.

    Je rappelle à tous que les débats à ce sujet se poursuivent jusqu'au 23 juillet. Je vous remercie.

    julius muller a écrit:Müller : (A Pallandier) : Oui oui, mais bien sur. (Aux autres membres du Conseil): Je rappelle à chacun ma dernière intervention :


    Julius Muller wrote:
    Quote:
    Je regrette monsieur Muller, les motions ne seront pas suspendu, un exposé des motifs a été clairement exposé au conseil permanent par monsieur Duvalon. Vous pouvez déclarez que les motifs en question sont diffamatoires mais cet avis ne concerne que vous. Vous n'êtes pas un dieu donc ne veuillez pas faire de votre avis une vérité générale et indiscutable.


    Je n’ai que faire de vos regrets, votre comportement est inqualifiable ! Je me permets tout de même de citer ce que vous considérez être un exposé des motifs soumis par votre Secrétaire Général Adjoint :


    Quote:
    La République de Prya dénonce les maneuvres dangereuse perpétrées par le SE d'Ys. La chronologie du conflit démontre qu'Ys à mobilisé son armée au premier jour du conflit et à commis une agression armée sur sol ostarien deux jours après le début de ce même conflit. Dans l'intervalle, le SE d'Ys n'a jamais pris contact avec l'ONA dont elle est pourtant membre...Et dieu sait à quel point ils nous ont pêté les noyaux pour siéger...Il est donc clair que le SE d'Ys n'a pas voulu s'encombrer d'une discussion avec l'ONA alors même que la charte à laquelle Ys a souscrit indique que ses membres se doivent d'user de moyens diplomatiques pour garantir la paix dans l'Archipel.


    Je demande que soit expliquée avec précision en quoi consistent ces prétendues manœuvres dangereuses. En sachant que la mobilisation des forces yssoises a été mise en place à la demande des autorités ostariennes. De même, le Sérényssime Empire d’Ys a effectivement ratifié la charte mais en aucun cas elle n’oblige Ys a contacter l’ONA, laquelle n’a pas le monopole des actions menées au niveau international.

    Il apparaît clair ici, que la manœuvre scandaleuse du Secrétaire Général Adjoint Duvalon vise a sanctionner Ys pour avoir participé à la résolution du conflit en Ostaria dans une optique d’ouverture avec les forces en présence, a savoir le Royaume d’Ostaria qui est désormais le gouvernement ostarien légitime suite au départ des républicains.

    Il apparaît clair également que le comportement passif et laxiste du Secrétariat Général de l’ONA vis-à-vis du comportement contraire à l’éthique de Prya et de son ambassadeur/Secrétariat Général n’est en rien objectif. Ce dernier n’a pas précisé la portée de ses propos alors même que le délégué ostarien a assuré qu’Ys a agi sur appel du gouvernement républicain.


    Quote:
    L'article 2 de notre charte stipule que l'ONA cherche à favoriser la résolution des différends et des conflits internationaux, par la négociation et la coopération entre ses Membres. L'ONA à inviter ses membres à coopérer sur la question. Mais le SE d'Ys n'a pas souhaité honoré cette invitation et a mené une opération militaire des les premiers jours du conflit.


    La Charte indique que les états doivent favoriser la résolution des conflits par la négociation. Or, le Sérényssime Empire d’Ys a été l’un des premiers états a accepter le principe d’une conférence à Tasasque pour mettre fin à l’état de guerre. Un traité de paix a été conclu et l’évacuation des troupes yssoises est en cours, non pas sur l’appel de l’ONA mais conformément aux termes du traité ente Ys et Ostaria. Ce retrait peut être certifié par les autorités ostariennes.


    Quote:
    L'article 3 de notre charte stipule que l'ONA est fondée sur le principe du respect de la souveraineté et de l’indépendance de tous ses membres. Si l'ONA reconnait l'indépendance et la liberté d'actions de ses membres, il apparait évident que le SE d'Ys n'a, en rien, respecté la souverainté d'Ostaria en s'accordant un droit d'intervention militaire, mais aussi le droit de bloquer la circulation de navires internationaux en plusieurs endroits de l'Archipel.


    Encore une fois, Ys est intervenue sur la demande des autorités ostariennes, ce que ces dernières ont indiqué clairement ici :


    République Ostarienne wrote:


    En ce qui concerne Ys, ce pays a, avec l'autorisation du gouvernement, aidé les forces armées et de nombreux civils ostariens se battant pour la liberté. Est-ce mal d'aider un pays dans le besoin, menacé par des terroristes, qui auraient pu arriver au pouvoir par la voie des urnes quand ils l'auraient voulu, s'ils l'avaient voulu, s'ils étaient pour la démocratie - tant que le peuple aurait été d'accord, bien sûr ? Le Président de la République a toujours bénéficié d'une forte popularité : 67 % quelques jours avant les troubles causés par les monarchistes. Les autres membres du gouvernement sont entre 60 % et 63 % de popularité.
    Bref, on ne peut pas punir un pays parce qu'il aide son armée à combattre des terroristes. Oui, des terroristes. Qui ont fait des milliers et des milliers de morts, énormément de disparus et de personnes en fuite.

    Je vous remercie.[/b]



    Quote:
    L'article 4 de notre charte stipule que les membres de l'ONA doivent remplir les obligations qu'ils ont assumées aux termes de la présente charte. Soyons clair, les pysseux se torchent le fion de ces obligations. Nul besoin de démonstation pour le comprendre.


    Ici, il apparaît clair que le Secrétaire Général Adjoint Duvalon n’a même pas compris lui-même le sens de l’article qu’il invoque. L’argumentation est inexistante.


    Quote:
    L'article 5 indiquent que les membres de l'ONA doivent, dans la mesure absolue du possible, régler leurs différents internationaux par des moyens pacifiques, de telle manière à ce que la paix et la sécurité internationale ne soient pas mises en danger. Si bloquer des détroits et débarquer avec une armée sans prévenir représentent des moyens pacifiques, alors je veux bien sauter à poil dans le cratère du mont Palatar...


    L’expression « dans la mesure du possible » montre clairement que cet article n’a aucune force obligatoire et impérative.
    De même, nous voyons clairement qu’en invoquant uniquement la question de l’intrusion territoriale présumée, le Secrétaire Général Adjoint Duvalon n’a en réalité qu’un reproche a faire au Serényssime Empire d’Ys, a savoir la mobilisation de ses troupes qui a déjà été justifiée.


    En conséquence, l’exposé des motifs étant faux et basé sur des allégations fausses, l’exposé des motifs est nul, ce qui rend la proposition de motion nulle également.

    Refuser de retirer cette motion injustifiée de l’ordre du jour sera une preuve de la collusion du Secrétariat Général avec Prya et le Kolozistan, ce qui entrainera le dépôt d’une motion de censure contre le Secrétariat Général.

    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan


    joseph kirov a écrit:Le SG souffla un peu, puis en prenant une pinte de Vodka, repris.

    Monsieur Muller comme je l'ai dit plus tôt, je répondrais à vos demande seulement lorsque vous serez partis. Vous avez le droit d'être observateur mais vous n'avez pas le droit d'intervenir dans le conseil.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA


    julius muller a écrit:Müller : Vous répondrez à mes remarques quand je serai parti ? Après les menaces le chantage donc ? Pas question, vous n'avez aucun pouvoir pour renvoyer un représentant d'un gouvernement d'un état membre.

    republique ostarienne a écrit:Je suppose que je dois partir moi, aussi, remplaçant l'ambassadeur atteint de flémingite ? Et qui représentera Ostaria ... dans les dernières heures que notre représentation vit peut-être ?

    joseph kirov a écrit:Peut être mais les réunions du conseil sont faites par les ambassadeurs, vous pourriez être président du Kolozistan, je vous dirais la même chose.

    Ce que vous faites là est un cas sans précédant, étant donné le fait que rien n'est prévu dans le cas d'un débordement d'observateur et pour retrouver le calme dans cette salle, ceci est mon dernière avertissement, en tant que SG j'assumerais toute les conséquences de ces actes.

    En réponse à l'ambassadeur Ostarien.

    Non vous pouvez vous rester, la différence avec Ys est que contrairement à vous, ils ont un ambassadeur présent dans cette salle.

    Si vous êtes ici aujourd'hui c'est que vous étiez sûrement l'un des cadres de l'ambassade Ostarienne et non un chef de... gouvernement qui se croit tout permis.


    représentant mezene a écrit:A point nommé, la tension devenant insupportable, le représentant mézène se leva et prit la parole.


    Franz-Ferdinand de Palandier : Je viens à l'instant de recevoir une déclaration officielle de Jean Peyranne, Chancelier des États Fédérés. Qu'il me soit permis d'en donner lecture.



    Quote:


    Madame et Messieurs les membres du Secrétariat Général de l'ONA,
    Mesdames et Messieurs les représentants des États-membres,


    Mézénas a connu pendant une dizaine de jours une épidémie de flémingite, ce qui explique notre silence jusqu'à aujourd'hui. Nous tenons à rassurer nos voisins, l'épidémie a été définitivement endiguée et pendant tout ce temps où elle a sévi sur son territoire, Mézénas a fait le nécessaire afin de la contenir.

    Depuis peu la vie a repris son cours normal et le pays est redevenu actif.

    Nous avons bien évidemment été tenus au courant de tous les événements qui se sont déroulés en Ostaria et nous voulons assurer le peuple ostarien du soutien du gouvernement de Mézénas et du peuple mézène tout entier.

    De très nombreuses personnes ont perdu la vie au cours de ces événements et nous présentons nos condoléances aux familles de ces personnes disparues.

    Comme l'ont fait d'autres micronations avant nous, nous condamnons le renversement par la force armée du gouvernement ostarien, démocratiquement élu !

    Nous condamnons également l'emploi d'une arme nucléaire sur un navire yssois, causant la mort de centaines de courageux soldats venus soutenir à sa demande ce gouvernement. L'usage d'une telle arme retire toute humanité à ceux qui y ont recours et doit être puni avec la plus grande sévérité !

    Nous appelons toutes les parties en présence à cesser les hostilités et à trouver une issue pacifique à la crise. Nous exhortons l'ONA à favoriser une telle issue, par tous les moyens dont elle dispose !

    Les États Fédérés de Mézénas ne reconnaissent qu'une seule autorité en Ostaria, celle du peuple ostarien ! Nulle autorité ne peut se maintenir au pouvoir en Ostaria sans l'accord du peuple !


    ......................................
    IRL : Philippe.



    L'ambassadeur vérannais s'était absenté quelques temps. Si sa mission première était de siéger au Conseil Permanant, il avait aussi reçu l'instruction de nouer des contacts avec les autres ambassadeurs. En effet, la République n'avait guère de moyens humains et financiers pour ouvrir des ambassades partout dans le micromonde, aussi nouait-elle des relations informelles via son ambassadeur onasien.

    Averlant rentra dans la salle du Conseil au moment où Julius Muller faisait sa crise de nerfs en publique. L'Yssois agrippait de toutes ses forces les accoudoirs de son fauteuil et, rouge comme une pivoine, il semblait au bord de l'AVC. Le spectacle était risible, indigne de cette institution et indigne d'un pays qui prétendait à l'empire des mers .Georges se demanda si après avoir fait déguerpir la flotte yssoise des détroits, on parviendrait à en faire de même avec l'enfant que semblait être son commandant en chef.

    - Messieurs les représentants, nous appuyons les dires du chancelier mézène. Nous réclamons la formation d'un gouvernement national composé des trois parties chargés de convoquer une assemblée constituante pour un état ostarien uni.

    Glissant quelques mots à l'adresse du représentant de la République d'Ostaria, il lui dit

    - Monsieur, j'admire votre constance, mais constatez le blocage, vous ne pourrez pas faire l'impasse de négociations avec les terroristes. Il en va de l’intérêt supérieur de notre nation.

    ......................................
    Représentation diplomatique de la République de Véran


    royaume d'ostaria a écrit:En début de soirée les grandes portes du conseil furent ouverte  par les assistants du duc, duc qui pénétra dans la salle chapeau dans la main et canne dans l'autre

    --Bien le bonjour messieurs, je me présente Henry duc de brignal représentant officielle du royaume dostaria qui a rejoint L'ona

    une fois les présentations faite le duc s'installa avec c'est sous assistants à l'emplacement du royaume dans la salle du conseil


    joseph kirov a écrit:Regardant le monarchiste entrer dans la salle Kopanov se demandait comment la situation allait évoluer mais il n'était pas dupe sachant très bien que le royaume était Pro Ys. Visiblement Muller était en train de mettez au point une stratégie d'encerclement à l'ONA pour revenir au pouvoir. Alors que les Ostaria était probablement des soutiens de Ys, le gouvernement libéral et fantoche de Russlavie et l'engagement Banganais, Comme par hasard toujours des états assez éloigné de la scène diplomatique, Ys se retrouvait donc avec statistiquement 5 pays à sa solde. Il fallait faire quelque chose.

    Il se permit toutefois de statuer sur le cas Ostarien.



    Hum... monsieur de Brignal, je crains fort que la situation des ambassade Ostarienne ne soit pas terminé, un débat est en cours sur le statut que soit adopter l'ONA vis à vis d'Ostaria.

    Si la République est considéré comme régime légitime je me verrais dans l'obligation de déclencher une procédure d'exclusion contre vous et de meme dans le cas inverse.

    Par ailleurs je dois dire que je refuse que plusieurs Ostaria siège au conseil, l'ONA devra trancher le problème.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA


    royaume d'ostaria a écrit:Monsieur Kopanov , je doit vous dire que même si dix ostaria siéger ici nous serions en droit de rester comme le stipule l'article 7 , même si lona reconnaît le gouvernement républicains nous serons toujours parfaitement légalement membre merci bien de votre attention

     
    Quote:
     
      7   - Sont Membres de l'Organisation des Nations de l'Archipel tous  les Etats exerçant une     souveraineté sur un territoire de l'Archipel  et ayant signé puis  ratifié    la Charte de l'Organisation. Cependant,  cette adhésion ne  représente   ni  ne contraint en rien la  reconnaissance dudit Etat, ses  activités et   ses  frontières par les  autres Nations membres


    royaume d'ostaria a écrit:-je rajoute aussi monsieur que vous avait proposé une motion contre la république dostaria pas contre  notre très saint royaume et donc la position que va adopter l'ONA vis à vis  de la république d'Ostaria pas D'ostari

    joseph kirov a écrit:Navré monsieur de Brignal mais je ne souhaite pas ouvrir une boîte de pandore.

    Si vous avez un passe droit d'autre se serviront de la même astuce pour contrôler l'ONA en autonomisant des régions.

    Ce n'est pas contre vous rassurez vous mais pour éviter un dangereux précédant qui ne serait que dommageable pour l'ONA.

    Je suis sûr que vous le comprenez. Par ailleurs oui une motion de censure est en cours contre Ostaria mais si elle echoue, il est probable que les républicains en déposent une contre vous.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA
    avatar
    Max Morton

    Messages : 101
    Date d'inscription : 24/07/2017
    Localisation : Tindali, Prya

    Re: Crise d'Ostaria

    Message par Max Morton le Ven 28 Juil 2017 - 12:16

    Page 7 :

    julius muller a écrit:Müller : Le Sérényssime Empire d'Ys s'oppose encore une fois aux manoeuvres hégémonique du Secrétaire Général. Le Royaume d'Ostaria a satisfait aux exigences de la Charte et du Règlement Intérieur amendé selon vos propositions. De fait, le duc de Brignal à tout a fait le droit d'être présent parmi nous.

    Julius salua courtoisement le duc qu'il avait croisé il y a quelques jours, au sommet de Tasasque.

    Müller : D'ailleurs monsieur le duc, pourriez vous nous donner votre avis sur les textes déposés par le Secrétaire Général adjoint Duvalon ? Notamment celui qui propose d'exclure Ostaria de l'ONA et l'autre qui propose d'exclure Ys de l'ONA sans raison ?
    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan

    boris denikov a écrit:L'ambassadeur russlave venait seulement d'arriver à Talamanca. Il en avait profité pour installer tranquillement sa Mission permanente avant de se rendre au Palais des Nations.

    Ainsi, il passa sa première journée d'ambassadeur à recruter le personnel de la mission permanente et a faire agencer son nouveau bureau.

    Ce n'est qu'alors que le chef du gouvernement russlave lui fit parvenir un cable lui demandant un rapport détaillé des discussions en cours qu'il accepta de consulter l'imposante liasse de documents que la poste diplomatique faisait parvenir a chaque Mission Permanente pour les tenir au courant des dossiers traités qu'il put prendre la mesure des discussions en cours.

    Il put apprendre que le Kolozistan, Mézénas et Prya étaient en train d'ourdir un putsch à l'ONA pour s'emparer de l'Organisation. En effet, au mépris de toute règles, le Secrétaire Général s'était octroyé le droit d'essayer d'empêcher Ys d'accéder au Conseil Permanent sans raison.

    Aussi, au lieu de lire ce qui se déroulait au siège de l'ONA, il décida de se rendre sur place.

    Une fois arrivé au Palais des Nations, il prit place avec sa délégation au rang réservé à la Russlavie. 

    ......................................
    Boris Denikov
    Ambassadeur de l'Empire de Russlavie auprès du Conseil Permanent de l'ONA


    joseph kirov a écrit:Vakich regardait le piteux gouvernement fantoche Russlave. Celui ci manipulé par les Yssois n'était qu'un puéril pantin Mullerien. Vivement le retour des conservateurs...
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA

    representant mezene a écrit:Franz-Ferdinand de Palandier : Monsieur Müller, puisque vous vous permettez d'interpeller Monsieur de Brignal, permettez-moi à mon tour de vous interpeller !

    Vous dites que Monsieur de Brignal a le droit de siéger au Conseil Permanent en arguant du fait qu'il satisfait aux exigences de la Charte et du Règlement Intérieur. Mais alors dans ce cas, cela signifie que la crise en Ostaria est terminée, n'est-ce pas ?


    boris denikov a écrit:Denikov : Bonsoir à tous, je suis Boris Denikov, je suis l'ambassadeur russlave et je viens seulement d'arriver. Vous ne m'en voudrez pas si je prends le train en route, cette discussion semble particulièrement compliquée.

    Fourbissant ses papiers, il soupira.

    Denikov : J'avoue ne plus trop savoir de quoi nous parlons ici. La guerre en Ostaria est terminée et les ostariens débutent un second sommet de paix à Tasasque. Nous pouvons donc considérer que l'affaire ostarienne est entendue non ? Pour le reste, le gouvernement républicain a donné des gages sur le comportement de l'armée yssoise et le Royaume d'Ostaria semble avoir donné la preuve qu'il forme réellement un état. Du coup... pourquoi tout ce remue ménage ?
    ......................................
    Boris Denikov
    Ambassadeur de l'Empire de Russlavie auprès du Conseil Permanent de l'ONA


    Boris Denikov wrote:

    Denikov : La guerre en Ostaria est terminée et les ostariens débutent un second sommet de paix à Tasasque. Nous pouvons donc considérer que l'affaire ostarienne est entendue non ?

    Franz-Ferdinand de Palandier : Merci pour votre intervention, Monsieur Denikov ! En fait, nous avons pensé tous les deux la même chose en même temps ! Les grands esprits se rencontrent !


    royaume d'ostaria a écrit:-Effectivement désole de ne pas vous répondre Julius mais pas encore reçu les différents documents, la guerre et terminez-vous  continuer de statuer sur le sort d'une république fantoche qui n'existe plus Sa Majesté Jacques II a été couronner roi dostaria suite à l'abolition de la république et la proclamation du choix du roi par l'assemblée et le chambre des nobles 


    joseph kirov a écrit:Alors que le SG cherchait une idée, l'ambassadrice Mézènes la lui donna.

    Non car selon l'article 7, seul un pays ayant une souveraineté sur un territoire est membre de l'ONA, le seul état étant souverain en terre d'Ostaria est actuellement la République d'Ostaria, du moins à ce titre jusqu'à ce que la position de l'ONA change. A ce titre, le royaume ne respecte pas les conditions prévues par l'article 7, cette dernière n'étant même pas reconnu à l'ORA.

    A ce titre je demande à ce qui devait être l'ambassadeur de la monarchie de se retirer de ce conseil jusqu'à décision du conseil permanent sur la légitimé des Ostaria.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA


    joseph kirov a écrit:Bon monsieur Muller j'estime vous avoir donné assez de temps. Au revoir et envoyez moi une carte de Venys.

    Deux gardes expulserent Julius Muller du conseil et lui interdire l'accès au bâtiment.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA

    julius muller a écrit:Au moment ou les gardes s'approchèrent de Julius, celui ci leva les yeux vers eux :

    Müller : Si vous me touchez, je peux vous garantir que vos vies à tout les deux deviendront de vrais enfers. Je dirige le gouvernement de la première puissance navale du Micromonde, et je peux vous pourrir la vie... Vous n'avez pas envie d'avoir ce type de problème avec un gars comme moi. Partez immédiatement.

    Les deux gardes se regardèrent, avant de quitter piteusement la salle.

    Julius reprit comme si de rien n'était.


    Müller : Vous êtes d'une mauvaise foi qui en devient légendaire monsieur le Secrétaire Général. Le royaume d'Ostaria contrôle la totalité de l'Ostaria continentale depuis la signature du traité de Tasasque. De fait, le royaume dispose d'un territoire qui a été reconnu par Ys récemment. Avaricum devrait également signer un traité de reconnaissance mutuelle avec ce pays. De fait, la monarchie ostarienne dispose d'une assise territoriale.

    Pour le reste, et pour ne pas mettre le représentant de la République dans une mauvaise posture, je rappelle aimablement à cette assemblée que le gouvernement francovar en exil a disposé du siège francovar à l'ONA pendant de longs mois sans pour autant disposer du territoire francovar, occupé par les jallanistes.

    Il apparait donc clair que votre exigence ne tient pas la route. Encore.
    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan

    Max Morton a écrit:Morton assistait toujours à la scène, le comportement de Julius Muller était volontairement inflammatoire. Quand Duvalon fut mis à la porte de l'ONA, il s'executa et ne revint pas sans cesse à la charge, un autre ambassadeur prit le relais. D'autant que Muller n'avait jamais présenté de lettres de créances. Cette attitude était encore toléré par les services de sécurité de l'ONA avec qui Muller avait gardé de bonnes relations semble t-il... En tous cas il était encore là, preuve qu'on lui arrogeait ce droit.

    Il ouvrit un autre paquet de chips, cette manoeuvre et mascarade nécessiterait une trilogie dédié selon lui

    Edo a écrit:Edorel Gatline comptait les points, littéralement, il avait sorti un calepin exprès. On ne peut pas dire que le Secrétaire-Général dominait vraiment le match.

    Max Morton a écrit:Max Morton comptait les points, littéralement, il avait sorti sa tablette exprès. On ne peut pas dire que Muller dominait vraiment le match.

    Royaume d'ostaria a écrit:-Je suis très consterné par le fait que Jai beau vous le répétait vous avaient des problèmes d'audition monsieur la république a été abolie par une assemblée élue par le peuple , le peuple nous confèrent la souveraineté dostaria, ces plutôt le gouvernement républicain qui devrait être expulsé nayant plus d'autorité de jure 

    joseph kirov a écrit:Nous nous en tenons aux autorités légitimes du pays pour le moment, je suis désolé monsieur de Brignal mais si vous ne voulez pas subir le même sort que Muller veuillez sortir de votre plein gré.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA
    avatar
    Max Morton

    Messages : 101
    Date d'inscription : 24/07/2017
    Localisation : Tindali, Prya

    Re: Crise d'Ostaria

    Message par Max Morton le Ven 28 Juil 2017 - 12:26

    Page 8 (la dernière !) :

    représentant mézène a écrit:Franz-Ferdinand de Palandier : Si ce que vient de dire le représentant russlave se confirme, ce que je crois, si effectivement le représentant du Royaume d'Ostaria a toute légitimité pour siéger au Conseil Permanent de l'ONA, alors dans ce cas la crise est terminée et ce débat est clos.

    Monsieur Müller peut donc repartir à Vénys où son retour provoquera sans doute la même joie que nous ressentirons à le voir partir et Monsieur de Juventys peut nous rejoindre et récupérer sa place.

    boris denikov a écrit:Denikov : Mais c'est quoi ce cirque ! Monsieur le Secrétaire Général ! Ce n'est pas a vous de choisir qui à le droit ou non d'être ici aujourd'hui ! Messieurs Müller et de Brignal représentent des états souverains ! Votre tentative d'expulsion est scandaleuse ! Retrouvez donc le sens commun et reprenons la séance là ou nous l'avons laissée ! C'est a dire bien avant mon arrivée si j'en crois les procès verbaux de séance !

    Votre attitude déshonore cette Organisation, ressaisissez vous !

    royaume d'ostaria a écrit:-sachez que sa majesté le roi serra prévenue dans les plus bref délais ainsi que notre assemblée nationale  représentants la nation ostarienne de votre tentative  d'expulsion illégale de notre pays dune organisation qui ne vous donne nullement ce pouvoir  ou de la salle comme il vous plaira de le raconter


    julius muller a écrit:Müller : Monsieur le Duc, n'écoutez pas ce que vous dit le Secrétaire Général, il n'a aucunement le pouvoir de vous renvoyer de cette salle et encore moins de l'ONA. Le seul moyen à la disposition du Secrétaire Général pour ralentir l'admission d'une délégation au Conseil Permanent a été abolie il y a quelques jours a peine. Non seulement vous pouvez rester, mais vous pourrez participer aux votes et aux autres discussions d'égal a égal avec les autres Etats.

    Et puis on sait tous ce que valent les chiens qui ne font qu'aboyer ! ajouta Julius au Duc en souriant.

    Müller : Bon, l'ambassadeur mézène l'a très bien dit lui même, la crise ostarienne est terminée. Ce qui rend la premier motion sur Ostaria inutile. Qu'en est t'il de la motion proposant l'exclusion d'Ys qui n'a plus de raison d'être non plus ?
    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan

    picaban a écrit:Hermes Pattington :


    Monsieur le Secrétaire Général conformément à l'article 8 du nouveau règlement interieur, j'aimerais que vous proposiez (vous avez le monopole de cette proposition) que la séance perpétuelle du Conseil Permanent soit suspendue. 


    Stupéfaction chez les ambassadeurs. De mémoire francovare le Conseil Permanent n'a été suspendue qu'une seule fois lors du bombardement d'Eridan.


    Il appartiendrait au conseil permanent de voter votre proposiition.
    Il s'agit en effet d'une force majeure, nous voyons bien que les institutions et les representants du personnel sont en danger, nous sommes dans une situation de cacophonie et d'anarchie extremement dangereuse pour l'ONA.


    Cette suspension serait au détriment du conflit ostarien mais de l'aveux de beaucoup de personnes, la situation s'est apaisée et je pense que l'ONA doit s'accorder du temps.


    Cette pause ne pourrait durer que quelques jours. 

    julius muller a écrit:Müller : Excusez moi monsieur Pattington, mais je ne comprends pas le sens de votre requête.

    Si je lis l'article 8 du Règlement Intérieur en entier :

    Règlement Intérieur de l'ONA


    Article 8
    Le Conseil Permanent de l’Organisation est réuni en session perpétuelle. Elle ne peut être levée ou suspendue que sur proposition du Secrétaire Général en cas de force majeure, cette proposition est mise au vote du Conseil Permanent.

    Il est entendu par « cas de force majeure », un évènement inattendu, aux conséquences incertaines et de nature à mettre en danger les infrastructures, les personnels et les représentants des Etats-Membres. Une levée de séance ne pourra excéder 15 jours prorogeable une fois par le Secrétariat Général suite à quoi le Conseil Permanent se réunit de plein droit.


    Il apparait clair qu'en aucun cas nos vies ou celles des autres personnes ici à Talamanca ne soit en danger. Par ailleurs, je rappelle que la seule fois ou la séance a été levée, c'était en plein bombardement éridanais ! La situation actuelle n'a absolument rien a voir !


    Julius Muller wrote:

    Müller : Bon, l'ambassadeur mézène l'a très bien dit lui même, la crise ostarienne est terminée. Ce qui rend la premier motion sur Ostaria inutile. Qu'en est t'il de la motion proposant l'exclusion d'Ys qui n'a plus de raison d'être non plus ?



    Marie-Hélène de Palandier : Monsieur Müller, je crains que vous ne soyez plus là lorsqu'une réponse sera apportée à votre question.

    Si la crise ostarienne est terminée, alors vous n'avez plus aucune raison de rester ici. Je vous demande donc pour la dernière fois de quitter cette salle et de laisser le représentant permanent d'Ys reprendre sa place. Je vous remercie.

    joseph kirov a écrit:Ce que les ambassadeur semblait ignorer c'est que quand un Kolozistanais Kiroviste disait quelque chose il ne recule pas, car comme disait Kirov, "Celui qui recule est le plus faible des deux".

    Je suis désolé, je ne reviendrais pas sur cette décision. La Nation Ostarienne est à ce jour seulement représenté par la République d'Ostaria, reconnu elle même par l'ORA. Si je vous suivait à ce titre les jallaniste aurait dû intégrer l'ONA.

    Jusqu'à ce jour la République d'Ostaria est reconnu souveraine en ces frontières par l'ONA, la monarchie ne peut donc pour l'instant représenter un état souverain à l'ONA sans accord de la République


    A ce titre je vous laisse deux choix monsieur de Brignal, soit vous sortez, soit vous prenez le statut de spectateur pour pouvoir donner votre version des faits et convaincre le conseil de vous reconnaître au détriment de la République.

    Pour répondre aux ambassadeurs, oui la crise est terminé mais il nous faut maintenant statuer sue le cas des trois Ostaria.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA

    julius muller a écrit:Müller : (A la Secrétaire Générale de Pallandier) : La place de mon pays dans cette organisation est en jeu pour des motifs infondés, je partirai d'ici quand je le jugerai utile, pas avant. Inutile d'insister. (Au reste de l'assistance) Pour le reste, le Secrétaire Général ne peut rien opposer au Duc de Brignal pour l'empêcher de siéger. Ce dernier à notre entier soutien, nous l'encourageons par conséquent a rester ! Et le Sérényssime Empire d'Ys exige la démission immédiate du Secrétariat Général pour violation manifeste du droit des Etats membres !
    ......................................
    Julius Müller de Paxatagore
    Secrétaire général de l'Organisation des Nations de l'Archipel
    Métaligore de Paxatagore et sujet yssois
    Citoyen d'honneur d'Armara et du Kolozistan


    Joseph Kirov wrote:
    Je suis désolé, je ne reviendrais pas sur cette décision. La Nation Ostarienne est à ce jour seulement représenté par la République d'Ostaria, reconnu elle même par l'ORA. Si je vous suivait à ce titre les jallaniste aurait dû intégrer l'ONA.


    "L'ORA ? C'est quoi ça ? Jul' tu connais ?"

    Max Morton a écrit:"Et mec c'est qui Jul'" ? Car y'avait bien un Julius mais il s'est fait foutre à la porte.

    François Dickson a écrit:L'ancien président de la République d'Ostaria, François Dickson, aujourd'hui ministre des affaires étrangères et de la défense en exil arriva au conseil. Très discret depuis la crise qui toucha son pays. 
    Il entra dans la salle, toute la salle se retourna étonnée. Il prit place puis demanda la parole.



    Monsieur le sécrétaire général
    Mesdames et Messieurs les présidents et excellences;
    Mesdames et messieurs les ambassadeurs 

    Comme vous pouvez le voir, je suis bel et bien vivant et debout ! (rire) comme le sera toujours Ostaria ! 
    Vous connaissez dorénavant tous la situation que traverse mon pays, beaucoup de morts et de blessés ont été émi par des terroristes et se réclame aujourd'hui souverain légitime d'Ostaria.
    Je demande au conseil permanent de prendre en compte la convention internationale de ledao ratifié par moi-même le 30 janvier 2017 et à mettre en place des sanctions.

    Je précise et tiens à rassurer certain qui pense déjà à mettre à terre Ostaria, La république d'Ostaria fera toujours tout pour être un membre de l'ONA, il est nulle question d'être exclue.

    Je demande à chaque nation ici, une solidarité et une unité avec un pays qui a toujours placé la paix et l'unité dans ses priorités et nous le feront toujours malgré la situation qui nous dépasse.

    Je m' entretiendrai bientôt avec toutes les personnes et nations de bonne volonté qui souhaiteraient contribuer ensemble à une sortie de crise, pour surtout, retrouvez notre belle Ostaria que vous aimez tous (rire)
    Je vous remercie, si vous avez des questions.

    ......................................
    - Co-fondateur République d'Ostaria
    -Ancien Président de la République d'Ostaria


    Joseph Kirov a écrit:La séance est suspendu jusqu'à nouvel ordre, ce n'est pas au MJ de décider en supprimant mes messages.
    ......................................
    Président du Parti pour la Renaissance Kolozistanaise
    (19 décembre 2016- )

    Président de la République du Kolozistan ( 8 janvier 2017 - 8 juillet 2017)

    Autre personnage :
    - Freyd Jdanov, président du Conseil Sportif Micromondial
    - Seirguei Kopanov, Secrétaire général de l'ONA
    - Freya Vakich, ambassadrice du Kolozistan à l'ONA
    avatar
    Max Morton

    Messages : 101
    Date d'inscription : 24/07/2017
    Localisation : Tindali, Prya

    Re: Crise d'Ostaria

    Message par Max Morton le Ven 28 Juil 2017 - 12:28

    EL/Quelques ratés dans mes copies, mais en gros tout est là, même les différentes motions, "y'a plus qu'à" comme on dit /EL




    Séance en attente de reprise.


    avatar
    Joseph Kirov

    Messages : 750
    Date d'inscription : 24/07/2017

    Re: Crise d'Ostaria

    Message par Joseph Kirov le Ven 28 Juil 2017 - 12:31

    Bien merci Morton ^^

    La séance reprendra lorsque les MJ d'Ostaria auront statué entre le Micromonde de la communauté ou le Micromonde des putschistes.
    avatar
    Diplomatie avaroise

    Messages : 87
    Date d'inscription : 25/07/2017

    Re: Crise d'Ostaria

    Message par Diplomatie avaroise le Sam 30 Sep 2017 - 19:21

    Tac, toc, tac, toc…
    Le son de canne du baron claudiquant résonnait comme à l’accoutumée dans les couloirs de l’ONA. Il passa devant le bureau du représentant krasslandais, qu’il salua du chapeau, puis prit le chemin de l’hémicycle. Mais cette fois, le gentilhomme n’entra pas par les rangées de sièges du Conseil Permanent : il prit la porte côté perchoir et gravit les quelques marches pour s’assoir et présider la séance.


    - " Mesdames et messieurs, il nous faut vous informer que le Secrétaire Général est pour le moment indisposé. En l’attente de son retour, et en vertu de l’article 14 de la Charte de notre organisation, votre serviteur assurera sa supplétion. "

    Arban ne doutait pas que les séances se passeraient plus sereinement qu’il y a quelques mois. Suivant l’exemple de Kirov, il s’estimait davantage comme simple ' primus inter pares ' que chef d’un exécutif envahissant. Cette vision de l’office avait d’ailleurs le mérite d’arranger tout le monde.

    " Plusieurs délibérations ouvertes lors du précédent mandat n’ont pas abouti et engorgent l’ordre du jour. Nous vous proposons par conséquent de les conclure en priorité, à moins naturellement qu’une crise urgente ne survienne et requiert toute notre attention. "

    Ses projets pour valoriser la culture archipélagique viendront en temps et en heure, pensa-t-il.

    " Pour commencer, nous souhaiterions entendre un représentant d’Ostaria sur la situation politique en son pays. Où en est la concertation entre les différents partis de la guerre civile ? "

    Contenu sponsorisé

    Re: Crise d'Ostaria

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Aoû 2018 - 13:34